1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

AIR FRANCE - KLM
9.6480 EUR
-3.38% 
Ouverture théorique 9.6480
indice de référenceSBF 120

FR0000031122 AF

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    10.0000

  • clôture veille

    9.9860

  • + haut

    10.1000

  • + bas

    9.6060

  • volume

    5 168 427

  • valorisation

    4 135 MEUR

  • capital échangé

    1.21%

  • dernier échange

    16.11.18 / 17:37:56

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    9.1660

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    10.1300

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur AIR FRANCE - KLM

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter AIR FRANCE - KLM à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AIR FRANCE - KLM à mes listes

    Fermer
Retour au sujet AIR FRANCE - KLM

AIR FRANCE - KLM : SNPL tout sauf Evain -à lire (dynamite)

poulun2
07 nov. 201819:46

Source: PNC
Les élections approchent au SNPL. L'équipe « Evain » fait son bilan et cherche à le défendre face à ses opposants. C'est normal, mais nous avons souhaité en savoir un peu plus sur ce qui se cache derrière les arguments de façade. Autant le dire tout de suite, ce que nous avons appris auprès de pilotes, adhérents SNPL ou représentants syndicaux, n'est pas vraiment de nature à défendre l'équipe actuelle...

Joon, non puis oui !
On le savait déjà, Philippe Evain n'a jamais brillé par son honnêteté intellectuelle... Tout le monde se souvient de l'accord « Joon » qu'il appelait à rejeter avant de se féliciter du bon travail effectué par son bureau (sic) ! Mais selon les personnes qui ont accepté de nous parler, ça ne s'arrête pas là. Il semble que l'équipe en place n'ait que peu de considération pour la démocratie. En effet, des élus SNPL nous ont expliqué que, parmi les membres de ce bureau, même les démissionnaires ou ceux en désaccord avec leur bureau finissent toujours par voter dans le sens du chef ! Ce constat amène l'opposition à se demander ce qui a bien pu leur être promis pour autant d'allégeance... Dans le même temps, certains membres du bureau Evain se prononcent très clairement « pour l'établissement d'une liste de jaunes » lors des grèves, et sa publication ! La stigmatisation comme arme pour régner alors que ce même bureau s'offusquait lorsque De Juniac en faisait de même avec les pilotes... Vous avez dit « honnête » ? Où est le respect des libertés individuelles ? Le président du National, lui, a clairement pris position contre le Forum. Hasard du calendrier, le site du SNPL a été « rafraichi » après l'été, entraînant la suppression de ce lieu d'expression démocratique, dommage collatéral qui était inévitable selon le bureau... Il aura fallu de vives protestations pour qu'il soit réouvert, mais sans les mêmes facilités d'accès qu'auparavant, ce qui le rend moins vivant. Selon ces éléments recueillis, on est en droit de se demander ce qu'il reste de démocratique dans le fonctionnement de ce bureau !

Boeing 787, mascarade ?
Mais le plus grave, à notre sens, est le sketch du blocage du protocole instructeurs 787. Petit rappel : le bureau SNPL a bloqué la prolongation du détachement des instructeurs 777 sur le 787 pour faire pression sur les négociations en cours, qui portaient notamment sur la présence et le pouvoir d'un représentant syndical aux réunions hebdomadaires sur la sécurité des vols : les CRE (Comité de Revue des Evènements). Suite à cette décision, la direction a dû laisser au sol un avion tout neuf, qui consomme 15% de moins que le 777-200 et les pilotes en formation ont vu leur stage stoppé ou ralenti. Quand on sait que l'entreprise manque de pilotes et d'avions, c'était déjà une décision contestable. Si l'on rajoute qu'une formation qui dure 6 ou 7 mois au lieu de 4 n'apporte que des inconvénients en termes de sécurité des vols, on se demande si l'enjeu (la participation aux CRE et l'amélioration de la SV) le méritait. Mais nous avons en plus appris que sur 17 CRE qui ont eu lieu depuis qu'ils ont arraché ce poste, le représentant SNPL, systématiquement invité, n'a été présent qu'à 3 reprises... Qu'est-ce qui pouvait bien être plus important cet été pour jeter aux orties un privilège aussi durement acquis ? Certainement pas les négociations en cours...

En conclusion, tout ce que nous avons pu entendre nous conforte dans l'absence de démocratie et d'honnêteté intellectuelle du bureau actuel. Accolé à une stratégie douteuse qui embarque tout le monde (même SUD et la CGT) dans une intersyndicale pour mieux la lâcher lorsque la cause (4%) est acquise et faire cavalier seul sur des négociations catégorielles, rien n'est clair, transparent, et compréhensible dans ce bureau qui a beaucoup participé à la dégradation de l'image de la corporation qu'ils sont censés défendre. Pour la plupart de nos interlocuteurs, le prochain vote se résumera ainsi : « Tout sauf Evain ! »

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

62 réponses

  • ritchy10
    07 novembre 201819:50

    houla c'est du lourd ton article merci a toi et bon vol avec air france

    Signaler un abus

  • poulun2
    07 novembre 201819:53

    la bande à menez ne va pas tarder à m'invectiver et dire que j'en veut encore aux pilotes
    Mais je le jure ce n'est pas moi qui a écrit cet article
    Mais non menez
    Mais non vinchot
    Mais non RomAy
    Mais non 114
    Mais non .... Mais non
    hihihi

    Signaler un abus

  • poulun2
    07 novembre 201819:55

    Evain va être comme les cacahuètes: grillé et la note pour lui très salée
    hihihi

    Signaler un abus

  • mdecergy
    07 novembre 201820:05

    oui celà confirme comme je le disais ailleurs , que c'est le syndicat TPMG ( Tout Pour Ma Gueule ) et beaucoup marchent dans la combine , ..mais ce sont des veaux , comme aurait dit le General ....

    Signaler un abus

  • JS6259
    07 novembre 201820:15

    Ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué .... Il semble se comporter comme le leader incontournable pour négocier avec la Direction et semble ne pas lésiner sur "les moyens" pour rester à son poste au SNPL .....

    Signaler un abus

  • ar_menez
    07 novembre 201820:24

    ah ben si ce sont les PNC qui le disent , alors c'est parfait !

    Signaler un abus

  • poulun2
    07 novembre 201821:05

    commentaire d'un pilote
    Evain est un incapable qui n'agit que dans son seul intérêt. Son action a déshonoré le SNPL et discrédité les pilotes d'AF qui apparaissent comme de nantis jamais satisfaits. Sans compter la grave crise de gouvernance que sa position à créée. N'oublions pas que non seulement sur Joon il a fait volte face mais également sur Benjamin Smith dont il décriait l'arrivée dans des termes xénophobes et qu'il a acclamé ensuite. C'est un pleutre égocentrique il est temps qu'il dégage pour le bien des pilotes, du SNPL et de la compagnie. Idem pour les membres du bureau dont Véronique Damon qui l'ont suivi dans son délire sans prendre leurs responsabilités.

    Signaler un abus

  • poulun2
    07 novembre 201821:06

    menez:
    - ah si ce sont les journaleux qui le disent
    - ah si ce sont les PNC qui le disent
    - ah si ce sont les poulun and Co qui le disent
    Alors attendons de lire ce que menez dit
    A toi menez

    Signaler un abus

  • cab91
    07 novembre 201821:07

    quid demain...? mystère.

    Signaler un abus

  • poulun2
    07 novembre 201821:16

    menez t'es quand même pas couché
    attends moi je vais te raconter une histoire pour t'endormir
    - les derniers jours d'Evain ... tu connais ?

    Signaler un abus

  • pinhas26
    08 novembre 201808:16

    c est pour quand ces élections svp ???

    Signaler un abus

  • MaxiLoui
    08 novembre 201808:32

    on peut voter nous??

    Signaler un abus

  • soyeux8
    08 novembre 201808:54

    tambouilles syndicales à destination des syndicats.....rien d'autre dans cet article. C'est à celui qui va dénigrer l'autre....Toujours ainsi lors des élections syndicales....

    Signaler un abus

  • mdecergy
    08 novembre 201808:55

    oui .. menez dit comme souvent , .. ce sont les autres qui le disent , .. mais c'est moi qui detient la verité , .. j'etais et je reste le dieu..................... du ciel ... mais sur terre , il n'est et ne restera qu'un miserable vermiceau .. comme tout le monde ....

    Signaler un abus

  • soyeux8
    08 novembre 201809:05

    En attendant, BS discute avec le SNPL....plus avec les PNC, preuve qu'ils ont (ou qu'il a) plus d'importance que l'article le laisse penser....
    Cet article laisse percevoir une forme méprisable de jalousie....

    Signaler un abus

  • soyeux8
    08 novembre 201809:05

    En attendant, BS discute avec le SNPL....plus avec les PNC, preuve qu'ils ont (ou qu'il a) plus d'importance que l'article le laisse penser....
    Cet article laisse percevoir une forme méprisable de jalousie....

    Signaler un abus

  • gloup124
    08 novembre 201809:06

    Une question que personne ne pose ce que je trouve étonnant : pour éclairer tout le monde, quelle est la source de cet article ou de ces « retours » ?

    Signaler un abus

  • jolavill
    08 novembre 201809:25

    Voici la source:
    https://www.pnc-contact.com/2018/11/07/snpl-tout-sauf-evain

    Faut il préciser que cet article n'est absolument pas représentatif de l'opinion majoritaire chez les PNC ? La plupart sont évidemment reconnaissants à Philippe Evain d'avoir réussi à arracher les 2%+2% de Ben Smith dont ils vont profiter immédiatement.

    Je voudrais également rappeller un petit détail qui semble échapper à nos piliers de bistrorama. C'est grâce à l'intersyndicale que Janaillac est parti, que Ben Smith est arrivé, et que l'action flirte avec les 10 euros. Avec l'équipe précédente d'abrutis elle continuerait à faire du yoyo autour de 7.

    Essayez de ne pas l'oublier.

    Signaler un abus

  • RomAy
    08 novembre 201810:04

    Poulun a croire qu'avec le temps tu n'as toujours pas compris ma position. Je n'ai jamais défendu les idées du SNPL, et encore moins Evain.

    Je ne sais pas ce qu'il se trame dans ce syndicat, mais ce qui est sur c'est que Evain joue sa peau prochainement. Compte tenu de la situation, et de sa position jusque boutiste, il ne doit pas être bien.
    La seule chose à mettre à son crédit, si l'on considère (et tu iras dans ce sens je pense) qu'il était un des leaders de l'intersyndicale, c'est que grâce à sa ténacité, il a permis à AF de se débarrasser de la direction, fortement remise en cause, et dans le même temps permettre l'arrivée de BS.

    Signaler un abus

  • mdecergy
    08 novembre 201811:48

    c'est que grâce à sa ténacité, il a permis à AF de se débarrasser de la direction, fortement remise en cause, ah bon remise en cause de quoi ?????? parceque refus des 10 % d'augmentation pour les PNT ,,,, ??? il ne faut pas se tromper de cibles , , la remise en cause n'etait pas forcement la direction , .... et permettre l'arrivée de BS .. bien apres 2 mois , il me semble difficile de juger le resultat de ses actions à long terme ??

    Signaler un abus

  • RomAy
    08 novembre 201812:08

    MDECERGY je crois que cela a été très souvent abordé. TERNER GATEAU n'avaient aucun soutien des salariés, PNT PNC et sol, pour de nombreuses raisons : manque de dialogue, non respect de la parole donnée lors des précédentes négociations.
    Il n'y a rien à voir avec les 10%. Même certains personnels très modérés (ne faisant pas grève) espéraient leur départ.

    Rien que Gateau, DRH, était parachuté de Matignon. Les salariés en avaient marre de ces profils de dirigeants placés par les copains, issu des rouages de l'administration.
    BS est un pro de l'aviation, c'est ce que tout le monde attendait

    Signaler un abus

  • mdecergy
    08 novembre 201812:21

    eh cluno .. ku , je vais pas changer , je suis vieux et retraité apres vous avoir trop frequenté vous les volatiles ...

    Signaler un abus

  • ar_menez
    08 novembre 201812:36

    merci mdecergy pour ce mépris constant des pilotes !
    ça montre les rancoeurs internes autour des différents corps de métier et surtout envers cette corporation
    Evain ne joue pas sa peau car à la tête du SNPL personne n'est irremplaçable mais vous avez trouvé un bouc émissaire soit disant responsable de tous vos maux ! grand bien vous fasse mais je pense que lui ...il s'en tape le coquillard avec une feuille de bananier de vos opinions.
    Il trouvera certainement un accord avec BS car il n'a pas plus envie que vous de tout casser , contrairement à ce que vous prétendez bètement. Il sait qu'il faut un accord pérenne avec cette direction non issue des grandes et merveilleuses écoles françaises et sans doute capable de tenir sa parole.
    Donc patience

    Signaler un abus

  • Ezio13
    08 novembre 201813:05

    C'est bien parce que je crains que Tiben ne tienne sa parole que je pense que le personnel AF ne va pas du tout aimer ce qu'il va avoir à lui dire :-)

    Signaler un abus

  • dcormeni
    08 novembre 201813:08

    Ar_Menez ça veut dire quoi ce dédain dans votre réponse "ah ben si ce sont les PNC qui le disent , alors c'est parfait !" ?
    C'est que la parole des PNC valent moins que celle des pilotes ?
    En fait tout est dit dans cette phrase et on y voit bien l'attitude des pilotes (pas tous mais les purs et durs syndiqués) à prendre tout le monde de haut !

    Signaler un abus

  • dcormeni
    08 novembre 201813:08

    Ar_Menez ça veut dire quoi ce dédain dans votre réponse "ah ben si ce sont les PNC qui le disent , alors c'est parfait !" ?
    C'est que la parole des PNC valent moins que celle des pilotes ?
    En fait tout est dit dans cette phrase et on y voit bien l'attitude des pilotes (pas tous mais les purs et durs syndiqués) à prendre tout le monde de haut !

    Signaler un abus

  • Ezio13
    08 novembre 201813:11

    Par nature -syndicat catégoriel- le SNPL est un syndicat toxique. Moi je trouve qau'Evain l'incarne bien :-)

    Signaler un abus

  • dcormeni
    08 novembre 201813:18

    Ce que Ar_Menez ne peut admettre c'est que des c..s il y en a partout mêmes chez les pilotes fussent ils syndiqués, les dernières provocation du SNPL et de Evain (ces derniers mois) confirment même que certains sont plus pré-disposés que d'autres !

    Signaler un abus

  • Ezio13
    08 novembre 201813:28

    Bah ils défendent, jusqu'à présent avec pas mal d'efficacité, leur bout de gras. Ils ont raison puisque l'entreprise ne leur saura jamais aucun gré des efforts qu'ils pourront faire. Bienvenu dans le monde merveilleux du capitalisme mondialisé :-)

    Signaler un abus

  • s.assez
    08 novembre 201818:37

    @ Ezio
    parce que les syndicats politiques, c'est mieux?
    en Allemagne avec des "syndicats catégoriels" ça fonctionne plutôt mieux que chez nous

    Signaler un abus

  • Ezio13
    08 novembre 201818:39

    A quel syndicat catégoriel allemand fais-tu allusion ? A part IG Métal je ne les connais pas :-(

    Signaler un abus

  • ar_menez
    08 novembre 201818:45

    et en France à part le SNPL ? vous en connaissez beaucoup Ezio ?

    Signaler un abus

  • ar_menez
    08 novembre 201818:52

    et donc IG Metal est un syndicat toxique ! CQFD !
    à part ça , ça veut quoi syndicat toxique !
    pas trouvé ça sur Google moi

    Signaler un abus

  • Ezio13
    08 novembre 201819:05

    Oui bien sûr, il y en a chez les cheminots -syndicats de conducteurs-, les syndicats de dockers, il y en a dans la police, dans la pénitentiaire, dans l'assurance, bref un peu partout dès que le métier est un peu spécifique.

    Signaler un abus

  • bladbird
    08 novembre 201819:16

    Bsr poulun,
    On dirait que ça s'enraye de tous les côtés ....

    Dow Jones le 08/11/2018 à 17:33
    [Ajoute négociations en cours avec les hôtesses et stewards et les mécaniciens]

    Paris (AFP)--Le président du SNPL Air France, premier syndicat de pilotes au sein de la compagnie française, a dénoncé jeudi des "discussions totalement bloquées" avec la direction, à l'issue d'une deuxième réunion de négociation sur les salaires.

    "Les discussions sont totalement bloquées, c'est le statu quo absolu", a regretté Philippe Evain, interrogé par l'AFP.

    "Il n'y a aucune volonté de la direction de trouver une solution" sur la question des salaires pour les pilotes, et "pas beaucoup de changement par rapport au passé", a-t-il déploré.

    Le SNPL et le Spaf, syndicats représentatifs chez Air France, mènent des négociations depuis lundi sur les conditions de travail et les rémunérations propres aux pilotes, quelques semaines après la validation dans l'entreprise d'un accord de hausse des salaires pour toutes les catégories de personnel.

    Cet accord conclu le 19 octobre, après des mois de conflit et sous la houlette du nouveau directeur général d'Air France-KLM Ben Smith, prévoit une augmentation rétroactive de 2% au 1er janvier 2018, puis une revalorisation de 2% au 1er janvier 2019.

    Initialement, l'intersyndicale regroupant des syndicats représentatifs des pilotes, des hôtesses et stewards et du personnel au sol, réclamait une hausse générale de 6% au titre du rattrapage de l'inflation sur la période 2012-2017. Le SNPL demandait en plus une augmentation de salaires pour les pilotes de 4,7%, une revalorisation qu'il vise toujours.

    Mais "la direction souhaite que les pilotes achètent leurs augmentations de salaires", dénonce M. Evain. Un constat dressé également par Grégoire Aplincourt, président du Spaf.

    En contrepartie d'une éventuelle hausse de salaires, "la direction aligne toute une série de mesures de productivité sans fondement", qui sont "hors de question car on a déjà payé", affirme Philippe Evain, en évoquant les mesures de productivité déjà consenties par les pilotes d'Air France lors de la signature de l'accord Trust Together en juillet 2017.

    Contactée par l'AFP, la direction d'Air France n'a pas souhaité faire de commentaire.

    D'autres négociations catégorielles sont en cours dans l'entreprise. Celles avec le personnel navigant commercial (hôtesses et stewards) ont commencé mercredi. Elles portent surtout sur l'organisation du travail, "sur les dysfonctionnements au quotidien" et sur une gestion du planning qui permette de "mieux lier vie professionnelle et vie familiale", a indiqué à l'AFP Sandrine Techer, du SNPNC.

    Les discussions se poursuivent par ailleurs entre la direction et les mécaniciens avion, avec une prochaine réunion prévue mardi. A l'appel des syndicats CGT et SUD, ces mécaniciens, qui représentent environ un millier de salariés, s'étaient mis en grève à plusieurs reprises entre décembre et l'été dernier.

    Ils souhaitent voir leurs salaires alignés sur les conditions les plus favorables, dont ont bénéficié les personnels recrutés par Air France sur le marché du travail et non dans les CFA de l'aérien, filière d'embauche habituelle. Ils réclament en outre un "déroulé de carrière équivalent", a expliqué à l'AFP Jérôme Beaurain, de SUD-Aérien.

    Agefi-Dow Jones The financial newswire

    Signaler un abus

  • poulun2
    08 novembre 201819:26

    Bsr bladbird
    cela était écrit et prévisible en l'état
    Evain ne peut abdiquer, sinon il l'aurait fait lors des entretiens bi-partie entre B.S et chacun des syndicats
    Le SPAF ayant accepté les conditions proposées par B.S et le SNPL les ayant refusées qui aurait pu imaginer que ce jour Evain se défroque
    Que l'on aime ou non Evain, il est là pour représenter ses encartés....
    J'aurai aimé que Evain fasse un référendum auprès de ses encartés pour savoir s'ils acceptaient ou non les conditions de rémunération de B.S et de dire ce qu'ils pourraient demander à Evain pour tenter de contraindre B.S à lâcher du lest
    La méthode Evain me paraît suicidaire, il agit en autocrate prenant le risque d'ouvrir de fortes dissensions au sein de ce syndicat ( ce qui ne me déplairait pas )
    On voit bien que le document des PNC est tout a fait réaliste et tjrs d'actualité

    Signaler un abus

  • bladbird
    08 novembre 201819:36

    Et avec les élections qui arrivent ce sera à celui qui a la plus grosse ..... intelligence ! Rhhhhoooo vous pensiez à quoi ? Lol !
    Ça va finir par user tout ça ...

    Signaler un abus

  • ar_menez
    08 novembre 201821:08

    mais vous pensez donc qu'il agit seul comme un dictateur ????
    mais vous êtes vraiment bornés !
    et il semblerait que les bornes soient atteintes ( comme disait mon prof de math en math spé !)

    Signaler un abus

  • poulun2
    08 novembre 201821:41

    il n'agit peut être pas seul ( avec 2 ou 3 de ses portes plumes ), mais dans un moment aussi important, CAPITAL, il eut été bon de demander à ses adhérents sur quelle ligne la direction du SNPL devait s'engager
    menez en tant que retraité, je ne sais si tu es encore au SNPL, mais très franchement qu'en penses tu ?

    Signaler un abus

  • ar_menez
    08 novembre 201823:33

    mais bien sur je suis encore au SNPL et vos élucubrations ignorantes de la manière dont les choses se passent sont navrantes de bétises !
    arrêtez de spéculer sur un fonctionnement dont vous ignorez tout ! vraiment tout ! en laissant vos fantasmes morbides et haineux vous submerger , une bonne fois pour toutes.
    c'est très pénible de vous lire , vous dcormeni de decergy qui crachez votre haine à longueur de posts !
    vous êtes bornés et visiblement c'est incurable ! tant pis pour vous

    Signaler un abus

Retour au sujet AIR FRANCE - KLM

62 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

45.195 -0.66%
1.14075 +0.70%
66.88 +0.38%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.