1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

ALCATEL-LUCENT
3.500 (c) EUR
0.00% 
Ouverture théorique 3.500

FR0000130007 ALU

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    0.000

  • clôture veille

    3.500

  • + haut

    0.000

  • + bas

    0.000

  • volume

    0

  • valorisation

    9 886 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    31.10.16 / 17:35:27

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    3.470

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    3.530

  • rendement estimé 2019

    -

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    26.05.15

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet ALCATEL-LUCENT

ALCATEL-LUCENT : LA TENDANCE **

M5016972
27 févr. 200809:58

LA TENDANCE
Beaucoup de résultats de grandes sociétés ont été publiés ce matin lors d'une préséance animée. Dans la foulée, plusieurs titres se retrouvent recherchés (PPR, Gaz de France) ou vendus (Bouygues, Accor), selon la teneur de la publication... Le CAC40 de son côté, après une ouverture dans le vert qui l'a porté à une cablure des 5.000 points, repart finalement légèrement à la baisse, une demi-heure après le début de la séance. Côté devises, le dollar fléchit encore sur la zone des 1,50/euro et le pétrole s'installe au-dessus des 100$ le baril. La Bourse de Tokyo est restée irrégulière ce mercredi, en rebond tout de même de 1,49% à 14.031 pts sur le N ikkei en clôture.
HIER A WALL STREET
Wall Street grimpait encore mardi, malgré des statistiques décevantes du PPI et de la confiance des consommateurs. Les dernières publications des entreprises confirmaient par ailleurs le ralentissement en cours aux Etats-Unis, mais la cote américaine tenait donc le choc. IBM a accentué le mouvement de hausse des marchés en dévoilant un plan de rachats d'actions de 15 Mds$ et en relevant légèrement ses prévisions de bpa... Le DJIA prenait finalement 0,91% en clôture à 12.685 pts, alors que le Nasdaq Composite gagnait 0,75% à 2.345 pts, malgré la chute du titre Google, affecté par une étude sectorielle et des notes prudentes de courtiers.
ECO ET DEVISES
Le Département au Travail américain a dévoilé mardi, au titre du mois de janvier 2008, une progression particulièrement conséquente de 1% des prix à la production aux Etats-Unis, après un repli de 0,3% en décembre 2007 et un bond de 2,6% en novembre. Hors alimentation et énergie, éléments volatils, le PPI a encore augmenté de 0,4% en janvier, avec notamment les prix automobiles. Le PPI était attendu en hausse globale de 0,4% et en croissance de 0,3% hors alimentation et énergie.
Par ailleurs, le Conference Board américain a dévoilé, pour février 2008, un indice de confiance des consommateurs US en vif déclin à 75 points seulement, contre 87,3 en janvier 2008. L'indice représentant les anticipations a reculé à 57,9, contre 69,3 en janvier, alors que celui de la situation présente a chuté à 100,6, contre 114,3 sur le mois précédent. D'après Lynn Franco, Director of The Conference Board Consumer Research Center, le risque d'une récession continue d'augmenter à la lecture de ces chiffres. L'indice des anticipations des consommateurs est au plus bas depuis 1991, alors que l'indice général de confiance est sur son plancher depuis 1993, si l'on fa it exception de son niveau au moment de la guerre d'Irak de 2003. De quoi pousser le dollar un peu plus bas à 1,5015/euro ce matin.
Le pétrole campe de son côté au-dessus des 100$ le baril en attendant fébrilement l'état des stocks de brut US ce mercredi après-midi.
VALEURS EN HAUSSE
*Les ventes 2007 du Goupe Bic (+0,34% à 44,87 Euros) s'élèvent à 1,46 MdE, comparé à 1,45 MdE en 2006, en hausse de +0,6% en publié, de +4,7% à taux de change constants et de +3,3% à données comparables.
La marge brute a progressé de 0,1 point à 49,1% des ventes contre 49% en 2006. Elle a bénéficié du plan de restructuration aux États-Unis. "Comme prévu, la hausse des matières premières a été compensée par les ajustements de prix", explique Bic. Les effets volume positifs ont été quant à eux compensés par les dépenses liées au lancement du BIC Soleil System à tête rechargeable et par le recul de la marge brute des autres produits. Le résultat d'exploitation (REX) a progressé de 0,8% en publié et de 3,9% à données comparables pour atteindre 255,8 millions d'euros. Le résultat d'exploitation normalisé a cru de 1,1% à données comparables à 253,5 millions d'euros. La marge d'exploitation normalisée a atteint 17,4% comparé à 17,9% en 2006 en raison du lancement du rasoir BIC Soleil System à tête rechargeable.
Le résultat avant impôt a progressé de 1,6% en publié et atteint 261.2 millions d'euros. Il bénéficie d'un effet favorable de 2,2 millions d'euros sur le résultat financier, dû à une position moyenne de trésorerie plus élevée sur l'année.
Le résultat net part du Groupe progresse de 1,6% pour atteindre 172.9 millions d'euros contre 170,2 millions d'euros en 2006. Le bénéfice net avant intérêts minoritaires est de 173,4 millions d'euros en 2007 comparé à 170,6 millions d'euros en 2006.
Le Bénéfi ce Net Par Action (BNPA) atteint 3,51 euros en 2007 contre 3,43 euros en 2006, en hausse de 2,3% en publié, soit une croissance supérieure à celle du résultat net part du Groupe en raison du programme de rachat d'actions et de l'annulation d'actions.
*Gaz de France (+0,95% à 37,75 Euros) se targue de présenter des résultats records pour la troisième année consécutive, avec un excédent brut opérationnel en progression de 10 % à 5,67 MdsE et un résultat net part du Groupe en croissance de près de 7,6% à 2,47 MdsE.
Jean-François Cirelli, Président Directeur Général, a déclaré : " Gaz de France a réalisé d'excellentes performances en 2007. Malgré un contexte difficile en début d'année, le Groupe dépasse ses objectifs et affiche pour la 3ème année consécutive des résultats records avec un excédent brut opérationnel de 5,7 milliards d'euros et un résultat net part du Groupe de 2,5 milliards d'euros. 2007 a été particulièrement riche en événements avec l'ouverture au 1er juillet des marchés de l'énergie en France qui nous a permis de lancer avec succès de nouvelles offres commerciales. Nos positions dans l'électricité se développent : en 2007, nous avons poursuivi la construction de trois centrales ; nous sommes devenus le leader français dans l'exploitation d'éoliennes et nous allons poursuivre notre engagement dans les énergies renouvelables. La sécurité de nos approvisionnements en gaz est renforcée avec la prolongation de nos contrats algériens en 2007 après celle de nos contrats russes en 2006. L'accélération de notre croissance au cours du second semestre 2007 augure d'une belle année 2008, qui sera celle de la création, au cours du premier semestre, du nouveau leader mondial de l'énergie GDF SUEZ ".
*En 2007, PPR (+3% à 98,25 Euros) a enregistré un chiffre d'affaires des activités poursuivies de 19,8 milliards d'euros, en hausse de 16% en réel et de 7% en comparable par rapport à 2006.
2007 a été marquée par la prise de contrôle et la première consolidation de Puma.
Le résultat opérationnel courant Le résultat opérationnel courant du Groupe s'élève à 1,70 MdE en 2007, en progression de 33% par rapport à 2006. Le taux de rentabilité opérationnelle s'améliore de manière significative de 1,1 point, à 8,6% du chiffre d'affaires. "Cette remarquable progression est notamment portée par les très fortes hausses du résultat opérationnel courant de CFAO (+27%), de la Fnac (+15%) et de l'ensemble des marques de Gucci Group (+29%), dont les plus fortes progressions ont été réalisées par Bottega Veneta (+69%), Yves Saint Laurent (+35%) et Yves Saint Laurent Beauté qui a doublé son résultat opérationnel courant", commente PPR.
Hors Puma, le résultat opérationnel courant est en hausse de 14% et la rentabilité opérationnelle courante s'élève à 8,1%. PPR réalise une progression de 51% du résultat net part du Groupe des activités poursuivies, qui atteint le niveau record de 1,06 MdE pour l'exercice 2007. "Cette amélioration traduit, d'une part, l'impact financier positif de l'intégration de Puma et, d'autre part, la forte progression des performances opérationnelles du Groupe, ainsi que la bonne maîtrise de sa charge financière et de son taux d'impôt courant", est-il expliqué.
Hors contribution de Puma, le résultat net consolidé des activités poursuivies du périmètre historique s'élève à près de 1 milliard d'euros au 31 décembre 2007, soit une croissance de 33% par rapport au 31 décembre 2006.
Pour l'exercice 2007, le résultat net part du Groupe s'établit à 922 millions d'euros, en progression significative de 35% par rapport à 2006.
Le résultat net part du Groupe des activités poursuivies hors éléments non courants augmente de 27% à 904 millions d'euros en 2007. Le résultat net par action s'établit à 7,19 euros, soit une croissance de plus de 27% par rapport à 2006. Hors éléments non courants, le résultat net par action des activités poursuivies progresse de plus de 20% au 31 décembre 2007, à 7,05 euros.
VALEURS EN BAISSE
*Accor (-2,50% à 51,88 Euros) : Le résultat brut d'exploitation d'Accor s'établit à 2,32 MdE, en augmentation de 11,4% par rapport à 2006 en données publiées. La marge brute d'exploitation, la plus forte jamais enregistrée par Accor, représente 28,6% du chiffre d'affaires, en hausse de 0,7 point en données comparables et de 1,2 point en données publiées par rapport à 2006.
Les Services affichent une marge brute d'exploitation de 42,6% en 2007, en hausse de 2,1 points en données comparables, confirmant les très bonnes performances de ce métier sur ses marchés.
Dans l'Hôtellerie, la marge brute d'exploitation atteint 32% en 2007, en hausse de 0,8 point en données comparables. Cette amélioration provient d'un cycle hôtelier favorable en Europe, de l'amélioration de la performance opérationnelle, notamment grâce à la politique de > et à l'action sur les coûts en France et en Allemagne, et de l'adaptation des modes de détention du parc hôtelier. Cette hausse est de 0,7 point dans l'Hôtellerie haut et milieu de gamme, 0,9 point dans l'Hôtellerie économique en Europe et 1,3 point dans l'Hôtellerie économique aux Etats-Unis.
Le résultat avant impôt et éléments non récurrents atteint 907 millions d'euros en 2007. En progression de 21,6% en données comparables, après une hausse de 28,7% en 2006. Ce résultat est supérieur à l'objectif de résultat situé entre 870 et 890 millions d'euros qui avait été annoncé en août 2007 par Accor.
*Bouygues (-3% à 49,35 Euros) : publie ce matin une accélération de la progression de ses résultats. En 2007, le chiffre d'affaires a atteint 29,6 Milliards d'euros (+12%). Tous les métiers du Groupe ont contribué à cette croissance.
Le résultat opérationnel a augmenté de 15% à 2,181 MdsE.
Le résultat net atteint 1,376 MdE, en hausse de 10%, et de 32% par rapport au résultat net récurrent 2006 (hors résultats liés aux activités cédées TPS et Bouygues Telecom Caraïbe).
En 2007, Bouygues a porté sa participation dans le capital d'Alstom de 25% à 30%. La collaboration opérationnelle et commerciale entre les deux groupes s'intensifie.
L'incidence totale de l'investissement dans Alstom sur le résultat net du Groupe s'élève à 99 Millions d'euros et s'analyse de la manière suivante :
-Quote-part du résultat net d'Alstom : 187 ME
-Retraitements de consolidation (Holding) : (8) ME
-Coût financier net d'impôt (Holding) : (80) ME
A fin décembre 2007, l'endettement net s'élève à 4,3 Milliards d'euros, quasiment stable (+3%), malgré des investissements financiers significatifs de 1,7 Milliard d'euros. Les capitaux propres atteignent 8,2 Milliards d'euros (+1,6 Milliard d'euros). Le ratio d'endettement ressort en diminution sensible, passant de 63% fin 2006 à 52% fin 2007.
La capacité d'autofinancement progresse de 12% à 3,5 Milliards d'euros et les investissements d'exploitation nets s'élèvent à 1,7 Milliard d'euros (+5%). Le cash flow libre est en forte hausse (+23%) et s'établit à 972 Millions d'euros.
Le Conseil d'administration proposera à l'Assemblée générale du 24 avril 2008 de distribuer un dividende de 1,50 euro par action, en augmentation de 25%.
Ce dividende sera payé le 2 mai 2008.


(C) Finance Plus

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet ALCATEL-LUCENT

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer