1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

PHARMING GROUP
0.8310 (c) EUR
0.00% 
Ouverture théorique 0.8390

NL0010391025 PHARM

Euronext Amsterdam données temps différé
  • ouverture

    0.0000

  • clôture veille

    0.8310

  • + haut

    0.0000

  • + bas

    0.0000

  • volume

    0

  • valorisation

    520 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    23.07.19 / 17:35:28

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.7480

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.9140

  • rendement estimé 2019

    -

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    19.99

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    29.03.19

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet PHARMING GRP

PHARMING GROUP : Takhzyro 13 JUIN 2019

N853344
15 juin 201908:56

Le traitement par Takhzyro ( lanadelumab ) réduit efficacement le nombre d'attaques chez les patients atteints d'angiœdème héréditaire, même au début du traitement, révèle une nouvelle analyse des données de l'étude de phase 3 de HELP.

13 JUIN 2019 Patricia Inacio, PhDPAR PATRICIA INACIO, PHD DANS LES NOUVELLES .

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

8 réponses

  • N853344
    15 juin 201908:58

    L'analyse initiale des données collectées a montré que les trois schémas thérapeutiques de Takhzyro pourraient effectivement réduire le nombre moyen d'attaques d'œdème de Quincke, d'attaques nécessitant un traitement aigu et d'attaques modérées ou sévères, par rapport au placebo.

    Signaler un abus

  • N853344
    15 juin 201908:59

    «Ces résultats sont passionnants car ils suggèrent que le lanadelumab commence à prévenir les attaques d'AOH pendant la phase initiale du traitement», a déclaré le docteur Marcus Maurer.

    Signaler un abus

  • N853344
    15 juin 201909:01

    Une nouvelle analyse ad-hoc de la phase 3 de l'étude HELP (TM) évalue la prévention des attaques d'AOH avec TAKHZYRO ® (lanadelumab) au début du traitement
    Données présentées au congrès de l'Académie européenne des allergies et d'immunologie clinique

    03 juin 2019 07:15 heure avancée de
    l'Est

    https://www.businesswire.com/news/home/20190603005077/en/New-Ad-hoc-Ana lysis-Phase-3-Study%E2%84%A2-Evaluates

    Signaler un abus

  • Cucugno1
    15 juin 201909:46

    Coucou

    Je tiens à préciser pour ceux qui ne connaissent pas la maladie de l aoh.
    Le ruconest traite le plus souvent des patients lourds qui ont plus de 7 crises par mois.
    Tandis que le médicament de Shire Takeda a été testé sur des malades légers qui ont moins de 3 crises par mois.
    Le médicament de Shire Takeda ne guérit pas les crises juste il les prévient pour les malades légers

    Signaler un abus

  • jmclech
    15 juin 201912:29

    Pour moi, le Lanadelumab joue en 'National' quand Ruconest est un medicament de 'Ligue 1'................

    Signaler un abus

  • Cucugno1
    15 juin 201913:55

    Pour imagé un peu, le médicament de Shire Takeda est comme un antihistaminique pour les asthmatiques. Je sais de quoi je parle, je le suis. Toute l'année je prends un médicament tous les jours pour prévenir des crises d'asthme genre aerius mais malheureusement l'antihistaminique ne bloque pas toutes les crises. Par conséquent je prends quand j'ai une crise de la ventoline et de la cortisone(solupred). En gros le ruconest c'est comme la ventoline et la cortisone pour guérir les crises.

    Il n'existe aucun médicament qui permette de n'avoir aucune crise d'aoh, tout comme l'asthme donc les deux médicaments de Shire et de pharming sont complémentaires. Et ce que l'on sait aussi, c'est que Shire a fait des études cliniques sur des patients légers tandis que pharming a fait des études sur des patients lourds
    :
    https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(17)31963-3/fu lltext

    La ou pharming et le ruconest ont un énorme atout par rapport à la concurrence, il n'existe aucun médicament au monde qui prévient et guerit les cris hormis le ruconest, le lancet le dit, il nous manque juste un accord FDA pour la prévention des crises. Même sans cet accord certains patient utilisent déjà le ruconest en prévention

    Signaler un abus

  • Cucugno1
    15 juin 201913:57

    Résumé
    Contexte
    L'angio-œdème héréditaire est une maladie œdémateuse récurrente causée par un déficit en inhibiteur C1 fonctionnel. Les perfusions d'inhibiteur de la C1 estérase d'origine plasmatique découragent les attaques d'angio-œdème héréditaire, mais l'effet prophylactique de l'inhibiteur de la C1 estérase humaine recombinant n'a pas été étudié de manière rigoureuse. Nous avons cherché à évaluer l'efficacité de l'inhibiteur de la C1 estérase humaine recombinante dans la prophylaxie de l'angio-œdème héréditaire.
    Les méthodes
    Nous avons mené cet essai croisé de phase 2, multicentrique, randomisé, à double insu et contrôlé par placebo dans dix centres au Canada, en République tchèque, en Israël, en Italie, en Macédoine, en Roumanie, en Serbie et aux États-Unis. Nous avons recruté des patients âgés de 13 ans ou plus avec des concentrations fonctionnelles d'inhibiteur de C1 inférieures à 50% de la normale et des antécédents d'au moins quatre crises d'angio-œdème héréditaire par mois pendant au moins 3 mois avant le début de l'étude. Les patients ont été assignés au hasard de manière centralisée (1: 1: 1: 1: 1: 1), via un système de technologie de réponse interactive à allocation fixe, pour recevoir l'une des six séquences de traitement. Au cours de chaque séquence, les patients ont reçu par voie intraveineuse un inhibiteur recombinant de la C1 estérase humaine (50 UI / kg; maximum 4 200 UI) deux fois par semaine. un inhibiteur de la C1 estérase humaine recombinante une fois par semaine et un placebo une fois par semaine et un placebo deux fois par semaine pendant 4 semaines, avec une période de sevrage de 1 semaine entre les croisements. Tous les patients, les investigateurs et le personnel de l'étude ayant participé aux soins ont été masqués pour permettre la répartition par groupe au cours de l'étude. Le critère principal d'évaluation de l'efficacité était le nombre d'attaques d'angio-œdème héréditaire observées toutes les 4 semaines de traitement. Les symptômes d'attaque ont été enregistrés quotidiennement. L'analyse d'efficacité principale a été réalisée dans la population en intention de traiter. L'innocuité a été évaluée chez tous les patients ayant reçu au moins une injection du médicament à l'étude. Cette étude est enregistrée avec chacun pendant 4 semaines avec une période de lavage d'une semaine entre les croisements. Tous les patients, les investigateurs et le personnel de l'étude ayant participé aux soins ont été masqués pour permettre la répartition par groupe au cours de l'étude. Le critère principal d'évaluation de l'efficacité était le nombre d'attaques d'angio-œdème héréditaire observées toutes les 4 semaines de traitement. Les symptômes d'attaque ont été enregistrés quotidiennement. L'analyse d'efficacité principale a été réalisée dans la population en intention de traiter. L'innocuité a été évaluée chez tous les patients ayant reçu au moins une injection du médicament à l'étude. Cette étude est enregistrée avec chacun pendant 4 semaines avec une période de lavage d'une semaine entre les croisements. Tous les patients, les investigateurs et le personnel de l'étude ayant participé aux soins ont été masqués pour permettre la répartition par groupe au cours de l'étude. Le critère principal d'évaluation de l'efficacité était le nombre d'attaques d'angio-œdème héréditaire observées toutes les 4 semaines de traitement. Les symptômes d'attaque ont été enregistrés quotidiennement. L'analyse d'efficacité principale a été réalisée dans la population en intention de traiter. L'innocuité a été évaluée chez tous les patients ayant reçu au moins une injection du médicament à l'étude. Cette étude est enregistrée avec Le critère principal d'évaluation de l'efficacité était le nombre d'attaques d'angio-œdème héréditaire observées toutes les 4 semaines de traitement. Les symptômes d'attaque ont été enregistrés quotidiennement. L'analyse d'efficacité principale a été réalisée dans la population en intention de traiter. L'innocuité a été évaluée chez tous les patients ayant reçu au moins une injection du médicament à l'étude. Cette étude est enregistrée avec Le critère principal d'évaluation de l'efficacité était le nombre d'attaques d'angio-œdème héréditaire observées toutes les 4 semaines de traitement. Les symptômes d'attaque ont été enregistrés quotidiennement. L'analyse d'efficacité principale a été réalisée dans la population en intention de traiter. L'innocuité a été évaluée chez tous les patients ayant reçu au moins une injection du médicament à l'étude. Cette étude est enregistrée avec ClinicalTrials.gov , numéro NCT02247739 .
    Résultats
    Entre le 29 décembre 2014 et le 3 mai 2016, nous avons recruté 35 patients, dont 32 (91%) ont subi une randomisation (population en intention de traiter) et 26 (81%) ont terminé l'étude. Le nombre moyen d'attaques d'angio-œdème héréditaire sur 4 semaines a été significativement réduit avec l'inhibiteur recombinant de la C1 estérase humaine deux fois par semaine (2 à 7 attaques [SD 2 · 4]) et une fois par semaine (4 · 4 attaques [3 · 2]) versus placebo (7,2 attaques [3 · 6]), avec des différences moyennes de -4 · 4 attaques (p

    Signaler un abus

  • Cucugno1
    15 juin 201913:58

    Résultats
    Entre le 29 décembre 2014 et le 3 mai 2016, nous avons recruté 35 patients, dont 32 (91%) ont subi une randomisation (population en intention de traiter) et 26 (81%) ont terminé l'étude. Le nombre moyen d'attaques d'angio-œdème héréditaire sur 4 semaines a été significativement réduit avec l'inhibiteur recombinant de la C1 estérase humaine deux fois par semaine (2 à 7 attaques [SD 2 · 4]) et une fois par semaine (4 · 4 attaques [3 · 2]) versus placebo (7,2 attaques [3 · 6]), avec des différences moyennes de -4 · 4 attaques (p

    Signaler un abus

Retour au sujet PHARMING GRP

8 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer