Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Retour au sujet IVALIS

IVALIS : analyse rtat du 4T et RN selon ent JDF

15 janv. 200807:28

selon ent JDF du 12 01 2008 :

- CA annuel en hausse de 40 % (à confirmer par annonce du 16 01 après cloture)
soit un CA en hausse de seulement de 10 % sur l'année. Le rythme de hausse du CA trimestriel / exercice précédent baisse fortement, de 88 % au CA du 1T, on passe à 62 % au 2T, 43 % au 3T, puis maintenant 10 %.
La réponse de la direction est un changement de portefeuille client qui concentre plus les inventaires en début d'année. L'explication est vraisemblabe mais partielle.
Vu le dévellopement à l'étranger, cela veut dire que la France est en perte de vitesse
- marge entre 8, 5 et 9,5
dans l'hypothèse de marge en haut de la fourchette, cela veut dire que la marge du 2S s'est élevé à 7,3 contre 11,6 et quelque au 1S. Effet du rachat de RGIS des 2 concurrents de l'inventoriste : ginsoft et un autre dont j'ai oublié le nom, marché à l'europe bcp - profitable voire à perte ?

J'étais sorti à 36,5 à titre perso. Je m'étais expliqué : part devenue très importante de mon portefeuille (achat à 13 €), marché étroit, risque accru, techno de RGIS qui a 2 avantages par rapport à l'inventoriste (gestion wifi, salariés permanents).
Le club d'investissement , dont je fais partie, a voté la vente. J'ai vendu hier à 33,5.

A mettre en perspective avec la vente d'un gros bloc en 2007 à 36 € de la part des dirigeants, cf site AMF. Le PDG (jeune) a déclaré vouloir si on lui propose un bon prix.

Sur la base d'un cours à 35 €, le PER 2007 = 27 . Si on sort la tréso après pdt exc après IS, on est encore à 24.

5 réponses

  • 17 janvier 200813:37

    Article du JDF complet et contreanalyse

    l'article du Journal Des Finances est disponible
    sur le site de l'inventoriste :
    http://www.ivalisgroup.com/web/index.php?lang=fr
    (prendre l'onglet "Finance" : article du 12/1/2008 "Objectifs dépassés")


    Dans cet entretien au JDF on trouve les informations qui manquent
    au communiqué :

    - "nous visons une croissance de plus de 30% en 2008".
    - "marge nette cible pour 2008 de 8.5 / 9.5%"
    (idem 2006 et le PDG annonce idem pour 2007).
    - Confirmation de la réception sur 2007 des 3.000.000 EUR
    (procédure judiciaire faite à un concurrent).
    => le résultat net exceptionnel sera vraiment exceptionnel !!!
    - Projet de croissance externe (en plus des 30% de
    croissance).
    - Nouvelles agences

    Trouvez moi beaucoup d'autres valeurs qui font plus de 40% de croissance sur 2006, idem 2007 et qui annoncent pour 2008 (comme ils l'ont fait pour 2006 et 2007 à l'époque !) :
    "nous visons cette année une croissance de plus de 30%".
    (je les rajouterai à mon portefeuille, en plus d'inventoriste !)


    Conclusion du JDF : "premier objectif à 39 EUR" (que je traduis par,
    Quand les promesses vont commencer à se dévoiler dès les résultats 2007 (entre le 24 et le 28 mars 2008) les objectifs de cours seront à réhausser.

    En ce moment, et en fait tout le temps, les investisseurs apprécient les boîtes solides (elle existe depuis 1991), non endettées, en croissance, rentables, et gérées sereinement (coupon versé chaque année).

    Petit détail sympa : le Chiffre d'Affaire est passé au dessus des 15.000.000 EUR (c'est à dire 100.000.000 FRF qui était un seuil au dessus duquel des fonds s'intéressent à une valeur).

    Voilà pour les faits et les annonces officielles.

    Pour la contre-analyse par rapport à celle d'ez2 :

    A cour terme la bourse va valoriser les chiffres de 2008 et anticiper ceux de 2009.
    CA2008 = CA2007 * croissance annoncée par PDG = 17.57 * 1.3 = 22.84 M EUR
    RN 2008 = CA2008 * marge annoncée par PDG = 22.84 * .09 = 2.05 M EUR
    En supposant un cours de 40 on est donc à un PER-2008 de 25.
    Or on devrait sans soucis valoriser à un PER de 30 car elle est sur une croissance perrene de 30% l'an. (PER-2008 de 30 = cours de 48 EUR).

    On sait que ces chiffres minimisent la situation car cela fait 2 ans (2006 et 2007) que le PDG annonce + 30% et qu'il fait + de 40%.

    Donc c'est à un cours de plus de 48 qu'il faut s'attendre à voir Inventoriste dans les prochains mois.

    Mais combien au-dessus de 48 ? Là ça c'est de la spéculation sur comment la bourse va valoriser :
    - Les 3 M EUR de résultats exceptionnel.
    - L'arrivée de la croisance externe.
    - Le bonus de confiance au PDG (les objectifs de 30% de croissance pourront être dépassés comme en 2006 et en 2007).

    Pour 2009 et d'après le contact téléphonique que j'ai eu avec le PDG cette semaine, il est très confiant sur une croissance forte des prochaines années. Avec l'ensemble de son opinion, je pense que dans un an, nous aurons encore droit à l'expression : "nous visons une croissance de plus de 30%"
    Donc idem sur le cours de bourse.

    Bref, je pense que c'est bien au-dessus de 50 EUR que nous aurons le plaisir de valoriser cette ligne cette année.


  • 17 janvier 200822:59

    quelques éléments :

    - tu ne réponds pas sur la chute de la marge : de 11,6 % à 7, 3 % sur la base du haut de la fourchette de la marge déclarée dans l'entretien du JDF
    - le PDG (jeune) a vendu (des administrateurs aussi) pls % du K à 36 € (peut être aurait il souhaité tout vendre à ce prix) et dit qu'il veut vendre
    - Le groupe Mulliez dont bcp de stés sont indépendantes et ne sont pas consolidées à mon avis sur le calcul du % que représenntent les principaux clients. Auchan a laché bcp d'inventaires pr RGIS
    - Les atouts de RGIS : wifi, équipe permanente, + pro (selon certains témoignages clients)
    - Décathlon (client historique) qui produit bcp de ses produits et envisage les puces RFID en chute libre
    - Les puces RFID en chute libre , et résolution progressive des pb liés au métal et à l'humidité
    _ les ventes à l'étranger qui ne décollent pas, et c'est svt des filiales de gpe français

    Ce n'est pas parce que le CA a dépassé les prévisions de la société que cela va se produire ad vitam aeternam. Le procédé de com' est connu.

    Mais je suppose que tu vas répondre à coté pour noyer le poisson, et que tu as aucun élément sérieux.


  • 18 janvier 200815:14

    Bonjour à tous,

    Autant le dire franchement, sur le coup j'ai été vraiment déçu par une progression trimestrielle assez limitée. Au regard des différentes nouvelles, le chiffre d'affaires du T4 s'élève à 6,563 M€, en progression de 10.8% par rapport à 2006. Evidemment c'est peu (j'espérais un CA de 18,826 M€ pour l'année 2007).
    Faisant contre mauvaise fortune bon cœur et pour continuer le débat initié par Ez et Triton, j'ai fait un bilan de cette année 2007 et j'en tire des aspects pas si négatifs :

    Premièrement, le chiffre d'affaires annuel est désormais mieux réparti sur les différents trimestres. Cette moindre saisonnalité ne peut être qu’un avantage. En 2006, la répartition était la suivante : 16% pour le T1, 24% pour le T2, 12% pour le T3 et 47% pour le T4. En 2007 la répartition était de 22% pour le T1, 28% pour le T2, 13% pour le T3 et 37% pour le T4.
    Ce point est assez rassurant car les employés réguliers de l'Inventoriste ont désormais un programme de travail à temps complet, au lieu d'un énorme coup de bourre annuel. Ca permettra donc à la direction de mieux gérer ses effectifs permanents et d’adapter leur nombre au mieux.
    A ce propos je vais poser la question suivante à la direction : la moindre progression du T4 est-elle due à une maturité du marché ? Ou à un moindre effort de recherche de nouveaux clients ? Je vous tiendrai au courant de la réponse.

    Deuxièmement, au cours de l’année 2007, la société a trouvé de nouveaux clients (sinon comment expliquer cette meilleure répartition annuelle ?). Son exposition a ses principaux clients a donc baissé, ce qui ne peut être que positif.

    Troisièmement, n’en déplaise à Ez, la progression en France reste bonne, avec une progression France+Belgique de 38% sur l’année. La filiale belge a été ouverte en milieu d’année et n’a pu contribuer significativement au chiffre d’affaires. Sur ces 38% de progression, une très large part est donc purement française. Le marché français n’est donc pas encore pleinement mâture (comme le confirme l’ouverture d’agences en France l’an dernier).

    Quatrièmement, la progression en Espagne et Portugal est correcte. J’attendais 2,130 M€(*) pour 2007 et il ressort à 2,024 M€., soit 5% d’erreur. Le développement semble donc bon. Reste à voir si la marge s’est améliorée (3.6% en 2006).

    Cinquièmement, la progression en Italie est correcte également à 1,099 M€. J’attendais 1,210 M€ soit 10% d’erreur (même erreur qu’en Espagne : je surpondérais le second semestre). Le développement semble donc correct mais pas extraordinaire. La filiale italienne était cependant assez rentable en 2006 (10.3%). L’ouverture de nouvelles agences (tout comme en Espagne) serait une bonne chose, RGIS y étant pour le moment peu ou pas implanté.

    Sixièmement, l’élimination de 2 concurrents sur le marché français (rachetés par RGIS) a du bon et du moins bon. D’un côté les implantations territoriales de RGIS et Exacod étaient souvent similaires (Toulouse, Lyon, Marseille-Aix…). La concurrence sur les agences correspondantes de l’Inventoriste devrait donc baisser et augmenter la marge. De l'autre côté l’Inventoriste est désormais seule en face de RGIS sur le marché français. Elle semble certes plus rentable mais elle n’a pas la puissance financière de RGIS. C’est un peu David contre Goliath.

    Septièmement, à propos de la marge, j’ai du mal à comprendre que la direction puisse attendre entre 8.5% et 9.5% pour le RN net. Au premier semestre elle a affiché 11.6% de marge nette, ce qui impliquerait une marge au second semestre comprise entre 5.4% et 7.4%, soit un net recul en 6 mois. Or la marge devrait aller croissant au fur et à mesure de la dilution des frais fixes dans le chiffre d’affaires. La réorganisation en holding aurait-elle un coût régulier ? Je comprends aisément que ça puisse être une charge exceptionnelle tout comme le gain du procès, mais permanente c’est surprenant. Si les résultats 2007 qui paraîtront fin mars confirment l’annonce de la direction, fuyez tous.

    Huitièmement, la direction confirme son intention de se développer en Europe centrale (ce qui inclut l’Allemagne et la Pologne). Il faut absolument qu'elle le fasse et vite sous peine d'encerclement par RGIS.
    Avec la trésorerie dont elle dispose et le revenu du procès, elle peut mettre une belle somme en cash sur la table. Elle devrait la compléter par un appel au marché dont une partie serait réservée aux employés de préférence à un gros emprunt (difficile à contracter par les temps qui courent).
    Pourquoi une AK ? Parce que le PDG a manifesté son envie de souffler un peu et qu’il a vendu une partie de ses titres (il ne vendra pas forcément tout car il souhaite encore s’amuser à la tête de la société). Quel meilleur moyen de passer en partie la main qu’une augmentation de capital lorsque l’on est actionnaire majoritaire ? Les exemples sont nombreux.

    Neuvièmement, l’avènement des puces RFID dont parle Ez n’est pas pour tout de suite. C’est une chose inéluctable, certes, mais l’Inventoriste peut très bien développer un nouveau logiciel permettant de faire face à cette évolution ou en acheter un. Avec les bénéfices 2007 compris entre 4 et 5 M€, ne pensez-vous pas qu’il serait facile de se doter d’équipements adaptés ?

    Bref je pense franchement que la société a encore de beaux jours devant elle et que l’année 2008 sera encore un très bon cru. Mais dans le contexte économique actuel, je ne me risquerai à aucune prévision sur le cours.

    Cordialement.

    Bilbo.

    (*) : Pour prévoir le CA pour les filiales portugaise et belge, j’ai raisonné à parité de PIB par habitant en me fondant sur le CA de la filiale espagnole. De plus j’ai considéré qu’une agence fondée en cours d’année faisait 50% du chiffre d’affaires moyen d’une agence en place dans ce même pays au 1er janvier.


  • 19 janvier 200800:27

    Merci Bilbo de participer, j'apprécie tes posts sérieux.
    Du reste je lis tjrs avec intérêt ceux d'ez2, tu as tjrs des infos que je n'ai pas. (t'as vendu mais je vois que tu reste dans le coin).

    Voilà mon opinion sur les points que tu (ez2) aurais aimé que je te réponde :

    - Chute de la marge 11.6 à 7.3 :
    et bien je ne l'explique pas. et en fait, je n'ai même pas cherché. Tout simplement par ce que la marge 2005 était de 4,5% ; celle de 2006 = 9,4% et celle annoncée pour 2007 est de 9,0% donc je ne vois pas d'alarme. Le saucissonage est intéressant pour comprendre une anomalie, mais là il n'y a pas d'anomalie annuelle donc c'est risquer de croire en qqch qui n'existe pas. C'est peut être une broutille comptable.

    - Ventes du PDG.
    l'histoire boursière des société en croissance est faite de ventes de leur PDG, c'est normal. Je sais que sa participation est encore très significative. Mais si tu sais quel pourcentage exact il lui reste, je suis preneur, car comme pour toi, il s'agit pour moi d'un signal majeur de fuite : Si sa participation devait descendre un jour en dessous de 15% je changerai d'avis. Bref, c'est un peu le point 8 de Bilbo.

    - Mulliez qui regroupé constitue un gros client de plus :
    je ne connaissais pas cette info. j'espère que dans la mesure ou IVT est en croissance, les gros clients s'amoindrissent d'années en années.

    - Auchan qui part.
    mouaif, connaissais pas non plus.
    Si les clients partent, il n'y a plus de croissance, si il n'y a plus de croissance, je vends. il y a encore de la croissance (+40%), je reste. D'après mon contact téléphonique avec le PDG, la croissance va continuer dans les années à venir, son avis c'est qu'il y a un potentiel de croissance encore énorme en france. (le marché n'est pas mature du tout). Ce qui va dans le sens du troisième point de Bilbo.

    - Puce RFID.
    je vois que tu connais le sujet, creuse nous mieux cela. Pour l'instant je reste dans l'idée qu'il y a des transitions technologiques, et que les entreprises doivent un jour migrer. Les gagnantes ne sont pas forcément celles qui amorcent le virage le plus tôt. C'est comme en rallye. il vaut mieux préparer son virage pour exploiter la ligne droite derrière que d'enquiller à fond et d'être à la ramasse derrière. Je vois que Bilbo partage mon avis, c'est sûrement une question de coût de migration qui devra s'opérer un jour. Ce n'est pas un mauvais point (pas encore).

    - Vente à l'étranger qui stagnent.
    Alors là je ne vois pas du tout, pour moi elles sont toutes en expension et plus qu'en france. qu'est-ce que tu veux dire par là.
    Le fait que ce soit surtout des filiales de groupe Français, ça veut surtout dire qu'ils ont intelligemment exploité leurs portefeuille client et que ces clients recommandent les prestations d'IVT. Bien sûr il faudra rebondir et aller chercher massivement des groupes étranger. Mais ça se verra si il y a stagnation des filiales, pour l'instant je n'en vois pas. (espagne + 43% et Italie + 69%)

    - Communication :
    Je n'aime pas les boîtes qui disent qu'elles vont faire 40% et qui cherchent les explications pour justifier qu'elles en font effectivement 30.
    Donc oui, j'apprécie celles qui font l'inverse comme inventoriste. C'est peut être une technique de leur part comme tu dis, mais pour moi, c'est un gage de sérieux et ça fait beaucoup partie des raisons d'achat de cette valeur.

    -------------------

    Je comprend ta vente, avec une moyenne à 13 € et le contexte actuel.

    Mais la crise financière passera. En revanche, quand on descend du train, on est jamais sûr de pouvoir repartir avec.
    Et puis, la crise financière, c'est bon ou mauvais pour IVT ?
    crise financière = pression sûr les boîtes pour être plus compétitives = externalisations (du moins, c'est encore la mode en ce moment).
    Les inventaires, il faut les faire, et si on ne s'y prend pas comme des pros, on perd des jours de prod ou d'ouverture.

    Dans les crises, il y a ceux qui la subissent et ceux qui en profitent. En bourse, c'est ingras, mais il y a un transfert d'intérêt de la première catégorie vers la deuxième. Donc pendant que beaucoup baissent, d'autres secteurs arrivent même à monter.

    Bilbo et ez, il y a un autre point dont on a pas parlé et qui est en faveur d'IVT : l'endettement . il est quasi inexistant. Donc elle a une force de frappe énorme de ce côté. C'est quand même une sacré bonne boîte pour pouvoir sortir + de 40% de croissance sur 2005-2006-2007 et d'avoir encore toute sa capacité financière pour attaquer (point 8 de Bilbo que je partage). Avec le boost des 3 M€ (un peu moins en net), elle peut nous amener des très bonnes surprises. Le banques ne prettent qu'aux riches, encore plus en ce moment.


  • 21 janvier 200811:03

    Concernant l'actionnariat :
    Les volumes relayés par boursorama et boursier diffèrent des déclarations AMF. Vu la rigueur de la direction, je privilégie les déclarations pour déterminer le capital.
    Les ventes de juin et août dernier (65000 par le PDG et 65000 par les administrateurs) représentaient à peine moins de 10%. Comme il s'agissait de blocs et que le seuil de déclaration est de 10%, je pense qu'il s'agissait d'un seul institutionnel qui n'a pas voulu se faire connaître.
    Le PDG reste actionnaire majoritaire à plus de 57% et les autres administrateurs restent au-dessus des 10%. On est donc très loin de la cession mais ça reste un signal.
    Pour info, au regard du rapport annuel de mai 2007, Amiral Gestion est juste sous le seuil des 10%. Il s'est fait connaître mais il n'était pas obligé de le faire. A mon avis, c'était pour accroître les notoriétés boursières de la société et du fonds d'invetissement.

    Pour le reste je suis assez d'accord avec Triton.

    Concernant un emprunt, c'est toujours possible bien sûr. Mais ce n'est pas la piste que je privilégie par les temps qui courent. Effectivement la société est très peu endettée.

    Entre l'apport, la capacité d'emprunt et une augmentation de capital, je pense que l'Inventoriste peut cibler sans problème une acquisition de 15 M€ et peut monter jusqu'à 25 M€ sans déstabiliser son fonctionnement, son actionnariat et sa rentabilité. Au-delà, ça commence à être chaud.

    Cordialement.


Retour au sujet IVALIS

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.