Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Forum

AEROWATT
18.000 EUR
0.00% 
Ouverture théorique 0.000

FR0010396119 ALWAT

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    0.000

  • clôture veille

    18.000

  • + haut

    0.000

  • + bas

    0.000

  • volume

    0

  • capital échangé

    0.00%

  • valorisation

    36 MEUR

  • dernier échange

    12.04.13 / 17:25:37

  • limite à la baisse

    0.000

  • limite à la hausse

    0.000

  • rendement estimé 2021

    -

  • PER estimé 2021

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    01.06.12

  • Éligibilité

  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet AEROWATT

AEROWATT : Article très intéressant sur le photovo

16 août 200916:16

ltaïque et les déboires des fabricants de panneaux entre autres de la filière.



Pénalisés par des surcapacités de production et des prix en chute libre, les acteurs du photovoltaïque accumulent les mauvais résultats. Selon le cabinet iSupply, près de la moitié des panneaux solaires fabriqués dans le monde cette année ne seront pas vendus.
Si le secteur de l'énergie solaire est censé participer à la relance de l'économie mondiale, le moins que l'on puisse dire est qu'il y a encore loin de la coupe aux lèvres. La filière a connu hier une avalanche de mauvaises nouvelles. Longtemps porté aux nues par les marchés, le leader allemand des cellules photovoltaïques, Q-Cells, a dévoilé une perte nette de près de 700 millions d'euros, le double de son chiffre d'affaires, et annoncé la suppression de près de 20 % de ses effectifs (lire ci-dessous). Son compatriote SolarWorld accuse également le coup, avec un recul de son résultat d'exploitation de 30 % au premier semestre et une baisse de son chiffre d'affaires de 6 %.

Cette crise n'épargne pas les acteurs les plus agressifs du secteur, les fournisseurs chinois. Le spécialiste du silicium purifié, le groupe LDK Solar, a dévoilé hier une perte nette de 217 millions de dollars au deuxième trimestre, nettement supérieure aux attentes, contre un bénéfice de 148 millions de dollars un an plus tôt. Le chinois Ja Solar, l'un des dix premiers fabricants de cellules so­laires, a également vu ses revenus trimestriels chuter de 180 millions de dollars, à 88 millions de dollars sur un an. Dans ce contexte, Barclays a abaissé sa recommandation pour l'ensemble du secteur solaire américain de « positif » à « neutre » et conseille désormais aux investisseurs d'attendre pour rentrer sur ce marché.

Course à l'équipement
Comment expliquer une telle Bérézina ? Silicium purifié, cellules solaires, modules, panneaux… Le secteur souffre d'un énorme problème de surcapacité à tous les niveaux de la chaîne. Selon iSupply, près de la moitié des panneaux solaires fabriqués en 2009 ne seront pas vendus cette année. Voilà deux ans, l'ensemble des acteurs du secteur a en effet multiplié les investissements afin d'augmenter rapidement leur capacité de production et de réaliser des économies d'échelle.

Selon l'association européenne des industries photovoltaïques, l'Epia, plus de 4,1 milliards d'euros devaient être investis dans la fabrication de silicium entre 2008 et 2010. Même dé­marche en aval, où les professionnels ont dépensé l'an dernier plus de 1,6 milliard d'euros pour augmenter leurs capacités de production de cellules et de panneaux solaires. Il s'agissait d'être le mieux placé possible pour mener une guerre des prix et éliminer les concurrents.

Annoncée de longue date par les analystes, cette phase de surproduction s'est néanmoins avérée plus violente que prévu. La crise économique a compliqué le financement de nombreux projets et le marché espagnol, le premier de la planète avec 3.000 mégawatts (MW) installés l'an dernier, s'est effondré. Confronté à un développement anarchique qui dépassait de beaucoup ses prévisions initiales, Madrid a imposé à l'automne une limitation de la puissance installée chaque année à 400 MW.

Les fabricants de cellules et de panneaux solaires comme ­Q-Cells ou SolarWorld ont été étranglés par ce retournement du marché. Leurs stocks ont été multipliés par deux au premier trimestre car les fournisseurs de silicium purifié ont insisté pour que les contrats de livraison signés en 2007 et 2008 soient honorés. A cette époque, la filière souffrait d'une pénurie de silicium purifié et les fabricants de cellules cherchaient à sécuriser leurs approvisionnements en concluant des contrats de long terme.

Pas d'amélioration avant 2011
Combien de temps ces surcapacités vont-elles durer ? Selon le cabinet DisplaySearch, la capacité de production de cellules solaires devrait encore augmenter de 56 % cette année, pour atteindre 17 GW, alors même que le marché des panneaux photovol­taïques chutera de 17 % dans le monde. Pour la plupart des experts, les surcapacités de production ne disparaîtront pas avant 2011 ou 2012. Certes, la Chine a annoncé en juillet un plan de soutien au secteur de 2,5 milliards de dollars. L'Etat va subventionner 50 % des projets de plus de 500 MW de capacité jusqu'en 2011. Mais pour HSBC, l'impact de ce projet ne sera pas « assez substantiel » pour changer la donne. Les investisseurs par­tagent ce point de vue. L'indice Bloomberg des valeurs solaires a chuté de plus de 58 % depuis le début de l'année, alors que les bourses mondiales connaissaient un recul limité à 17 %.

Source : http://www.lesechos.fr/info/energie/020100906056-la-filiere-solaire-plon ge-dans-une-violente-crise-de-surproduction.htm

9 réponses

  • 16 août 200922:28

    M


  • 16 août 200922:32

    Merci effectivement instructif...
    Est-ce que des acteurs tels que Aerowatt peuvent ainsi bénéficier d'une baisse pour l'achat de ses installations photovoltaique ou les prix ont été négocié sur le long terme?


  • 16 août 200923:39

    négocié ses panneaux notamment début 2009 alors que la surproduction était déjà effective.
    Difficile de savoir dans quel ordre de grandeur, mais les faits sont là : le prix des panneaux solaires va baisser sans doute entre 30 et 50% en 3 ans ( ils représentent 80% du coût d'un projet ), et pour l'instant les prix de revente de l'électricité produite n'ont pas baissé ( mais ils devraient suivre sans doute l'année prochaine ) et le feront sans doute l'année prochaine.

    Un effet d'aubaine de quelques mois dont la société va profiter avec de nombreuses capacités en cours de construction qui seront mises en exploitation avant la fin de l'année ou le début de l'année prochaine. Pourvu que les raccordements se fassent plus rapidement que ces derniers mois...


  • 20 août 200923:16

    qu'il n'a aucun espoir de rentabilité sans le fortes subventions.

    Prix public du MWH en France : 110 euros
    Prix de rachat par RTE du MWH eolien : 86 euros
    Prix de rachat par RTE du MWH solaire : 350 à 500 euros ..

    L'Espagne en 2007, puis l'Allemagne récemment ont supprimé l'obligation de rachat pour le photovoltaique. Du coup la filière est morte dans ses pays. Il reste 1 ou 2 ans pour la France. Donc c'est un marché très éphémère.

    L'éolien sera d'ici 2 ou 3 ans rentable sans subvention. On peut meme dire qu'il l'est deja...
    Diretc Energy rachete a 86€ le MWH éolien des petites éoliennes sans aide de l'Etat ..


  • 21 août 200908:49

    pas disparu en Espagne et en Allemagne...

    Par contre, en 2009, la baisse du tarif de rachat a baissé de 9-11% en Allemagne, contre 5% pour les années précédentes.

    Et en Espagne, avec l'installation en 2008 de 3000MWc, ils ont établi un quota de seulement 400MWc en 2009 en maintenant les prix au niveau où ils étaient ( entre 0.32 et 0.34€/kwh ).

    En France, l'obligation de rachat ne va pas disparaître non plus, mais il y aura une révision des tarifs en fin d'année ou en 2010. Et il sera certainement décidé de baisser progressivement les tarifs de rachat petit à petit.

    Que l'énergie renouvelable ( éolienne ou solaire ) soit subventionnée n'est pas un problème. Au contraire, ça permet d'avoir une réelle visibilité sur les prix et de dégager une rentabilité connue presque à l'avance.
    Le coût des investissements baisse fortement avec la surproduction industrielle, les rendements augmentent avec le temps et rapidement l'énergie solaire va atteindre des niveaux à même à garantir sa rentabilité à partir de prix de rachat nettement inférieurs.


  • 21 août 200909:53

    est à l'arret. C'est pas l'obligation de rachat qui a pas été supprimée en effet, mais la subvention. Y compris pour l'éolien qui est racheté au prix du marché. L'éolien continue à se développer mais pas le photovoltaïque.

    En France, on préconise une baisse progressive de 8% par an...


  • 21 août 200910:01

    j'ai lu sur le forum Vergnet, une réponse du pdg, qui indique qu'il travaille avec le gouvernement sur le relèvement du tarif de rachat du mw.h éolien (actuellement a 110€). et à un nouvel appel d'offre sur les DOM... Surement une collaboration Vergnet / Aerowatt


  • 21 août 200911:10

    étant donné que le prix des panneaux ne baissera à LT aussi vite que dans les 2-3 prochaines années. Et les rendements ne progressent pas si rapidement...

    Pour l'éolien dans les DOM, si tu as un lien sur ce que tu évoques, je suis preneur. Ce serait une excellente nouvelle pour Aerowatt.


  • 31 août 200917:16

    Dans le même accabit, un article du monde
    :

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/08/31/crise-de-croissance-pour-l e-secteur-de-l-energie-solaire-photovoltaique_1233745_3244.html#xtor=RSS-3208


Retour au sujet AEROWATT

9 réponses

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.