1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

CELLECTIS
12.480 EUR
+4.87% 

FR0010425595 ALCLS

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    12.490

  • clôture veille

    11.900

  • + haut

    12.700

  • + bas

    12.210

  • volume

    89 361

  • valorisation

    530 MEUR

  • capital échangé

    0.21%

  • dernier échange

    14.11.19 / 17:23:17

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    11.860

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    13.100

  • rendement estimé 2019

    -

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    03.05.19

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    PEA-PME

    Qu'est-ce que le PEA-PME ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet CELLECTIS

CELLECTIS : Robin sera soigné par Cellectis...

jpmaya
25 oct. 201715:37

Source :
http://www.leparisien.fr/societe/atteint-d-une-leucemie-robin-sera-soigne-aux-et ats-unis-25-10-2017-7353327.php

Atteint d'une leucémie, Robin sera soigné aux Etats-Unis
>Société|Cyril Michaud| 25 octobre 2017, 15h09 |0

Robin, 16 ans, bénéficiera d'un traitement expérimental à Seattle (Etats-Unis), un protocole mis au point par Cellectis, une société française rachetée par des Américains.LAURENT KIEFFER
1/2
Pour la toute première fois en France l'Assurance maladie a accepté de payer un traitement expérimental administré à l'étranger. Robin, 16 ans, qui souffre d'une leucémie, ira à Seattle.

Dans la famille Kieffer, à Tallende (Puy-de-Dôme), le sourire est revenu ces derniers jours, même si Robin, 16 ans, n'est pas encore tiré d'affaire. L'adolescent, qui combat depuis cinq ans une leucémie, doit suivre un traitement ultra-coûteux aux Etats-Unis. Ses parents n'avaient pas les moyens de régler la somme demandée. L'Assurance maladie le fera pour eux.

LIRE AUSSI
> Cancer des enfants : cinq ans de retard dans la recherche
«Aux Etats-Unis, pas d'argent, pas de traitement. La semaine dernière, nous avons appris que la Sécurité sociale paiera les 455 00 $ (390 000 €) nécessaires pour sauver notre fils, annonce Laurent Kieffer, papa de Robin. Pour nous, c'est une victoire. C'est la première fois en France que la Sécurité sociale accepte de prendre en charge le traitement à l'étranger d'un enfant. Nous avons entrouvert une porte et espérons que d'autres malades pourront bénéficier de la même chance.

Dans une semaine, Robin doit s'envoler pour le Children's Hospital de Seattle, sur la côte Ouest des Etats-Unis. Là-bas, l'adolescent suivra un traitement génétique révolutionnaire, mis au point par une entreprise de biotechnologie française, Cellectis. Mais celle-ci a été rachetée depuis par les Américains. «Les médecins vont prélever des lymphocytes T à Robin et les modifier. Les lymphocytes T, ce sont les défenseurs du corps», explique Laurent Kieffer.

PUBLICITÉ

inRead invented by Teads

Des dons venus du monde entier

Dans le cas de Robin, ce traitement doit permettre de rééduquer les lymphocytes T afin qu'ils protègent à nouveau le jeune garçon de la maladie. «Ces lymphocytes T modifiés, une fois réinjectés, seront en mesure de détruire les cellules de leucémie.»

Laurent Kieffer y croit dur comme fer. «Aux Etats-Unis, quarante-deux cas comme celui de Robin ont déjà été traités. Trente-neuf s'en sont sortis.» Pour sauver leur fils, les époux Kieffer, qui sont aussi les parents d'une fille de 12 ans, ont mis leur vie entre parenthèses. Dans leur combat, ils sont heureusement entourés de bonnes étoiles. Au centre Léon-Bérard de Lyon (Rhône), où Robin a déjà subi deux greffes, l'association les Lutins du R3 a réussi à collecter plus de 200 000 EUR en faveur du jeune garçon. Au quotidien, la famille Kieffer est soutenue par l'association Pour le prix d'une vie qui a déjà enregistré près de 30 000 EUR de dons. «Les dons viennent de toute la France et même de l'étranger, témoigne Cédric Gérard, secrétaire de l'association. Aujourd'hui, nous nous rendons compte que tous les efforts fournis doivent perdurer.» Pour Robin, mais aussi pour tous les autres enfants malades

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

66 réponses

  • jpmaya
    25 octobre 201715:43

    Rachetée par des américains???????????????????????????
    MDR... ou alors OPA obscure...

    Signaler un abus

  • laclappe
    25 octobre 201715:45

    C'est ce qu'on appelle un acte manqué... mais alors bien manqué lol !!

    Signaler un abus

  • M5649485
    25 octobre 201715:46

    bonne chance à toi Robin !


    mais la société cellectis n'est pas encore américaine que je sache et
    je trouve que les US pourraient de leur côté faire un geste pour le règlement....la méthode est encore expérimentale et bien que nous souhaitons tous une rémission à Robin , rien n'est encore acquis ...
    heureusement que nous avons un système social de remboursement maladie en France dont nous pouvons nous enorgueillir ...on a pas tous les jours l'occasion d'être fiers d'être français ..

    Signaler un abus

  • Gasthur
    25 octobre 201715:49

    C'est quoi cette embrouille, et Servier il fait quoi ?

    Signaler un abus

  • laclappe
    25 octobre 201715:50

    UCART19 dans le cadre des accord Servier/Pfizer ou 123 Cellectis pur du coup... ?? ils ne précisent pas le type de leucémie ??

    Signaler un abus

  • makaza
    25 octobre 201715:52

    «Les médecins vont prélever des lymphocytes T à Robin et les modifier. Les lymphocytes T, ce sont les défenseurs du corps», explique Laurent Kieffer.

    C'est bizarre ca... Ca c'est de l'auologue, pas allo.
    C'est du a une incomprehension du journaliste?

    Signaler un abus

  • YVESTOU
    25 octobre 201715:52

    racheté : quel est le % des actions détenus par des actionnaires US ?
    malgré le fait qu'elle est tjrs francaise au sens fiscal et droit , la question se pose ....

    Signaler un abus

  • frane34
    25 octobre 201715:54

    Bravo l'article du Parisien ! quel charabia ...

    Signaler un abus

  • M9691571
    25 octobre 201715:54

    Pas clair du tout cet article de presse, et sur de nombreux points :
    1. un tel coût de traitement s'apparente davantage à une intervention de Kite et non de Cellectis,
    2. l'explication technique de l'utilisation de lymphocytes provenant du patient après modification = idem,
    3. Cellectis, société française rachetée par les US =idem ....
    Quant au financement par la SS, on peut en douter.
    Un article indigne d'un journaliste professionnel.

    Signaler un abus

  • ultra100
    25 octobre 201715:56

    C'est confus: Cellectis ne fait pas dans l'autologue si ?

    A moins que ce ne soit un autre traitement.

    Signaler un abus

  • Chris76V
    25 octobre 201715:57

    pour moi il y a erreur, ce n'est pas Cellectis qui ne ne travaille pas avec Seattle

    Signaler un abus

  • M5649485
    25 octobre 201715:59

    présenté comme cela l'est , on penserait plutôt à KITE ..n'y a t il pas une erreur ?
    les médecins de Lyon annoncent un taux de réussite de 94% aux USA ????

    Signaler un abus

  • M5649485
    25 octobre 201716:00

    posté en même temps que Chris , je pense aussi à une grossière erreur ..

    Signaler un abus

  • Alter753
    25 octobre 201716:00

    C'est pour JUNO à Seattle et puis regardez le prix du traitement.....

    Signaler un abus

  • Chris76V
    25 octobre 201716:01

    Comment la Parisien peut se gauffrer à ce point!!!!!

    Signaler un abus

  • M5649485
    25 octobre 201716:02

    JUNO n'a pas un taux de 94% de réussite ?

    Signaler un abus

  • M5649485
    25 octobre 201716:03

    "Du côté des médecins c'est l'incompréhension. Ils ne comprennent pas pourquoi la maladie résiste" souligne son père. Jusqu'à ce jour où un professeur de Lyon leur a parlé de la possibilité de se rendre aux Etats-Unis à Seattle pour le sauver. Là-bas, le taux de réussite est de 94%. "
    16 oct 2017

    Signaler un abus

  • YVESTOU
    25 octobre 201716:07

    déjà que les journalistes dits spécialisées laissent passer pas mal d'erreurs ou inexactitudes , là on a affaire semble t il à un champion ! Mais le parisien ne cherche que le sensationnel , quitte à tordre ( un peu ou beaucoup ) à la vérité : coutumier du fait .

    Signaler un abus

  • laclappe
    25 octobre 201716:31

    Je savais que les journalistes étaient des rigolos mais se planter à ce point là c'est possible ??

    Signaler un abus

  • M6437502
    25 octobre 201716:56

    Et oui laclappe,c'est possible!Nous en avons une magnifique pruve .Ce que je regretteraisnc'est que cellectis/Servier/Pfizer ne fassent pas de mise au point.C'est d'ailleurs plus que probable. Notons qu'à Seattle un jeune français avait été soigné l'année passée si je ne me trompe.Il n'avait malheureusement pas survécu. Sans doute dans le même service?L'appel aux dons avait été couvert en une journée.

    Signaler un abus

  • M5649485
    25 octobre 201716:58

    ce type d'article , c'est impensable ..

    Signaler un abus

  • jbdelb
    25 octobre 201717:05

    Que fait SERVIER ?
    Ca me gonfle de voir que l'on oblige un petit Français à devoir partir aux USA pour se faire traiter alors que des traitements sont possibles ici en Europe en France, en Belgique et en Angleterre.
    Mais évidemment pour cela il faut recruter des patients et ce n'est toujours pas le cas à l'UZG de Gand ni à l'hôpital Robert Debré à Paris, sensés effectuer les essais cliniques de l'UCART19...on a l'impression que Servier se désintéresse totalement de ces essais cliniques.....

    Signaler un abus

  • aureM124
    25 octobre 201717:18

    Hallucinant cette erreur !!
    On dirait un mélange de 2 infos : le traitement est clairement celui de Kite, puisqu'ils indiquent que la boite à l'origine du traitement a été racheté (Gilead donc...) et que c'est de l'autologue, mais comment expliquer le coup de la sécu qui rembourse ??
    C'est vraiment du bas niveau journalistique !!

    Signaler un abus

  • querian2
    25 octobre 201717:35

    Confusion Charabia...........

    Signaler un abus

  • joella
    25 octobre 201720:18

    Je vais très peu commenter l'article.

    Selon moi il s'agit de l'ucart19 puisque Robin est atteint d'une leucémie lymphoblastique, la cible CD19 de ucart19 ciblant les cellules cancéreuses de la leucémie lymphoblastique aiguë (LLA) et de la leucémie lymphoïde chronique (LLC), c'est la seule correspondance plausible.

    Seatle héberge le "Seattle Children's Hospital" c'est egalement ici qu'exerce Juno.
    C'est egalement a Seatte que cellectis a invente entre 2011 et 2012 la gamme des ucart, en particulier l'ucart19 experimental, c-a-d les CAR T allogeniques via cellectis therapeutics avec le concours du Dr Andrew Scharenberg.

    Robin est selon moi un "compasionnate use" facturé 455 000 $ ce qui nous donne par ailleurs une idée des tarifs souhaites par Pfizer.
    Effectivement Pfizer a achete a Servier l'ucart19 pour le commercialiser aux USA... mais enfin ils bossent tous ensemble et c'est Servier qui conduit les études semble-t-il vu l'experience acquise en angleterre.

    Pourquoi on envoie Robin aux USA alors que UCL fait de la pediatrie jusqu'en juin 2018... sans doute parce que le recrutement est fini. Servier va delivrer bientot ses chiffres, il ne recrute plus d'enfant (Robin est considere comme tel) de moins de 18 ans.

    On peut penser que les résultats sont prometteurs chez Servier en pédiatrie chez UCL/GOSH pour que la sécurité sociale française s'engage a payer ce soin.

    Le journaliste confond sans doute l'autologue avec l'allogenique de cellectis, il donne des chiffre de guerison en autologue pédiatrique sans doute pour CD19.
    ***
    La FDA, agence américaine du médicament, a accordé à Servier, le 09/03/2017, le statut de nouveau médicament expérimental (IND) pour UCART19, ce qui permet son développement clinique aux États-Unis. La thérapie cellulaire allogénique utilisée dans le traitement de la leucémie lymphoblastique aiguë chez des patients en rechute ou réfractaires a été licenciée par Cellectis à Servier, qui la codéveloppe avec Pfizer. Servier conduit l'étude de phase I CALM sur UCART19, qui a servi de base à la présentation FDA.

    Signaler un abus

  • joella
    25 octobre 201720:25


    https://www.saint-saturnin63.fr/wp-content/uploads/2017/10/dp-robin-fr3.pdf
    htt ps://www.pourleprixdunevie.com/faire-un-don

    Signaler un abus

  • Pv-phobe
    25 octobre 201720:34

    C'est du lourd ce que tu dis Joella. Sais tu à quel point ?

    Signaler un abus

  • Junome78
    25 octobre 201720:41

    Il y en avait 3 autres avant ?
    J en était resté aux deux compassionnates du gosh de Londres.

    Signaler un abus

  • gpienss
    25 octobre 201720:50

    Bien vu. Le dossier de presse fait référence à Cellectis.

    Pourquoi ce traitement est-il si cher ?
    Ce traitement est issu d'un Brevet français qui a nécessité plus de 10 ans
    de recherches et qui a été déposé le 4 décembre 1994 par la société Cellectis.
    Il a été développé aux Etats-Unis étant donné les coûts énormes associés. Même si les résultats sont plus que
    satisfaisants, ce traitement est encore au stade expérimental.

    Signaler un abus

  • M5649485
    25 octobre 201721:25

    cela reste confus .....
    -mélange entre autologue et allogénique
    -d'où sortent ces chiffres si c'est à cellectis qu'il fait référence ...
    "Aux Etats-Unis, quarante-deux cas comme celui de Robin ont déjà été traités. Trente-neuf s'en sont sortis.»
    -Cellectis est bien une société française mais elle n'est pas encore rachetée par les américains ....
    bref ,article très mal tourné et qui nous laisse interrogatif quant à la véracité de son contenu et encore plus au sérieux de son auteur

    je ne suis pas cliente, désolée.....j'attendrai donc des infos des vraies, celle là et pas cette bouillie qu'on nous a servi.

    Signaler un abus

  • jbdelb
    25 octobre 201722:27

    non mais sans rire, un 'compassionate use' à 455.000 dollars !! Joella tu as fumé ou quoi ?

    Signaler un abus

  • madtraou
    25 octobre 201722:33

    Je partage l'avis de M56, quel amalgame !
    - Seattle - Cellectis vendue aux US - coût annoncé - nombre d'essais réalisés et de succès obtenus -
    techno autologue - ça correspond en tous points au traitement dont à bénéficié le petit Matéo, mais pas à celui développé par cellectis !

    Signaler un abus

  • madtraou
    25 octobre 201722:36

    Désolé joella, mais pour moi il ne s'agit pas du traitement de cellectis car rien ne coïncide !

    Signaler un abus

  • laclappe
    26 octobre 201708:41

    Bon... c'est bien un traitement Cellectis alors ?!

    Signaler un abus

  • laclappe
    26 octobre 201708:51

    Ouais en lisant le dossier de presse effectivement c'est juste la techno qui est de Cellectis pas le traitement... désolé je ne le lis que maintenant.

    Signaler un abus

  • WINNIE_J
    26 octobre 201708:56

    En cherchant des infos sur Robin et le Seattle Children Hospital, je suis tombé sur ce lien qui contient notamment un récap intéressant des études cliniques en
    cours.

    https://www.managedcaremag.com/archives/2017/5/chimeric-antigen-recept or-t-cell-therapy-next-big-thing-faces-challenges
    mai 2017

    Nombre de patients limités pour Servier...?

    Signaler un abus

  • M5649485
    26 octobre 201708:59

    Georg47........aux dernières nouvelles le journaliste en question aurait été "muté" en Mongolie extérieure ..
    .info ou intox ?

    Signaler un abus

  • WINNIE_J
    26 octobre 201709:01

    attention à l'espace dans le mot "receptor"

    Signaler un abus

  • M5649485
    26 octobre 201709:18

    oui je n'en dote pas ..je .regrette juste la confusion dans laquelle nous met ce journaliste.
    bonne journée .

    Signaler un abus

  • joella
    26 octobre 201710:16

    l'essentiel des erreurs viendraient sans doute du dossier de presse monté par Laurent Kieffer, le père de Robin, pour épauler les journalistes fainéants et peu regardant de ce qui est vrai ou
    faux:

    https://www.saint-saturnin63.fr/wp-content/uploads/2017/10/dp-robin-fr3 .pdf

    C'est effectivement dans cet hôpital que Juno effectue ses trials pédiatriques depuis de nombreuses annees, malgré tout c'est ici qu'est né ucart19 a priori. Les tarifs exorbitants sont ceux de l'autologue... sauf qu'on ne sait rien de la démarche de Pfizer sur ucart19 qui n'est pas forcement déontologique.
    Maintenant, est-ce que la hausse du titre était fondée sur ces erreurs ? j'en doute.

    Signaler un abus

Retour au sujet CELLECTIS

66 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer