1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

MND
0.3730 (c) EUR
+1.77% 

FR0011584549 ALMND

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    0.3730

  • clôture veille

    0.3665

  • + haut

    0.3760

  • + bas

    0.3660

  • volume

    70 367

  • valorisation

    39 MEUR

  • capital échangé

    0.07%

  • dernier échange

    15.11.19 / 17:26:28

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.3545

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.3915

  • rendement estimé 2019

    -

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    15.08.18

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    PEA-PME

    Qu'est-ce que le PEA-PME ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet MND

MND : MND : le risque de liquidité est levé

sando21
14 oct. 201914:57

AOFo14/10/2019 à 08:53

(AOF) - À l'issue de son exercice 2018/2019, MND a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 62,2 millions d'euros, contre 87,6 millions au cours de l'exercice 2017/2018. Au cours de la seconde partie de l'exercice 2018/2019 (du 1er octobre 2018 au 30 juin 2019), période au cours de laquelle le groupe réalise traditionnellement une grande partie de son chiffre d'affaires, le groupe a du faire face à des tensions sur la trésorerie du groupe qui ne lui ont pas permis d'exécuter pleinement son carnet de commande (174,4 millions d'euros à fin septembre 2018)

MND a également été confronté à des décalages de contrats et de projets, liés notamment à la non obtention de permis de construire, d'autorisations administratives et/ou de financements de certains clients stratégiques.

A l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires 2018/2019, le groupe fait état de résultats annuels estimés très dégradés qui ont conduit à une recapitalisation majeure au cours de l'été.

Dans ce contexte, les capitaux propres consolidés étaient négatifs à hauteur de -24,3 millions d'euros au 30 juin 2019 à l'issue de l'exercice 2018/2019 et l'endettement financier net s'élevait à 65,2 millions.

Postérieurement à la clôture de l'exercice 2018/2019, le groupe a oeuvré au renforcement de sa structure bilancielle et au réaménagement de ses dettes bancaires, avec l'appui d'un nouveau partenaire financier aux côtés de Montagne & Vallée, l'actionnaire de référence de MND.

Ces opérations se sont traduites par la réalisation de deux augmentations de capital au mois de septembre 2019, pour un montant total brut de 35 millions (net de 33,5 millions), et par le réaménagement de 34,8 millions de dettes bancaires à court et moyen terme, en une seule ligne de prêt senior à remboursement in fine avec une maturité prévue au 31 décembre 2023.

Du fait de ces opérations, la situation financière du groupe a été profondément renforcée depuis la clôture de l'exercice. Sur la base de la situation financière du 30 juin 2019 et en tenant compte de ces opérations, les capitaux propres du groupe s'élèveraient à 9,2 millions pour une situation d'endettement financier net de l'ordre de 31,7 millions.

Désormais, le risque de liquidité qui pesait sur la société est totalement levé et MND dispose des moyens financiers pour mener à bien son plan d'affaires, en s'appuyant sur son carnet de commandes fermes enregistrées de 181,7 millions à fin juin 2019, dont 42,8 millions de commandes à facturer au cours de l'exercice 2019/2020 (clos le 30 juin 2020).

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

11 réponses

  • sando21
    14 octobre 201914:58

    "Au cours de la seconde partie de l'exercice 2018/2019 (du 1er octobre 2018 au 30 juin 2019), période au cours de laquelle le groupe réalise traditionnellement une grande partie de son chiffre d'affaires, le groupe a du faire face à des tensions sur la trésorerie du groupe qui ne lui ont pas permis d'exécuter pleinement son carnet de commande (174,4 millions d'euros à fin septembre 2018)"

    Signaler un abus

  • sando21
    14 octobre 201914:58

    "...qui ne lui ont pas permis d'exécuter pleinement son carnet de commande (174,4 millions d'euros à fin septembre 2018)"

    Signaler un abus

  • sando21
    14 octobre 201914:58

    "...qui ne lui ont pas permis d'exécuter pleinement son carnet de commande (174,4 millions d'euros à fin septembre 2018)"

    Signaler un abus

  • GREGNICE
    14 octobre 201917:01

    Si j'ai bien compris il y a une dette de 34.8 millions in fine le 31 décembre 2023.

    Comment on trouve 34 millions avec le carnet de commande actuel ?

    Si vous avez des infos je sui preneur.

    Signaler un abus

  • M632977
    14 octobre 201917:30

    Gregnice,

    c'est pour 2023, on a encore du temps.

    Presque toutes les sociétés peuvent avoir des dettes. Si les dettes ne sont pas excessives, surtout quand c'est pour réaliser des travaux commandés, il n'y a pas de problème.

    Par exemple, avec 181 M de commandes, une fois réalisées et payées, on rembourse largement 34M de dettes.

    Signaler un abus

  • M4167048
    14 octobre 201917:36

    Oui, si la marge brute que procurent les 181M excède les charges d'au moins 34 M; Et que les travaux sont payés au fur et à mesure qu'ils sont réalisés.

    Signaler un abus

  • GREGNICE
    14 octobre 201917:38

    C'est un pari, comme c'est du "in fine" les charges financières seront faibles, il faut espérer un prochain exercice excédentaire.

    Signaler un abus

  • M632977
    14 octobre 201917:51

    M416,

    Pas forcément.

    Si les dettes 34M sont par exemple déjà investies dans les achats des matériaux nécessaires aux travaux, ou destinées à investir dans les travaux commandés. Dans ce cas il n'y a aucun problème, on n'aura pas besoin de 34M de bénéfice pour rembourser les dettes qui font partie des charges ou achtas pour accomplir les travaux.

    Les bénéfices on garde pour la société et les actionnaires dans ce cas.

    Signaler un abus

  • GREGNICE
    14 octobre 201918:10

    Oui dans ce cas c'est la trésorerie qu'il faudra surveiller.

    Signaler un abus

  • M632977
    15 octobre 201907:45

    Je pense qu'ils (dirigeants et partenaires) ont déjà fait les calculs nécessaires.

    Signaler un abus

  • GREGNICE
    15 octobre 201908:28

    On aimerait bien voir leur business plan car la rentabilité elle saute pas aux yeux.

    Signaler un abus

Retour au sujet MND

11 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer