Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Retour au sujet IVALIS

IVALIS : Entretien F.MARCHAL PDG 30/8/07

30 août 200715:44

L'Inventoriste : "Une belle offre de rachat me ferait réfléchir"

Un titre dont le cours a été multiplié par deux depuis le début de l'année, un chiffre d'affaires qui progresse de plus de 30% tous les ans, et une marge proche de 10%, voilà des chiffres qui font rêver plus d'un dirigeant. Mais qui se cache derrière de tels résultats et affiche une des meilleures performances d'Alternext ? Rencontre avec Frédéric Marchal, P-DG de l'Inventoriste, qui nous dévoile la recette miracle pour en arriver là.

Pourquoi avoir racheté l'Inventoriste ?


Frédéric Marchal : J'ai repris cette société, spécialisée dans l'inventaire, en 1998 alors qu'elle ne réalisait que 1 million de chiffre d'affaires. Informaticien d'origine, j'ai exercé la fonction de responsable commercial pour un grand groupe allemand d'informatique. Puis l'envie m'a pris de devenir mon propre patron. Grâce à mes qualités de commercial et d'informaticien, j'ai réussi à ramener l'Inventoriste vers le chemin de la rentabilité, notamment en rationnalisant notre offre produit. Mais tout cela prend du temps, j'ai passé des nuits entières au bureau durant mes trois premières années.

Quelle est l'activité de l'Inventoriste ?

Frédéric Marchal : Nous sommes un "pure player" de l'inventaire. Nous proposons nos services à des grandes surfaces comme Carrefour (CA) ou Auchan mais aussi à d'autres magasins qui souhaitent disposer d'un suivi détaillé de leurs stocks. Avec une part de marché de près de 40% en France, nous sommes le numéro 2 dans l'hexagone derrière le géant américain RGIS.

Votre chiffre d'affaires a bondi de 65% l'année dernière, allez vous continuer sur cette lancée ?

Frédéric Marchal : Cette progression est à relativiser car l'exercice 2005 avait été assez mauvais. Mais cette année notre activité va croitre de 35 à 40% et ceci simplement grâce à notre croissance interne. Nous allons continuer de signer de nouveaux contrats et nous allons toucher les premiers fruits de notre implantation en Belgique. Nous travaillons sur un secteur qui compte très peu d'acteurs, il nous est donc difficile d'acquérir des concurrents et ceci malgré notre volonté. Pour tenir ce rythme élevé de croissance, nous allons continuer d'embaucher une quinzaine de personnes par an, ce qui représente près de 20% de nos effectifs, mais aussi développer notre offre de job étudiant via notre site internet espacejob.com.

Déjà présent en Espagne, Italie, et depuis peu en Belgique, quelle est la prochaine destination de l'Inventoriste ?

Frédéric Marchal : Nous avons des cibles en tête mais rien n'est encore bien défini. Néanmoins nous devrions très bientôt nous implanter en Pologne et en Allemagne. Nous privilégierons toujours l'Europe occidentale où la demande est forte, sauf le Royaume-Uni où le marché est déjà presque saturé.

Vous détenez actuellement plus de 60% du capital de la société, cette part pourrait elle varier ?

Frédéric Marchal : Actuellement je n'ai pas prévu de céder mes parts et d'ailleurs je n'ai toujours pas eu de propositions. Il est vrai que si demain quelqu'un pose un gros chèque sur mon bureau, j'y réfléchirai à deux fois. Mais je veux continuer à m'amuser dans cette société, en développant de nouveaux systèmes informatiques ou encore en voyageant à travers nos filiales européennes. En tout cas, le capital du groupe va augmenter d'ici la fin de l'année, car je souhaite que les salariés détiennent près de 5% de la société.

Propos recueillis par Baptiste Lemaire
CAPITAL

6 réponses

  • 31 août 200710:26

    Ca confirme mon opinion sur la société.

    Dommage toutefois que cette nouvelle soit tombée si tôt, car en ce moment c'est les soldes sur le titre et je voulais me renforcer à pas cher avant de partir en vacances. Hélas ça va devenir difficile de gérer cela.

    Sommairement, j'attire votre attention sur :
    - la croissance attendue du chiffre d'affaires (35 à 40%). Je rappelle qu'au 1er semestre la progression a été de 73%... Soit un acquis de croissance de 30% environ sur l'année...

    - la part de marché en France ne va plus tellement progresser mais 40% du marché c'est déjà beaucoup.

    - on ne parle que de croissance organique donc pas chère.

    - Pologne, Allemagne et plus généralement Europe occidentale sont des informations de François (ez) et moi avons relayées.

    - François m'avait parlé de recherche informatique. Ceci est confirmé. Probablement pour faire face à l'avènement des puces RFID.

    Bref du tout bon.

    Je vous la confie pour les 2 semaines à venir.

    Cordialement.

    Bilbo75


  • 31 août 200710:53

    coucou bilbo,

    pourquoi parles tu des puces RFID sur le forum c'est le sujet tabou, tu veux faire baisser l'action pour racheter moins cher.

    Il est clair qu'il ne vendra plus bcp d'actions sur le marché pour conserver le contrôle (50 %) et la prime de contrôle qu'il cédera.

    Je pense qu'à long terme (le cours d'une action se valorise sur 20 ou 30 ans de bénéfice), il sait que les puces RFID remplaceront l'inventaire manuel, même s'il reste encore bcp à faire.

    Dans le textile (ça avance vite, cf recherche sur le net), magasin de sport donc même logique (1/4 de CA de l'inventoriste de mémoire cf leur doc de référence, même si cette part est amené à baisser vu la montée en puissance des clients de la gde distrib' qui confient plus souvent l'alimentaire que le textile).

    Soyons clair, s'il n'avait pas le pb de la puce RFID, j'aurai vendu mon appart' pour en acheter 10 fois plus.

    Il se dit : encore dix ans sans pb, mais après autant devancer la vente avant qu'on ne parle trop des puces RFID.
    1/ j'ai bossé comme un malade : j'ai le droit au répit ou à la possibilité de me mettre à l'abri
    2/ sécuriser son patrimoine : c'est le bon moment : mais pas à n'importe quel prix
    3/ souhaite dévélopper un nouveau bébé : développement autour des puces RFID, offre plus globale aux entreprises (d'ailleurs il en avait parlé).

    40 % de part de marché, me parait un peu excessif (car cela veut dire que RGIS a 41 % et donc 19 % pour les autres alors que exacod il y a 1 ou 2 ans faisait le même CA que l'inventoriste et qu'ils ont passé ds 1 gds région d'1 gd distrib' largement devant l'inventoriste) et de + d'autres concurrents.


  • 31 août 200714:00

    Mais je crois qu'il faut avoir le courage d'évoquer les risques. La crise actuelle vient en bonne partie de ce genre de tabous.

    Le fait que la société travaille sur le développement informatique montre qu'elle cherche se préparer à cette révolution. Ca me paraît un point positif. Elle va pouvoir engranger un maximum.

    L'inventaire manuel restera de toute façon nécessaire même s'il évoluera.

    Je n'ai pas le temps de développer davantage, car je pars en vacances.
    On pourra en discuter davantage à mon retour.

    Cordialement.


  • 03 septembre 200716:01

    tiens! il me semblait qu'en 98 le CA était plus près de 2 millions d'euro que d'un!
    c'est tout de meme pas pareil.
    et c'est tout de meme plus facile de récupérer une boite qui apartient et/ou dirigée par son père.
    sinon c'est un très beau secteur d'activité encore jeune.


  • 04 septembre 200719:13


    MERCI A TOUS POUR CE FORUM ENRICHISSANT en prime de l'itv de Marchal. Ses propos ont l'air sincère de qq1 qui aime sa boite et c'est déjà un très bon point !!!

    J'ai raté mon achat il y a environ un an et qq mois je crois lorsqu'on pouvait l'avoir à 7 - 9 € .

    Un Guguss du forum avait réusssi à me détourner de cette belle valeur ( son point de vue m'avait mal influencé ), que je n'ai donc .......... encore jamais achetée , sniff, j'avais le cash alors et j'aurais fait une excellentte affaire; j'hésite donc à rentrer now bien que le ocurs ait baissé

    Vous dites des choses intéressantes sur les "risques" ( non immédiat à mon sens mais mieux vaut les intégrer et peut être que la sté elle-meme prévoit de se ré-orienter technologiquement parlant je ne sais pas, mais ces puces RFID je ne connaissais pas et ça m'interpelle.

    @+ et au plaisir de vous re-lire j'espère tous les quatre.

    Bonne soirée à vous


  • 02 octobre 200713:54

    de exacod et gin soft par RGIS, sinon le chiffre sur les parts de marché respectifs étaient faux.




Retour au sujet IVALIS

6 réponses

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.