1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

PHARNEXT
17.500 EUR
+10.76% 
Ouverture théorique 17.500

FR0011191287 ALPHA

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    15.600

  • clôture veille

    15.800

  • + haut

    17.700

  • + bas

    15.600

  • volume

    87 821

  • valorisation

    189 MEUR

  • capital échangé

    0.81%

  • dernier échange

    25.03.19 / 17:36:16

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    15.750

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    19.250

  • rendement estimé 2019

    -

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    29.05.17

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    PEA-PME

    Qu'est-ce que le PEA-PME ?

    Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur PHARNEXT

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter PHARNEXT à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter PHARNEXT à mes listes

    Fermer
Retour au sujet PHARNEXT

PHARNEXT : Lundbeck et idalopirdine

lololo81
15 mars 201914:59

Lundbeck a t il les droits idalopirdine ou pas ?
Si oui comment PHARNEXT a pu sans l'accord De Lundbeck faire breveter son mélange?
Si non y'a pas question

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

40 réponses

  • M1163417
    15 mars 201915:23

    Le brevet a ou être :

    - abandonné (ça m'étonnerait)
    - racheté
    - cédé
    -...

    Signaler un abus

  • MAGJA
    15 mars 201915:39

    Alors que Pfizer a mis fin à ses recherches coûteuses et vaines contre Alzheimer, la molécule idalopirdine du groupe pharmaceutique danois Lundbeck n'a pas montré l'efficacité escomptée (résultat publié le 9 janvier 2018 dans le Journal of the American Medical Association (JAMA); Les essais cliniques, qui ont duré 24 semaines chacun, ont été conduits entre octobre 2013 et janvier 2017. Il n'y a plus personne de positionner avec espoir sur ce marché, sauf Pharnext, dont les premières recherches se sont montrées positives avec le Pxt864 qui est une autre molécule que celle de Lundbeck. Tous les grands laboratoires vont s'intéresser à Pharnext qui lancera cette année une nouvelle phase.

    Signaler un abus

  • flamen84
    15 mars 201915:44

    Magja,
    Pharnext doit signer un deal pour lancer ph2b alzheimer.
    On attend tous ce grand jour,)
    Les grands labos baveront apres une phase 2b très bonne

    Signaler un abus

  • lololo81
    15 mars 201915:53

    MAGJA si idalorpidine appartient à lundbeck il va y avoir forcément partenariat
    Attention c'est chaud cette question ....

    Signaler un abus

  • MAGJA
    15 mars 201916:03

    Vous n'avez pas compris, l'idalopridine est out complètement out. Le Pxt864 est une autre molécule qui n'a rien à voir.

    Signaler un abus

  • R0909
    15 mars 201916:15

    MAGJA je ne pense pas
    Cohen travaille Avec des molécules out
    L'aricept en fait finalement partie

    Pour moi c'est assez clair
    L'idalorpidine appartient à Lundbeck
    PHARNEXT breveté avec une molécule de Lundbeck
    Il y a un deal derrière avec Lundbeck c'est très très simple

    Signaler un abus

  • M1163417
    15 mars 201916:23

    Évidemment que l'on a compris et d'ailleurs, le PXT864 c'est l'association de deux molécules (baclofène + acamprosate). Mais a priori se poserait la question d'une association avec une a deux autres molécules dont idalopirdine.

    Et non, cette molécule n'est pas out si elle devient efficace en synergie avec le PXT864 (c'est la tout le génie et l'intérêt de la plateforme de Pharnext) d'autant qu'elle a validée les phases 1 et 2 avec succès.

    Signaler un abus

  • Oliv31
    15 mars 201916:27

    Je suis pas un expert en brevet.
    Mais peut-être ont-ils le "droit" de breveter ce qu'ils veulent (du moment que le même brevet identique n'existe pas).
    Par contre si un élément du brevet appartient à quelqu'un. Celui-ci peut se retourner, porter plainte, ou demander des redevances.

    Signaler un abus

  • R0909
    15 mars 201916:31

    Oliv31 Il faut alors pense être simple

    Signaler un abus

  • M1163417
    15 mars 201916:35

    Non, il ne peuvent pas utiliser une molécule brevetée. Sauf accord, achat, cession...

    Signaler un abus

  • jtrrm92
    15 mars 201916:36

    Je remets un post que j'avais fait il y a 3 jours

    "les PLEODRUG offrent d'autres avantages potentiels importants : un développement rapide et durable, et une propriété intellectuelle robuste (brevets de compositions et d'utilisation)."
    Le Pleodrug est une composition de médicaments. C'est la composition qui est brevetée. Et donc c'est un nouveau médicament qui n'a plus rien à voir avec l'idalopirdine.
    Cependant, rien n'empêche Pharnext de rémunérer Lundbeck pour "l'aide" apportée par son médicament ... "

    Et je rajouterait que rien n'empêche Pharnext de passer un partenariat avec Lundbeck malgré tout.

    Signaler un abus

  • jtrrm92
    15 mars 201916:37

    C'est sur le site de Pharnext

    Signaler un abus

  • M1163417
    15 mars 201916:44

    Non, ils ne peuvent pas utiliser idalopirdine si cette molécule est brevetée (sauf accord, cession, etc) et donc propriété de Lundbeck.
    C'est oour ça que Pharnext utilise des molécules tombées dans le domaine public.

    Signaler un abus

  • MAGJA
    15 mars 201916:52

    Le PXT864 est don bien une combinaison de médicaments dans le domaine public. Lundbeck n'a donc aucun droit sur la PTX864.

    Signaler un abus

  • R0909
    15 mars 201916:54

    Jtem92
    Je ne vois comment on peut faire fi du brevet sur une molécule utilisée dans un mélange si un brevet existe sur cette molécule !

    Ce serait facile !

    Tu prends une molécule appartenant à un autre
    Tu rajoute du doliprane
    Tu brevetés le mélange
    Et le tour est joué....

    Plus compliqué la protection des brevets

    Signaler un abus

  • Oliv31
    15 mars 201917:00

    @R0909 : Oui, sauf que celui à qui appartient la molécule pourrait porter plainte contre toi.

    Signaler un abus

  • Oliv31
    15 mars 201917:01

    Enfin je dis oui, mais je suis pas sûr hein ^^

    Signaler un abus

  • M1163417
    15 mars 201917:01

    MAGJA vous mélangez tout...

    Signaler un abus

  • M1163417
    15 mars 201917:04

    Le PXT est effectivement une combinaison de deux molécules tombées dans le domaine public. Prise séparément, elle ne sont plus couvertes par des brevets. Pharnext a procédé a une combinaison synergique de ces deux molécules qui elle (la combinaison) est désormais brevetée.

    (Je suis Phd en santé publique)

    Signaler un abus

  • jtrrm92
    15 mars 201917:15

    @R0909
    Comme tu le dis toi même c'est plus compliqué que cela de déposer un brevet, notamment en biologie.
    Pour être breveté la nouvelle molécule doit répondre à certains critères et notamment d'amélioration du produit. Si dans ton exemple en rajoutant du Doliprane le médicament offre une amélioration substantielle et bien c'est tant mieux pour le découvreur (et les patients). Tans pis pour l'ancien de n'avoir pas penser qu'avec du Doliprane il améliorait son médicament.
    Mais il n'y à pas que ça il y a d'autres critères qui rentrent en ligne de compte.
    Par ailleurs, vous vous focalisez sur un brevet de produit alors qu'il existe beaucoup de variété de brevet. Pharnext (sur son site) parle de brevet de composition et d'utilisation et non de produit. Ce qui fait toute la différence.
    Enfin, je ne contredis pas le fait que Pharnext ai pu demandé l'accord de Lundbeck mais ce ne serait pas obligatoire. De même que Pharnext peut très bien nouer un accord avec Lundbeck s'il le souhaite ou bien s'il y trouve un intérêt commercial et/ou technique.

    Signaler un abus

  • Kmo5765
    15 mars 201917:22

    Tout à fait d'accord M116 .
    Et il se trame quelque chose avec LUNDBECK autour de l' IDALOPIRDINE.
    C'est là que la techno Pharnext est énorme, à être capable de trouver les synergies des différents médocs afin d'attaquer sous plusieurs angles la maladie.
    Combiner le PTX avec l'idalopirdine qui bien que pas assez efficace utilisée seule est quand même arrivée à réussir une phase 2 prométeuse...

    Signaler un abus

  • Kmo5765
    15 mars 201917:28

    Si je te suis Jtrr, le fait que l'Idalopirdine ai ratté sa phase 3 la rend librement utilisable dans une Pléothérapie qui réussirai sa phase 3 ?

    Signaler un abus

  • M1163417
    15 mars 201917:32

    Je me répète mais si il'dalopirdine est brevetée (au niveau mondial), Pharnext ne peut pas utiliser cette molécule librement et ce de quelque manière qur ce soit.

    Signaler un abus

  • djchenmc
    15 mars 201917:40

    OLIV JE CROIS QUE tu as raison : ils peuvent breveter une association je crois, mais je n'en suis pas sur

    Signaler un abus

  • M1163417
    15 mars 201917:50

    Sérieusement ? Vous êtes actionnaire de Pharnext et vous vous posez cette question ? Évidemment qu'ils peuvent breveter des combinaisons, c'est toute la force et la valeur ajoutée du concept ! Créer des combinaisons synergiques de molécules pour agir sur l'ensemble du réseau moléculaire et proteinique de la maladie. Le 3003 et 864 sont des combinaisons brevetées de molécules tombées dans le domaine public...

    Signaler un abus

  • M1163417
    15 mars 201917:50

    Sérieusement ? Vous êtes actionnaire de Pharnext et vous vous posez cette question ? Évidemment qu'ils peuvent breveter des combinaisons, c'est toute la force et la valeur ajoutée du concept ! Créer des combinaisons synergiques de molécules pour agir sur l'ensemble du réseau moléculaire et proteinique de la maladie. Le 3003 et 864 sont des combinaisons brevetées de molécules tombées dans le domaine public...

    Signaler un abus

  • jtrrm92
    15 mars 201918:33

    @Kmo Non je n'ai pas dit ça. J'ai dit que Pharnext pouvait breveter une COMBINAISON de médicaments sans demander l'autorisation des propriétaires. En l'occurence l'idalopirdine de Lundbeck. Ce serait faux aux dires de M116 docteur en recherche (Phd) et comme je ne suis pas Phd je me fie à ce qu'il dit.
    Puisque nous avons un Phd sur le forum j'en profite pour demander si le fait que Pharnext modifie le dosage des molécules d'un médicament existant (ce qu'il dit sur son site) celui-ci est-il toujours le même ? En sachant que dans les brevets de médicament le dosage est indiqué. Je parle de dosage moléculaire et non pas de la posologie évidemment.
    Merci pour ta réponse.

    Signaler un abus

  • flamen84
    15 mars 201918:45

    Bien sûr quil peuve utiliser idalopirdine en association du pxt864.
    Mais il faut accord ou cession de Lundbeck car elle est encore protégé par son brevet.
    On peut en conclure avec le brevet de pharnext contenant cette molécule protégée quil y a eu soit cession ou accord.

    Signaler un abus

  • M1163417
    15 mars 201919:27

    Hello, la pharmacologie, ce n'est pas ma spécialité mais je sais qu'une molécule peut être brevetée indépendamment de son dose.
    Je sais également que les dosages sont très encadrés et réglementés. C'est notamment au cours de la phase 2b que l'on établit le bon dosage pour un bénéfice / risque idéal. Les AMM encadrent strictement les dosages, un labo, une big pharma, un pharmacien, médecin ne peuvent conseiller et/ou prescrire des fractions de médicaments et faire un espèce de cocktail à l'aveugle. Par exemple : si l'indication est de 20 mg de paroxetine (traitement en première intention) pour un adulte souffrant de dépression, un médecin ne pourra pas prescrire 17 ou 21g et encore moins y associer librement quelques grammes d'un autre AD... Tous les traitements (mêmes les combinaisons) médicamenteux doivent passer par un essai clinique. Ce n'est pas parce que les molécules A et B sont efficaces prise indépendamment qu'elle le seront encore prise ensemble... L'effet inverse peut même se produire, certaines interactions sont très néfaste et potentiellement dangereuses.

    Pharneft propose donc de recombiner des molécules en trouvant rapidement les meilleures synergies en fonction des troubles qu'impliquent les maladies (grace au big data et a un super algorithme). Vous imaginez le gai's de temps incroyable plutôt que de faire ça empiriquement molécules par molécule en fonction de quelques données cliniques ? Cette plateforme, si elle continue de demontrer son efficacité est juste incroyable. Elle permettera une vraie précision dans la sélection des molécules, elle permettera d'éviter les interactions et la toxicité au maximum tout en maximisant les effets des molécules disponibles. C'est une technologie fantastique tout simplement.

    Signaler un abus

  • M1163417
    15 mars 201919:41

    Franchement, de mon point je pense sincèrement que Pharnext a un potentiel incroyable... L'action peut encore perdre 50% je lâcherais pas.

    Signaler un abus

  • Kmo5765
    15 mars 201921:40

    Franchement M116 j'ai du mal à te comprendre :
    Comment peux-tu parler de +50% alors que l'action vient de 29€ ?
    Personnellement, je n'ai pas tes compétences biomédicales, je suis ingénieur, mais j'ai acheté grave à 10€, je n'ai rien vendu à 29 et Pharnext me fait juste penser à Windows 3.1 en 1990 ou Google en 2001, c'est géant et hyper précurceur !
    Le DC en a parlé dans sans dernière ITW, Google et Apple ont ratté le train, on a des années d'avance. On n'est pas ici avec du + 50% comme tout les CT aficionados des analyses graphiques mais avec une valo qui devra se compter en milliards quand le marché aura enfin compris.
    Et des sociétés de rupture comme celle là, on n'en rencontre pas beaucoup de fois dans une vie d'investisseur.
    C'est mon avis, et je trouve que seul JMlesPV en parle en terme approprié, on parle de milliards ici et je dis cela d'autant plus qu'elle est actuellement sottement boudée.
    Cela dit, je te remercie tout de même pour ta précieuse contribution.

    Signaler un abus

  • Kmo5765
    15 mars 201922:01

    Soory sorry M116, je fais plusieurs choses en même temps et je survole trop, WE oblige.
    J'avais cru lire "prendre" au lieu de lire "perdre"
    Reco et bon WE

    Signaler un abus

  • MAGJA
    15 mars 201922:03

    Je pense comme Kmo. Un jour j'ai dit sur ce forum que je ferai All In sur Pharnext. J'ai commencé doucement à le faire en me renforçant par petit paquets en ce moment. Probablement que n'irai pas jusqu'au bout de mon affirmation, car il ya d'autres valeurs que j'aime.

    Signaler un abus

  • Kmo5765
    15 mars 201922:47

    Plus récemment, mais déjà pour les vieux...
    Rapellez vous encore de Business Objects au début des année 2000 ?
    Idem Pharnext: société française, un vrai serpent de mer car ils étaient champion et précurseur mondial dans l'exportation de données d'un monde à l'autre ( AS400 -> Sap, Win ou autre ), une tuerie , plus besoin de tout changer, économies énormes ! C'était très similaire avec Pharnext , faire du neuf avec du vieux, gagner du temps pour les utilisateurs ou les malades ici.
    Et comment cela s'est terminé ?
    Les Big ont vu cela d'un mauvais oeil, si mes souvenirs sont bons, c'est Oracle qui a commencé, puis c'est Sap qui a fini le boulot.
    Et ce champion n'était plus français.
    Cela à tout de même dépassé les 4 milliards et les LT un peu clairvoyants ont satélisé les CT.
    Pendant ce temps le "marché" a juste suivi de manière parasitaire sans jamais voir plus loin que le bout de son nez.
    C'est ce genre de souvenir vécu qui me fait avoir cette opinion sur Pharnext.

    Signaler un abus

  • M1163417
    16 mars 201900:27

    Ah mais je suis du même avis que vous, elle peut fluctuer comme elle veut, je lâcherai plus. Je suis un investisseur LT convaincu que c'est une pépite. Les phénomènes CT actuels, sont légèrement anxiogènes mais les fondamentaux sont invariablement rassurants.

    Signaler un abus

  • Oliv31
    16 mars 201900:34

    @jtrrm92 : Pourriez-vous développer ?
    "Par ailleurs, vous vous focalisez sur un brevet de produit alors qu'il existe beaucoup de variété de brevet. Pharnext (sur son site) parle de brevet de composition et d'utilisation et non de produit. Ce qui fait toute la différence."

    Je pense qu'il faut aussi le voir, comme Pharnext qui bloquerait également Lundeck (de ne pas avoir pensé à l'association (baclofène+acamprosate+idalopirdine)

    C'est assez hallucinant que celui qui trouve LA molécule en complément d'un produit existant (si amélioration du bénéfice clinique), pourrait avoir une avantage commercial [BEST-IN-CLASS] (si médicament dans domaine public bien sûr).
    Il va s'en doute y avoir dans quelques années, une course aux combinaisons de 4, 5, 6 molécules. Celui qui trouvera LA molécule supplémentaire aura le dernier mot.
    Je pense que ca va être LA grande course de la prochaine décennie : Prendre ce qui marche, et l'améliorer ... Un peu à l'image des Iphone ... On ne réinvente pas ce qui marche...
    Je pense que Pharnext est totalement précurseur puissance 10. S'ils arrivent à maintenir cette position dominante ca risque d'être assez inimaginable.... D'ailleurs ca me rappel l'Itw du Pr COHEN, il y a 2j, quand il dit que la JV avec les chinois leur donne accès à des tas de compétences dans l'Intelligence Artificielle, et que les chinois sont les leaders mondiaux dans ce domaine et veulent que la plateforme soit encore plus productive.

    Signaler un abus

  • Oliv31
    16 mars 201911:40

    PS : J'ai surement dit une bêtise car : Une combinaison de 2 molécules = 1 nouveau produit.
    Donc quiconque voudrait faire une cocktail avec ces 2 molécules, serait en fait bloqué par le brevet du nouveau produit pharmaceutique.

    Signaler un abus

  • flamen84
    16 mars 201912:04

    Pharnext a breveté le cocktail.
    Lundbeck a un droit sur idalopridine.
    A partir de la beaucoup d'options sont possibles.
    Une part du gâteau via royalties versés au danois en cas de reussite de pharnext, un deal entre-eux ou une cession des droits sur la molécule.

    Signaler un abus

  • MAGJA
    16 mars 201912:16

    Lundbeck a été déçu par les ventes de ses nouveaux médicaments en 2018, ce qui provoque une baisse de distribution de ses dividendes en 2019. Les analyste deviennent réservés sur la valeur. Quelque soit le rapport des deux brevets, celui du PTX864 et celui de l' Idalopirdine, Lundbecke est évidemment plus qu'intéressé par les recherches de Pharnext pour PTX864 pour son avenir, mais il n'est pas le seul.

    Signaler un abus

  • M6871858
    16 mars 201912:17

    Le brevet de 44 pages , partagé sur la page facebook concernant l'idalpirdine montre une date de publication du 1 novembre 2018.

    Les fonds n'ont ils pas déjà anticipé un potentiel partenariat ou autre depuis novembre ?

    Signaler un abus

Retour au sujet PHARNEXT

40 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer