1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

BIONERSIS
0.750 (c) EUR
0.00% 
Ouverture théorique 0.000

FR0010294462 ALBRS

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    0.000

  • clôture veille

    0.750

  • + haut

    0.000

  • + bas

    0.000

  • volume

    0

  • valorisation

    3 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    13.11.12 / 17:28:52

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.600

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.900

  • rendement estimé 2019

    -

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    27.06.12

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet BIONERSIS

BIONERSIS : Bon à rappeler

gringo2
26 déc. 200713:20

Nouvelle start-up à surfer sur la vague des énergies renouvelables, Bionersis dévoile aujourd'hui son projet d'introduction en Bourse à Paris. Prévue début juillet, sur le marché libre, cette opération devrait lui valoir une augmentation de capital de 15 millions d'euros réservée à des institutionnels (sans appel public à l'épargne). Son créneau : la valorisation énergétique du biogaz généré par les décharges d'ordures ménagères.
Qu'est-ce qui pousse cette société créée en mars 2005, qui emploie 9 personnes et ne prévoit son premier chiffre d'affaires qu'en 2008 (9,2 millions d'euros), à tenter si vite l'aventure boursière ? « Au-delà de nos besoins importants en fonds propres, cette introduction sur le marché va nous permettre d'acquérir la visibilité et la crédibilité nécessaires vis-à-vis des partenaires internationaux avec lesquels nous serons amenés à négocier », justifient Frédéric Pastre et Bertrand Courcelle, dirigeants fondateurs, issus du groupe Suez. Jusqu'à présent, la société a eu recours au capital-risque à deux reprises. Au démarrage, New Energy Investmenta investi 375.000 euros, et Galileo Partners lui a apporté 2 millions d'euros en 2006.
La première priorité de la société vise à mettre en oeuvre sa technologie d'extraction et de destruction du biogaz sur six sites cette année, au Chili et à Cuba, pour lesquels sont engagées les procédures d'approbation auprès des Nations unies. L'an prochain, une quarantaine d'autres sites seront ouverts en Equateur ou en Colombie, pour atteindre une capacité totale installée de 2 millions de tonnes d'équivalent CO2.
Réseau de puits.
La collecte du biogaz s'opère à travers des puits verticaux positionnés en réseau dans la décharge, jusqu'à sept par hectare. Ils sont reliés par un collecteur central à une torchère aspirante, à flamme couverte, qui détruit le biogaz avec une meilleure efficacité que les procédés classiques, comme les systèmes de cheminées d'évents.

"Nos projets sont recevables au titre du protocole de Kyoto, car nous allons détruire des volumes importants de gaz à effet de serre ", souligne Bertrand Courcelle. C'est tout l'intérêt du " business-model " de Bionersis, qui va lui valoir des revenus substantiels en crédits carbone, issus de la combustion du méthane capté (gaz naturel). " A puissance installée égale, notre procédé génère 15 fois plus de crédits carbone que les autres énergies renouvelables comme l'éolien ou le solaire ", précise Frédéric Pastre.

Dans un deuxième temps, fin 2008, Bionersis mettra en action l'autre phase de son plan de développement, qui vise à revendre l'électricité produite par des groupes électrogènes fonctionnant au biogaz. Pour financer ce volet très consommateur de cash, qui va nécessiter des installations complémentaires pour le traitement et le nettoyage du biogaz, Bionersis a d'ores et déjà conclu un accord-cadre pour un emprunt bancaire de 60 millions d'euros, dont le mandat a été confié à Rothschild.

CHANTAL HOUZELLE

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

1 réponse

  • luluoto
    26 décembre 200713:32

    Signaler un abus

Retour au sujet BIONERSIS

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer