1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

ING GROUP
10.4260 EUR
+1.07% 

NL0011821202 INGA

Euronext Amsterdam données temps différé
  • ouverture

    10.3420

  • clôture veille

    10.3160

  • + haut

    10.4860

  • + bas

    10.3000

  • volume

    11 167 621

  • valorisation

    40 626 MEUR

  • capital échangé

    0.29%

  • dernier échange

    06.12.19 / 17:35:36

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    10.1140

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    10.7380

  • rendement estimé 2019

    6.61%

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    8.10

  • dernier dividende

    0.24 EUR

  • date dernier dividende

    05.08.19

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet ING GROEP - NL0000303600

ING GROUP : ING tient le cap..

crepite
14 août 200822:54

Le bancassureur néerlandais ING Groep fait bonne figure face à ceux qui craignaient qu'il ne soit pris dans la tourmente de la crise du crédit compte tenu de son exposition géographique et de son offre de produits.

En acceptant en garantie des réserves de pétrole et d'essence à Houston ou en ouvrant de nouvelles agences de banque de détail en Pologne et en Roumanie, ING a trouvé de nouvelles sources de croissance pour ses revenus. Ajoutez à cela les cessions opportunes de participations dans des entreprises, et vous obtenez un modèle économique capable de maintenir les investisseurs dans de bonnes dispositions.

L'action de la banque affiche pourtant une décote de 13% par rapport à celles de ses principaux concurrents et le groupe subit un risque de défaillance supérieur à celui de son rival allemand Allianz, pourtant affecté par la crise du crédit au niveau de sa filiale Dresdner.

ING a également ses faiblesses, en particulier dans un environnement économique qui se détériore. ING Direct, sa filiale de banque de détail internationale en ligne, en est une.

Le rachat de créances immobilières était très prisé il y a de cela quelques années, mais l'activité a pâti au Royaume-Uni - son principal marché - de l'intensification de la concurrence entre les établissements bancaires grand public.

Les derniers chiffres du produit net bancaire montrent une certaine stabilité avec une diminution des pertes au Royaume-Uni, mais le véritable danger réside dans le portefeuille de titres Alt-A adossés à des créances hypothécaires, d'un montant de 19 milliards de dollars, détenu par la société aux Etats-Unis. Les réserves de financement d'ING se sont en effet amenuisées tandis que les défauts de paiement ont augmenté au deuxième trimestre sur les prêts hypothécaires risqués.

Plus généralement, ING a reconduit davantage de prêts depuis le début du ralentissement en Europe et aux Etats-Unis, se retrouvant ainsi avec des prêts à haut risque dans ses livres de comptes. Les actifs pondérés par les risques de sa filiale de banque de gros ont augmenté de 4% sur un trimestre et de 24% sur un an. ING reconnaît en outre avoir enregistré un coût marginal du capital représentant 0,3% de ses actifs pondérés au cours du trimestre contre 0,09% un an auparavant.

Alors que les établissements financiers font tout pour réduire leur degré d'endettement aussi vite que possible, ING se distingue en affichant des flux de trésorerie excédentaires au deuxième trimestre, après avoir atteint son objectif d'adéquation des fonds propres. Le bancassureur dispose encore d'un matelas de cash de 3,9 milliards d'euros, contre 6,2 milliards d'euros un an plus tôt.

Ce repli s'explique par le fait que les rachats d'actions réalisés par ING, les distributions de dividende et la consommation de capital de sa division bancaire augmentent à un rythme supérieur à la croissance de ses bénéfices.

Mais si les marchés restent volatils jusqu'à la fin de l'année, entraînant dans leur sillage de nouvelles dépréciations d'actifs, il est peu probable qu'ING parvienne à tenir son objectif de ratio de solvabilité.

Il suffit pour cela de comparer le produit net bancaire total, qui s'est accru de 2,5% sur un an, aux provisions pour pertes sur prêts, qui ont presque été multipliées par dix sur la même période.

ING a bien résisté à la crise du crédit par rapport à bon nombre de ses concurrents européens, mais l'horizon est loin d'être entièrement dégagé.

Dow Jones Newswires

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

12 réponses

  • vosous
    19 août 200813:41

    nous sommes bien contents. Z'avez vu le cours depuis!!!

    Signaler un abus

  • crepite
    15 septembre 200818:50

    Signaler un abus

  • rvanvee
    01 octobre 200814:29

    Relisez, il me semble que vous avez mal compris.

    Signaler un abus

  • crepite
    01 octobre 200817:59

    Mais merci tout de même de ton conseil avisé ;)

    Signaler un abus

  • alain.d1
    01 octobre 200819:01

    pouvez-vous développer pour ceux qui ne savent pas lire entre les lignes et même les lignes.
    Merci d'avance

    Signaler un abus

  • crepite
    02 octobre 200801:40

    ING à une approche très prudente de la gestion des risques depuis très longtemps..... ;)

    Signaler un abus

  • crepite
    04 octobre 200800:43

    Signaler un abus

  • bigmous
    04 octobre 200810:50

    la 2eme vague du tsunami 12:44 29/09/08
    De bigmous (bigmous) Boursomarquer bigmous Ignorer bigmous Recommander ce message 0
    Coup de bambous par les prêts ALT-A 22:21 28/09/08
    L'Echo du 17/09/08 OPTION ARM 10:06 28/09/08
    Coup de bambous par les prêts ALT-A prévu entre 2009 et 2011

    Relèvements de taux des prêts Alt-A prévus entre 2009 et 2011, d'où, deuxième vague de défauts de paiements et de saisies immobilières.

    Plus inquiétant, les ALt-A sont assortis d'option de paiements ARM qui pour faire simple rendent encore les primes à payer encore plus douloureuses pour les emprunteurs à partir de la révision de taux.

    Ces ARM ne représenteraient pas moins de 9% des quelque 3000 milliards USD d'emprunts immobiliers émis en 2006.

    Signaler un abus

  • vosous
    17 octobre 200816:34

    Cap au sud, en avant toute.

    Signaler un abus

  • dupon666
    18 octobre 200804:07

    du risque

    Signaler un abus

  • crepite
    19 mars 200922:13

    Signaler un abus

  • goolee
    20 mars 200901:25

    Signaler un abus

Retour au sujet ING GROEP - NL0000303600

12 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer