1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

AB SCIENCE
4.042 EUR
-1.22% 

FR0010557264 AB

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    4.100

  • clôture veille

    4.092

  • + haut

    4.100

  • + bas

    4.030

  • volume

    16 694

  • valorisation

    165 MEUR

  • capital échangé

    0.04%

  • dernier échange

    15.11.18 / 15:28:03

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    3.840

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.244

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    PEA-PME

    Qu'est-ce que le PEA-PME ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur AB SCIENCE

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter AB SCIENCE à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AB SCIENCE à mes listes

    Fermer
Retour au sujet AB SCIENCE

AB SCIENCE : Androcur

Mac15000
08 sept. 201813:16

Androcur provoque des tumeurs au cerveau et ne sera pas retiré du marché c'est le directeur de l'ANSM qui le dit sur France 2 le laboratoire en cause bien sûr ce n'est pas AB Science mais Bayer

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

16 réponses

  • Mac15000
    08 septembre 201813:23

    Le directeur de l'ANSM propose de diminuer la dose du poison en question, c'est le directeur de l'ANSM « organisme indépendant « qui s'occupe du service après-vente de BAYER en direct au journal télé de France 2 du grand n'importe quoi

    Signaler un abus

  • Mac15000
    08 septembre 201813:30

    Vous inquiétez pas vous êtes protégés par un organisme indépendant qui assure la sécurité des médicaments.
    Bayer une société au combien vertueuse qui vient de racheter Monsanto qui bien avant ce rachat vous empoisonnait avec ses produits phytosanitaires et vous propose une fois tombé malade leurs médicaments pas bête ils créent l'offre et la demande.

    Signaler un abus

  • M99360
    08 septembre 201814:20

    Dans "le Kid" le fils de Charlot passait avec un lance pierres et pétait les vitres. Cinq minutes après arrivait Charlot en criant " vitrier". Elle est vieille comme le monde cette histoire...

    Signaler un abus

  • RASTVB
    08 septembre 201815:44

    On peut aussi mettre au crédit de Bayer l'implant contraceptif Essure qui aurait mérité d'être interdit. En France, les signalements d'effets secondaires concernant Essure sont passés de 42 en 2012, à 242 en 2015, puis 162 entre janvier et octobre 2016, selon l'Agence française du médicament (ANSM).
    Voici la décisison de l'ANSM :
    "Selon des investigations de l'ANSM en 2015, « les complications signalées relevaient de la pratique de pose et non du dispositif Essure en lui-même ». Sa pose a été encadrée et réservée à certains établissements, selon le ministère de la Santé."
    C'est sûr qu'AB Science est petits bras à côté de Bayer !

    Signaler un abus

  • RASTVB
    08 septembre 201816:01

    Complément d'information sue Essure :
    Il est maintenant interdit à la vente en France mais ce n'est pas grâce à l'ANSM :
    " Pour être commercialisé, tout dispositif médical doit avoir un marquage CE. Or celui des implants Essure arrivait à échéance le 3 août. Et, coup de théâtre, l'agence de certification chargée du dossier, l'organisme irlandais NSAI (National Standards Authority of Ireland), a décidé de ne pas renouveler le certificat de commercialisation d'Essure dans l'UE pendant trois mois, jusqu'à ce que toutes les questions en suspens trouvent une réponse.
    On ne sait pas sur quelles données s'est appuyé le certificateur. On peut supposer qu'il ne veut pas risquer d'être tenu responsable en cas de procès. Conséquence immédiate : en France, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a demandé à la société Bayer « de procéder au rappel des produits en stock auprès de tous les établissements de santé. En conséquence, il est demandé par mesure de précaution de ne plus implanter dès à présent le dispositif médical Essure ».

    Signaler un abus

  • M7935940
    08 septembre 201818:11

    Bravo pour vos recherches et vos explications...malheureusement cela confirme ce que certains d'entre nous disent depuis quelques temps cependant comme ce n'est pas politiquement correct, cela génère beaucoup d'agressivité sur le forum... triste constat une fois de plus à propos de notre administration ...

    Signaler un abus

  • manutoit
    09 septembre 201821:57

    Bon en même temps dans notre cas il n'y à pas que l'ansm qui nous à recaler, donc je pense pas qu' on peut parler de manipulation ab est dans le collimateur de plusieurs agences, Moussy à pris les choses trop à la légère, lui il sait ce que l'agence attend de lui, la bonne question c'est est t'il en mesure de fournir ce qui est demandé ??? au final nous ne connaissons pas vraiment la gravité du problème.
    Je garde espoirs

    Signaler un abus

  • MJGauche
    10 septembre 201810:09

    L'espoir fait vivre lui ! :))

    Signaler un abus

  • ita1652
    10 septembre 201817:16

    Chaque jour il est relaté ce genre de nouvelles. L'ANSM à chaque fois est dans le collimateur. Qu'attend-on, pour virer tous ces incompétents notoires. L'histoire est vieille comme le monde. A chaque fois qu'il y a un débat télévisé sur les médicaments l'on entend le même refrain.
    Par contre l'ANSM ne refuse aucun vaccin même ceux qui s'avèrent dangereux pour la santé.
    Nous les petits actionnaire, nous sommes contraints d'attendre, soit de sombre soit, comme je l'espère des jours meilleurs.
    En bourse, le maître mot c'est la patience.
    Et merci encore à tous ceux qui nous apportent des informations positives et non pas des non sens et des inepties comme on en voit régulièrement (ce sont toujours les mêmes et ils se reconnaîtront)

    Signaler un abus

  • PIVE1954
    10 septembre 201819:02

    Pas bien effacer

    PIVE1954

    18:47

    Arrêtez votre cinéma avec l ANSM 
    ce n est pas le médicament qui est en cause , celui ci a l origine était prescrit pour le cancer de la prostate...
    Ce sont les dérives de prescription qui sont en causes ...
    Même problème que le Mediator ...
    Avant de poster n importe quoi , il faut s informer ........!!!

    Signaler un abus

  • PIVE1954
    10 septembre 201820:44

    PIVE1954

    20:23

    PIVE1954

    10 sept. 201819:25

    Pas bien d effacer..???
    PIVE1954

    19:02

    Pas bien effacer 

    PIVE1954

    18:47

    Arrêtez votre cinéma avec l ANSM 
    ce n est pas le médicament qui est en cause , celui ci a l origine était prescrit pour le cancer de la prostate...
    Ce sont les dérives de prescription qui sont en causes ...
    Même problème que le Mediator ...
    Avant de poster n importe quoi , il faut s informer ........!!!

    Signaler un abus

  • PIVE1954
    10 septembre 201821:26

    MDR PTDR andiamo yes de yes hihihihihi

    Signaler un abus

  • PIVE1954
    11 septembre 201800:02

    L'Androcur®, indiqué contre le cancer de la prostate
    le 29 janvier 2015
    L'Androcur® est un antiandrogène contenant un dérivé de progestérone. Chez l'homme, il est préconisé pour ralentir le développement des cellules cancéreuses de la prostate

    Signaler un abus

  • adnstep
    12 septembre 201819:28

    Ben alors Moussy n'a qu'à vendre le brevet du masitinib à Bayer, et tous vos problèmes seront instantanément résolus.

    Ecrivez vite à Moussy.

    Ou écrivez à Bayer pour qu'il rachète AB Science.

    Signaler un abus

  • adnstep
    12 septembre 201819:29

    Je reviens rarement, mais je vois que les séides de thedune sévissent toujours, malgré la fuite de leur gourou.

    Signaler un abus

Retour au sujet AB SCIENCE

16 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

AXA
21.645 -1.70%
0.7755 -2.21%
1.13068 -0.06%
0.0564 -9.03%
55.25 +0.55%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.