Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Forum

REALITES
26.500 (c) EUR
-6.36% 

FR0011858190 ALREA

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    29.000

  • clôture veille

    28.300

  • + haut

    29.600

  • + bas

    26.100

  • volume

    20 376

  • capital échangé

    0.57%

  • valorisation

    95 MEUR

  • dernier échange

    17.09.21 / 17:35:18

  • limite à la baisse

    23.900

  • limite à la hausse

    29.100

  • rendement estimé 2021

    3.09%

  • PER estimé 2021

    10.77

  • dernier dividende

    0.7 EUR

  • date dernier dividende

    19.05.21

  • Éligibilité

  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet REALITES

REALITES : entretien avec Y..C.J.

24 juil. 202111:28

- Réalités a dépassé les 200 ME de chiffre d'affaires l'an passé et les 125 ME sur le premier semestre... Qu'est ce qui vous a permis de faire mieux que le Marché de la Promotion l'an passé?
Y. C-J. : La croissance spectaculaire du premier semestre était embarquée et connue, mais nous sommes très heureux car la progression est remarquable et nous sommes confortés dans la fiabilité de nos prévisions. Réalités est une société unique en France avec un positionnement de développeur territorial et un axe stratégique innovant, ancré dans les besoins de nos territoires. Nous avons compris que l'ouvrage n'est qu'une conséquence du bon usage. Il faut le bon ouvrage pour le bon usage au bon endroit. Nous sommes uniques dans la manière dont nous le réalisons et dans l'activisme qui est le nôtre : nous avons créé un pôle ingénierie, construction et robotisation, nous avons racheté un industriel de la façade à ossature bois, nous sommes "entreprise à missions", nous avons créé une fondation, acheté un club de handball féminin...Notre engagement sociétal est extrêmement fort et Réalités est une société militante oeuvrant pour l'intérêt général. Nous voulons gagner de l'argent en servant l'intérêt général, ce qui n'est pas le cas de tous les acteurs du marché.
-Le premier semestre vous conforte t-il dans votre ambition d'atteindre un chiffre d'affaires supérieur à 250 ME et un résultat opérationnel autour de 17 ME?
Y. C-J. : Nous annoncerons de nouveaux objectifs lors de la publication de nos comptes semestriels à la mi-septembre, avec une révision à la hausse de notre objectif de chiffre d'affaires annuel et de résultat opérationnel.
- Votre maillage du territoire est-il aujourd'hui celui que vous cherchez ?
Y. C-J. : Nous disposons encore d'un potentiel de croissance dans les régions où nous sommes déjà présents. Nous visons un renforcement du maillage d'agences secondaires. Par exemple, nous nous installons à Brest cette année. Nous ouvrons aussi les Hauts-de-France en septembre. Le reste dépendra de notre capacité financière à nous déployer à travers le territoire. Concernant la maîtrise d'usage nous possédons déjà une cinquantaine de sites ouverts ou à ouvrir dans les prochaines années, ce qui nous confère quasiment un maillage national.
- Allez-vous amplifier la diversification entamée par la reprise d'Heurus (résidences seniors) et Cap'Etudes (étudiants)?
Y. C-J. : La seule valeur ajoutée d'un maître d'ouvrage consiste à fabriquer le bon ouvrage pour le bon usage. La valeur ajoutée ne réside que dans l'exécution. Si on veut avoir un vrai développement, nous devons posséder un portefeuille d'usages embarqués. Je revendique l'émergence de ce nouveau métier de développeur territorial qui oblige à une vision globale. Le petit promoteur qui fait du "Pinel" dans son coin n'aura jamais cette vision et vivotera... Nous allons donc continuer d'étoffer le portefeuille d'usages pour les développer et fabriquer les ouvrages qui les déterminent. Il faut associer l'ouvrage et l'usage dans un souci local, avec une ambition internationale.
- Comptez-vous abaisser le Gearing (NDLR : niveau d'endettement par rapport aux fonds propres), à 88% fin 2020?
Y. C-J. : Nous pensons être en capacité de supporter encore son accroissement lors de deux prochaines années avant de le faire fortement diminuer. Nous assumons complètement notre endettement actuel, sans lequel nous ne ferions pas de croissance...
- Euronext Growth est-il le bon segment de Marché pour Réalités aujourd'hui?
Y. C-J. : Nous réfléchissons à la possibilité de changer de compartiment de cotation. Ce qui est certain, c'est que nous souhaitons conserver une relation forte avec nos investisseurs particuliers, notamment via un club dédié, que nous avons lancé, pour mieux leur faire vivre le projet de l'entreprise. Nous souhaitons aussi augmenter le flottant lors des prochaines années. Si nous sommes une entreprises à missions, nous voulons aussi avoir des actionnaires à missions! Et nous aimerions une histoire boursière à notre image!
- La montée en puissance du dividende est-elle pérenne?
Y. C-J. : Notre distribution va s'accélérer dès l'an prochain. Notre cash-flow nous permet à la fois de créer de la valeur et de distribuer des dividendes. J'en suis le premier bénéficiaire en tant qu'actionnaire! Réalités doit devenir une valeur de rendement, sans renier sa capacité de création de valeur qui est la sienne depuis toujours. Ce sont les activités de maîtrise d'ouvrages et de maîtrise d'usage qui vont alimenter le dividende.

3 réponses

  • 24 juillet 202112:00

    Merci, source ?


  • 24 juillet 202112:15

    Boursier-com
    Que j'ai supprimé dans le texte pour éviter la censure


  • 29 juillet 202109:45

    Merci Danie.


Retour au sujet REALITES

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.