1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

GASCOGNE
3.640 EUR
-0.55% 
Ouverture théorique 3.660

FR0000124414 ALBI

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    3.660

  • clôture veille

    3.660

  • + haut

    3.660

  • + bas

    3.640

  • volume

    491

  • valorisation

    89 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    22.05.19 / 15:41:38

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    3.280

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.000

  • rendement estimé 2019

    -

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    08.05.19

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    PEA-PME

    Qu'est-ce que le PEA-PME ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet GASCOGNE

GASCOGNE : Pix de la pâte à papier

maxos1
18 juin 201810:41

Prix de l'indice NBSK sur la marché Europe, en $ ; source papetier Sodra qui envoie ses hausse par communiqué de presse :

08 février 2018 1090$
06 avril 2018 1170 $
01 juin 2018 1230$
Évolution sur 1 an marché Chicago 33%

Les cours moyens historiques sont autour de 800$ prix auquel les papetiers gagnent correctement leur vie, Sodra fait référence à un marché très tendu.

Conclusion Le CA de la branche papier doit être en hausse de 15 à 20% cette année. Le delta doit se retrouver très majoritairement dans l'EBITDA, étant donné que l'amont (prix du bois) à l'air de ne pas déraper.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

27 réponses

  • tatou40
    18 juin 201813:42

    Bien vu maxos1 !
    Le delta de marge se retrouvera dans l'EBITDA car Gascogne maitrise toutes les activités en amont de la pate à papier

    Signaler un abus

  • maxos1
    18 juin 201814:19

    20% de prix de vente en plus, serait mécaniquement 20M€ d'EBITDA en plus, sachant que l'an derniers les niveaux de production avaient été anormalement faibles compte tenu de l'arrêt technique programmé et de multiples incidents.
    20M€ sur un EBITDA total de 27M€ en 2017, j'aimerai être comptable chez Gascogne pour voir l'effet que celà doit normalement produire sur les comptes d'exploitation et bancaires.
    De plus j'ai tendance à penser que 2017 ayant été un bonne année, ils en ont profité pour faire un grand nettoyage des comptes.
    A suivre, je peux me tromper, mais, .....

    Signaler un abus

  • tatou40
    18 juin 201822:44

    la hausse du prix de la pate à papier va continuer à progresser pour se maintenir à un niveau haut
    jusqu'à la fin de l'année ..
    Cette perspective est très Bonne pour GASCOGNE en 2018 .

    Signaler un abus

  • tatou40
    18 juin 201823:03

    Le prix de 800$/ tonne est le prix moyen 2017 de la pate à papier NBSK
    ce prix à mi année 2018 depasse les 1100$ / tonne
    calculez vous-même l'augmentation ....c'est fantastique .

    Signaler un abus

  • opif1
    20 juin 201816:54

    Merci Maxos, source et tendance intéressantes (Actionnaire)

    Signaler un abus

  • opif1
    05 septembre 201801:26

    On peut aussi regarder les communiqués trimestriels de CA de Mercer International. Ils indiquent l' « average NBSK pulp prices in Europe » (en reprenant les données Risi), mais c'est en $, pas en euros... Et donc Mercer International a sorti ses chiffres Q2, où l'on peut contater que l'« average NBSK pulp prices in Europe » a grimpé à 1.200$ la tonne (1.097 $ la tonne au Q1 2018 et 880 $ Q2 2017). Sur 1 an, ça fait une jolie hausse de 36% !
    (Actionnaire)

    Signaler un abus

  • maxos1
    05 septembre 201810:10

    L'effet sur l'ebitda sera très conséquent.

    Si l'on prendre en année pleine un chiffre de production de 140 000t 5objectif affiché 150 000), 320$ la tonne ajoute un Ebitda théorique de 38 M€ sur la branche papier.

    En étant conservateur, estimant que certain couts ont peu augmenter (on sait quand même que la hausse du bois est très faible), une ebitda supplémentaire de la branche papier semble jouable, WOW!

    Après, il faut bien entendu que l'aval répercute les hausse de l'amont, sachant aussi que la branche aval achète hors groupe 50 000 tonnes de papier par an.

    Mais perso, j'ai pas mal de client dans l'aval (des cartonniers), ils répercutent assez bien les hausses, car le marché aval est très tendu, merci au plateformes gigantesques de commerce électronique, type Amazon et autres, qui ont mis le feu au marché.

    Avec la qualité du management en place, l'épuration manisfeste qui a eu lieu dans les comptes je suis plein d'espoir.

    En fait ma principale craint est qu'ils nous poussent poliment dehors à vil prix, si ça doit arriver il ne faudra pas se laisser faire, on a autant de droit que les banquiers qui on misé sur l'affaire.

    Signaler un abus

  • opif1
    05 septembre 201819:43

    Maxos, je peux te confirmer que les prix du bois de trituration sont restés bien sages. D'après une note de juin du Ministère de l'Agriculutre, le prix du bois de trituration pour les résineux rouges (donc les pins maritimes, sauf erreur) baisse de 1,7% entre Q1 2017 et Q1 2018. Donc les coûts de la branche papier devraient être stables (sauf charge exceptionnelle toujours possible). En revanche, pour la branche Gascogne Bois cette fois, le prix du bois type bois d'œuvre sur pieds / grumes a clairement augmenté, je dirais d'environ 10% sur 1 an (données de l'Union de coopération forestière francaise).

    Là où je m'interroge c'est sur le niveau de production de pâte à papier. L'objectif du nouveau plan d'investissement est d'atteindre 150.000 tonnes/an, mais tu prends le chiffre de 140.000 tonnes dans ton calcul, tu sais si ce chiffre est fiable ou c'est une pure hypothèse de ta part ? Perso, je n'ai pas trouvé d'indication récente là-dessus. Sinon, sur le fond, ok avec toi, l'ebitda de la branche papier va connaitre une très belle année.
    (Actionnaire)

    Signaler un abus

  • maxos1
    06 septembre 201810:50

    Le bois utilisé est le bois de trituration. Le premier atelier d'une usine de cellulose est le déchiquetage suivi de la trituration ou l'on fait tremper les copeaux de bois pour les diluer et commencer à extraire la fibre.
    150 000 tonnes est l'objectif affiché dans le dernier doc de référence, c'est l'objectif, ils n'ont pas mis un délai dessus.
    Cette année il n'y aura pas d'arrêt technique programmé (c'est 10 jours d'arrêt de prod tous les 18 mois), c'est une années pleine. Très bon aussi pour le cash flow car un arrêt technique ça coute très cher, ils faut refaire de très gros travaux de maintenance et de remplacement de pièces d'usure.

    Signaler un abus

  • maxos1
    06 septembre 201810:58

    Regarde ma file sur le prix du bois VS NBSK, ce sont des données que j'avais trouvé dans une revue spécialisée.

    Par contre concernant le NBSK, je pense que l'on a fait quasi un plus haut, le consensus table sur un stabilisation des prix au S2, mais on a pulvérisé les records historique et cerise at au T2 le $ a repris des couleurs.

    Mon impression est qu'en plus profitant des bons résultats passés ils ont nettoyé la compta, sorti les derniers cadavres des placards.

    Je suis habitant du Sud Ouest, le nouveau Boss à une réputation de taulier de premier de grande envergure, alors qu'avant le management était désastreux, il gouvernait comme il y a 30 ans, la productivité était très basse.

    Signaler un abus

  • maxos1
    06 septembre 201811:05

    Dans les dernière publications le message du boss était très clair, l'importance de répercuter les hausses de l'amont aux client final de l'aval est une priorité.
    Les commerciaux sont donc briefés, mais je pense qu'il y aura de la perte au feu sur l'aval, passer une hausse peut prendre du délai. Par contre si la NBSK se stabilise à son record, ça laisse le temps de passer les hausses, les 2 boosters de la fusée seront allumés.

    Signaler un abus

  • opif1
    06 septembre 201821:00

    Et pour en revenir à ma question précédente, Maxos, ton chiffre de production de 140.000 tonnes, c'est simplement une hypothèse de ta part ? ou tu le tires d'une source particulière ?
    (Actionnaire)

    Signaler un abus

  • maxos1
    06 septembre 201823:56

    http://www.gascognepapier.com/fr/gascogne-papier/profil/

    Sur présentation du site de Mimizan 150 000 tonnes de Kraft Naturel et 15 000 tonnes de papier couché, les chiffres qui tournent dans les communiqués font état de 150 000 tonnes mais ils ne sont pas atteints causes pannes ou arrêts techniques, L'objectif est d'y retourner le plus tôt possible.

    Apres ils achètent 50 000 tonnes par an pour le branche sacs peut-être une qualité de papier différente. Il ont la réputation de faire du papier technique, le kraft nervuré lisse et doux au toucher que l'on trouve sur les enveloppes Kraft haut de gamme vient de chez eux par exemple.

    Signaler un abus

  • maxos1
    07 septembre 201808:03

    Rectificatif, la hausse va continuer, le consensus tablait sur une stabilisation des prix, ben non ça va va continuer, incroyable le marché doit être sérieusement en
    déficit.

    https://www.printweek.com/print-week/news/1165472/paper-prices-to-ri se-again-in-october

    Signaler un abus

  • MacRoth
    09 septembre 201812:52

    Ma os si vos craintes se concretisent {sortie} qu'est ce qui se passe si l'on refuse l'offre et que l'on garde nos titres ?

    Signaler un abus

  • prott1
    09 septembre 201821:33

    Le meilleur allié des Pp c'est Viktoria invest et M Helloco, le fait qu'il ai remis au pot lors de l'AK malgré les gros soucis de Viktoria invest montre bien qu'il ne veux pas lâcher Gascogne à ce niveau .
    Perso je suis peut être trop optimiste mais je pense que albi vaut facile 10 €

    Signaler un abus

  • ceviche
    10 septembre 201812:56

    Il existe uen vingtaine de types de pâte à papier. Le NBSK est le plus connu et il correspondant au bois nordique à fibre longue. Il y a un gros marché aussi sur la pâte d'eucalytus qui n'est pas forcément corrélée avec la NBSK.
    Pour faire des sacs, on a besoin de différents types de papiers avec des prix variant du simple au quadruple.
    On ne peut pas vraiment spéculer sur l'évolution du NBSK si ce n'es que cela aura proablement un impact positif sur l'activité papier et négatif sur l'activité sac.

    Pour la valorisation, on capitalise 0,9x les fonds propres. Mon objectif de cours est 1,2 x soit environ 5 euros/action.

    Signaler un abus

  • maxos1
    10 septembre 201814:21

    On est bien d'accord, Nbsk fibre longue destinée tout particulièrement au papier d'emballage par sa résistance.
    La fibre Eucalyptus et feuillu est une fibre plus courte destinée plus particulièrement au papier d'impression.
    Dans le cas de Gascogne on est dans la gamme NBSK, et actuellement il y a pénurie.
    Comme ils sont plutôt dans le haut de gamme, on peut supposer qu'ils vendent à minima au prix de l'indice Nbsk, je ne fais pas confusion de marché, et je suis d'accord pour convenir que la répercutions des prix de l'aval sera très importante sur le RN;

    Concernant les fonds propres, si les résultats sont bons ils vont augmenter très fortement, par effet trésorerie, et ne pas rester aux niveaux très faibles actuels.

    La valeur réelle d'un outil de production cellulose + papier est infiniment supérieure à la valeur des fonds propres affichés en compta car on sort d'un état de faillite.

    Signaler un abus

  • ceviche
    10 septembre 201820:17

    Les multiples sont ainsi Maxos car sur un cycle cette industrie délivre une faible rentabilité. Regarde EXAC qui est valorisé à moins de la moitié de ses fonds propres avec des marques de renom, des activités digitales et des actifs immobiliers à paris.
    Le retour en grace du bois et du papier ne fait que débuter à mon sens.

    Signaler un abus

  • maxos1
    10 septembre 201823:37

    Exacompta son gros probleme actuel est qu'il ne font pas de pâte à papier, donc ils sont très mal positionnés sur le marché actuel, je pense qu'il vont avoir un exercice très compliqué avec un marché global'en baisse chaque année, car que ce soit dans les entreprises ou les écoles, on achète moins de cahiers pour passer au numérique connecté et que dans ce domaine, c'est Apple et Samsung qui vont avoir le gros lot.
    Gascogne est positionné sur le secteur du Kraft, marché en forte hausse tire par les plateformes de vente en ligne comméAmazon qui ont littéralement mis le feu à ce marché. Le NBSK indice Karaft a pulvérisé tous ses record.
    Il est clair que le challenge est sur la branche aval qui doit répercuter. Ce n'est pas gagné. Mais on peut penser que le marché du sac en Kraft est très tendu, par l'abandon sur sac en plastique.

    De plus Gascogne à un petit savoir faire ancestral logé dans une filiale qui fabrique des feutres de machine à papier permettant de faire du joli Kraft, par exemple très lisse ou nervuré, ce qui me fait penser quelque part que la tonne de Kraft Gascogne vaut plus que la tone NBSK destinée au marché du carton, et produite avec le même bois des Landes' par Smurfit à Biganos.

    Signaler un abus

  • maxos1
    10 septembre 201823:46

    Je ne crois pas au papier blanc, mais le marché va s'adapter. Beaucoup'd'usine dans le monde faisant de la pâte blanchie sont en train de virer vers le Kraft.
    Le numero 1 mondial International Paper a tenté 2 offensives sur le numero 1 mondial du Kraft Smurfit. Il a été éconduit, pas assez cher l'offre.
    Donc à l'instant T le Kraft à le vent en poupe car pénurie, demain ça peut être l'inverse.
    Juste une remarque, allez voir le cours de bourse de Smurfit Kappa cette dernière décennie, vois allez comprendre la différence entre un boite'qui a été bien gérée et une boite qui a été mal dirigée comme Gascogne. Par contre le nouveau taulier à une réputation de pointure dans le sud ouest, et je pense qu'il a fait un énorme boulot pour converger vers les standards de rentabilité normatif actuel sur le secteur en plein boom.

    Signaler un abus

  • MacRoth
    11 septembre 201811:46

    Maxos, le 9 septembre 12h52 je vous posais une question qui a dû vous échapper. Merci d'avance pour réponse

    Signaler un abus

  • maxos1
    11 septembre 201813:56

    Pour moi, soit retrait obligatoire à la fin ou dans le cas contraire, il resterait un embryon d'actions sur le marché complètement illiquide.
    En cas de ^prix sous-estimé, je pense qu'un recours AMF est possible dans ce cas, on peut supposer que Viktoria irait le faire et nous avec eux.
    Mais ce ne sont que spéculations, attendons les résultats du S1 2018, et l'ensemble de l'année, tout en restant vigilants.

    Signaler un abus

  • opif1
    06 novembre 201800:35

    Actualisation : Mercer International a sorti ses chiffres Q3, où l'on peut contater que l'« average NBSK pulp prices in Europe » a grimpé à 1.230$ la tonne (1.200 $ la tonne au Q2 2018 et 903 $ Q3 2017). Sur 1 an, ça fait une belle hausse de 36%.

    A côté de ça, pour profiter d'un tel prix, il va aussi falloir que Gascogne Papier n'ait pas trop de panne dans sa production.
    (Actionnaire, j'ai vendu une partie de ma ligne en juin & juillet, me reste 1/3 de ma ligne)

    Signaler un abus

  • maxos1
    12 novembre 201813:26

    Je pense que l'on arrive à un prix plateau perché au delà des sommets historique.
    Le I commerce va continuer d'accroitre sa demande, et de nouvea relais de croissance arrivent pour le Kraft avec les assietes en carton, les cotons tiges, ..... de quoi apporter un soutient. Les papetiers le savent, les capacités de production vont donc croitre, donc je croise les doigts pour ce prix reste un solide plancher.

    J'ai en travers le taux calamiteux des arrêts machine, je me pose la question si la barque n'a pas été chargée volontairement, mais bon ce ne sont que des semaines à attendre en plus.

    Signaler un abus

  • M5198993
    14 novembre 201821:01

    à titre de comparaison, regardez l'évolution de titre smurfit depuis 5 ans, édifiant...
    société bcp plus grosse mais qui est un concurrent direct de gascogne sur tous ses marchés

    Signaler un abus

  • M5198993
    14 novembre 201821:03

    allez je vous aide: 125000%
    véridique...

    Signaler un abus

Retour au sujet GASCOGNE

27 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer