Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Retour au sujet IVALIS

IVALIS : marge a chuté au 2S2007 de 11,7 % à 4,3

26 mars 200806:23

%
alors que le CA est le même sur les 2 semestres (8776 et 8779)
avant pdt exceptionnel de 3M€
seule donnée à retirer de la pub des résultats.

C'est don très mauvais.

4 réponses

  • 26 mars 200808:39

    Marge nette globale 2007 = 8%
    (idem marge 2006)
    Cash exceptionnel reçu (PER = 13) + projet de croissance externe (Allemagne)
    Dividende (0,36€ = 1% de l'action)
    Croissance de 30% par an sur les années à venir.
    Pas d'endettement
    Les objectifs de la direction sont tenus.

    Beaucoup d'investisseurs recherchent ce profil.

    idée que je partage avec ez2 : faire baisser pour acheter... avant la hausse.


  • 26 mars 200809:29

    je parle de la chute de la marge sur le 2ème semestre 2007 / 1er semestre, où l'excellente marge était connue.
    La seule nouvelle du jour est la très forte dégradation de la marge sur le 2ème semestre, alors que le CA est stable d'un semestre à l'autre.

    Ok, 6.5 M€ de cash. Cela fait une valeur d'entreprise de 40 M€ (capi - cash), don un per recalculé pour tenir compte du cash de 29.

    Cela fait cher. Ok, la progression du CA est impressionnante les années dernières, mais :
    - le passé ne préjuge pas toujours du futur
    - l'inventoriste se trouve en concurrence avec un gros arrivant : RGIS
    - les nouveaux clients prennent l'inventoriste, puis observent leur process et ensuite font en interne (cf politique auchan et autres sociétés affiliées : leroy merlin, decathlon : % du CA énorme si on tient compte du groupe familial, nota : dans le rapport annuel sur le % des 5 plus gros clients, auchan et decathlon sont comptés comme 2 clients, alors qu'ils appartiennent au même réseau familial)
    - menace des RFID qui se profilent

    Sur le point des RFID, je suis en désaccord avec mon ami du forum. Si les RFID débarquent l'inventoriste est mort, il n'arrivera pas à s'imposer avec une application informatique qui traite que de l'inventaire, sans intégrer toute la suplly chain. Sera en conccurence avec tous les ERP type SAP ou autre. De +, le marché sera beaucoup moins important qu'un inventaire manuel.

    Oui j'achéterai l'inventoriste, mais à un coyrs normal de 20 € qui tient compte :
    - d'une hausse du CA très décevante sur le 2S2007
    - d'une chute de la marge sur le 2S2007
    - exacod qui n'a pas pu être racheté à vil prix par l'inventoriste mais rafflé par RGIS qui se renforce
    - du cours des autres small cap devenues beaucoup plus attratives
    - d'une volonté du PDG de vendre


  • 27 mars 200811:14

    En effet les résultats sont décevants.
    On est sur une valoridation de 2 fois le CA; Exacod s'est vendu sur un ratio prix/CA bien inférieur à ça. L'inventoriste qui avait affaibli son concurrent, se retrouve maintenant avec le leader mondial face à lui sur tous ses marchés. L'action est donc loin de valoir 33 Euros.


  • 28 mars 200816:44

    Je viens de prendre connaissance du communiqué et je dois bien avouer que je suis très déçu.

    La marge est vraiment faible (8.3% hors revenu exceptionnel) et sa chute au second semestre est particulièrement forte :

    - Certes, celle du 1er semestre 2007 était haute, mais on ne peut l'expliquer par la seule dilution des frais fixes dans un chiffre d'affaires en forte progression puisque cet effet aurait dû jouer également au second semestre.
    - A priori la réorganisation en holding aurait coûté 2 points de marge pour l'année 2007. Sans cette réorganisation, la marge annuelle aurait donc été de l'ordre de 8.3+2=10.3% soit environ 8.9% sur le second semestre. Ca représente tout de même un recul de près de 3% par rapport au 1er semestre.

    Cette baisse est-elle passagère ou durable ? Je ne le sais pas, mais je suis inquiet.


    Par ailleurs on peut chiffrer le coût de la réorganisation : si on l'affecte au seul second semestre, il peut être estimé à 8.779*(8.9%-4.3%)/(1-34.8%)=619 k€ (l'impôt sur les sociétés s'élève ici à 34.8% du résultat net avant impôt). Je n'aurais pas cru qu'il puisse être si important pour une entreprise de cette taille, mais comme je n'y connais rien, je ne peux l'analyser.


    Ez2 parle par ailleurs de l'avènement des puces RFID et considère que l'Inventoriste a de ce côté du souci à se faire. A long terme il pourrait avoir raison, mais seulement si l'Inventoriste se contentait au cours des prochaines années de se reposer sur le logiciel qui a fait l'objet du procès avec Exacod.
    Je conseillerai donc de surveiller particulièrement les postes recherche/développement et acquisition de matériel. Une forte progression pourrait indiquer des investissements pour moderniser l'entreprise.
    Attention cependant, cette surveillance n'a de sens que si l'Inventoriste tarde à acquérir un concurrent. En effet en achetant une autre entreprise, l'Inventoriste mettrait la main sur l'ensemble de ses compétences, connaissances et système d'exploitation, ce qui pourrait lui permettre de faire un bond en avant.
    Donc wait and see pour le premier semestre.


    Vous avez par ailleurs évoqué le rachat d'Exacod par l'Inventoriste. Une telle chose aurait été absurde : en effet la rentrée d'argent générée par le gain du procès aurait été annulée.
    RGIS a effectivement racheté Exacod, mais en y regardant de plus près, c'était une affaire très médiocre pour RGIS car les implantations des 2 sociétés étaient quasiment les mêmes. Tant que l'absorption d'Exacod n'aura pas été achevée, les marges de RGIS seront amputées, tandis que celles de l'Inventoriste seront préservées.
    Le ratio capitalisation/CA est élevé pour l'Inventoriste ? C'est possible, mais comparer avec Exacod n'a aucun sens puisque cette société était plombée par la condamnation.


    Enfin, une info disponible sur le site n'a pas été évoquée ici : la société cherche entre autres des responsables d'agence pour l'IdF, Nice, Toulouse et Tours. Ca fait beaucoup d'agences sans chef et ça c'est inquiétant.


    En conclusion, je ne rentrerai pas dans l'Inventoriste avant le second semestre. Le temps d'avoir peut-être une bonne nouvelle sur la marge au 1er semestre 2008 et d'avoir des bonnes nouvelles sur la croissance externe désormais vitale car la croissance organique ne pourra suffire longtemps face à l'expansionnisme de RGIS.


    En vous souhaitant un bon week-end.
    Bilbo.


Retour au sujet IVALIS

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.