1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

ALCATEL-LUCENT
3.500 (c) EUR
0.00% 
Ouverture théorique 3.500

FR0000130007 ALU

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    0.000

  • clôture veille

    3.500

  • + haut

    0.000

  • + bas

    0.000

  • volume

    0

  • valorisation

    9 886 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    31.10.16 / 17:35:27

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    3.470

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    3.530

  • rendement estimé 2019

    -

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    26.05.15

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet ALCATEL-LUCENT

ALCATEL-LUCENT : Pays émergents à l'assaut du monde

M656196
25 févr. 200806:24

Lundi 25 février 2008


Les opérateurs des pays émergents à l'assaut du monde

[ 25/02/08 ] LES ECHOS

La capitalisation boursière de China Mobile dépasse désormais celle de Microsoft. Le chinois et d'autres, comme l'indien Tata Communications, poussent leurs pions dans les pays développés.


La croissance fabuleuse du géant chinois l'a placé en tête du palmarès.
China Mobile est, depuis quelques semaines déjà, la première capitalisation boursière mondiale des entreprises de technologie. Valorisé plus de 300 milliards de dollars, le géant chinois pèse désormais plus que Microsoft. Bien sûr, la croissance fabuleuse de l'opérateur asiatique est à l'origine de ce mouvement boursier. Rien qu'au mois de janvier 2008, China Mobile a recruté 7 millions de clients... soit l'équivalent du parc d'un opérateur de la taille de Bouygues Telecom ! Au total, le chinois affiche près de 380 millions de clients.
Le cabinet de conseil Oliver Wyman a étudié les sociétés de technologie au sens large (télécoms, semi-conducteurs, médias...) selon leurs performances boursières depuis 2003, pondérées par le risque. Sur 450 groupes étudiés, c'est l'opérateur mobile indien Bharti qui arrive en tête du classement. Selon le cabinet, « les entreprises ayant leur base dans les marchés émergents et qui se focalisent sur les communications mobiles (...), tels l'égyptien Orascom ou le russe Mobile Telesystems, représentent désormais près de 60 % de la valeur boursière du marché global des télécommunications mobiles ».
Pas très étonnant : d'ici à 2010, 275 millions de Chinois et 240 millions d'Indiens devraient passer au mobile. Certains opérateurs, essentiellement présents à la fin des années 1990 dans les pays développés et qui ont pris le virage des pays émergents depuis, tirent leur épingle du jeu, tels Telefonica ou encore Vodafone.


Alliances incontournables

Le britannique, qui a racheté l'indien Essar l'an passé, a vu son chiffre d'affaires en Inde croître de 56 % sur les trois derniers mois de 2007 tandis que ses ventes en Allemagne chutaient de 5 %... Chez le norvégien Telenor, les pays émergents ont représenté 61 % du chiffre d'affaires dans le mobile.

C'est pourquoi, la semaine dernière, Naguib Sawiris, le patron d'Orascom, présent au Pakistan, en Algérie et bientôt en Corée du Nord, a indiqué que « les opérateurs occidentaux n'ont pas d'autre choix que de s'allier à des acteurs des pays émergents s'ils veulent garder leur position dans le monde ». D'ailleurs, l'égyptien pense qu'il « rejoindra un jour » un opérateur occidental.

Alors, les opérateurs étrangers vont-ils débarquer en Europe ou aux Etats-Unis ? China Mobile va ouvrir des bureaux à Londres. Le mexicain Carlos Slim aurait récemment regardé le dossier Yoigo, quatrième opérateur d'Espagne, histoire de concurrencer Telefonica sur son marché puisque l'espagnol s'est implanté en Amérique latine.
L'indien Tata Communications a, quant à lui, des ambitions sur le marché des entreprises. L'opérateur a déjà acheté de nombreux câbles sous-marins qui relient les pays asiatiques aux pays développés, une bonne partie des câbles reliant l'Inde au reste du monde. Si la classe moyenne indienne grandit comme prévu, les besoins en Internet exploseront.

Et si Tata Communications est le premier opérateur pour les entreprises indiennes, il fait déjà les deux tiers de son chiffre d'affaires à l'étranger. Il a prévu d'investir 2 milliards d'euros au cours des trois prochaines années. Avec un but : « Se positionner pour accompagner les entreprises vers les pays émergents », selon Claude Sassoulas, responsable de Tata Communications en Europe. C'est l'intérêt bien compris d'actionnaires privés, comme la famille Tata, et de l'Etat indien, qui détient 28 % du capital, et désire donner les moyens à ses entreprises d'aller conquérir le monde.

GUILLAUME DE CALIGNON

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

1 réponse

  • M656196
    26 février 200811:19

    Signaler un abus

Retour au sujet ALCATEL-LUCENT

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer