1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet HAGEMEYER

HAGEMEYER : La Tribune - 25/09/07

pau123
04 oct. 200708:14

Journal
La Tribune - 25/09/07 - 374 mots


L'immobilier américain pèse sur Wolseley et Rexel
La crise immobilière pénalise les distributeurs de matériel électrique. Leurs cours de Bourse dévissent depuis le début de l'année.

Les actions Rexel et Wolseley

L'hiver s'annonce rigoureux pour les électriciens, plombiers et chauffagistes. Le distributeur britannique Wolseley, qui oeuvre sur ces trois secteurs, a publié hier une chute de 12 % de son bénéfice net, au titre de l'exercice 2006-2007, à 474 millions de livres sterling. Wolseley souffre des difficultés de l'immobilier aux États-Unis, où le groupe réalise la moitié de ses 16,2 milliards de livres de chiffre d'affaires. Sa filiale US Building Materials subit de plein fouet le ralentissement de l'immobilier résidentiel neuf. Bien plus mal en point que l'immobilier commercial, le secteur résidentiel représente 80 % de l'activité de US Building. Résultat, le cours de Bourse du britannique est tombé hier à son plus bas niveau de l'année, à 800 pence (- 4,83 %, à 807,5 pence à la clôture), portant son recul à 33 % depuis janvier.

COUPES DANS LES EFFECTIFS

Même scénario pour Rexel. En baisse de 4,49 % hier, à 12,35 euros, l'action du distributeur français de matériel électrique abandonne 23 % depuis son retour en Bourse, le 5 avril dernier. Le 17 septembre, Cheuvreux avait abaissé de 3,5 % et de 5,7 % ses prévisions de bénéfice par action, pour 2007 et 2008. Cela en raison, justement, de la criseimmobilière en Amérique du Nord, où le groupe réalise 45 % de son activité, et du ralentissement de l'immobilier dans certains pays d'Europe. Vendredi, et pour lesmêmes raisons, c'était au tour de Cheuvreux de réduire de 5 % à 7 % ses estimations de résultats pour la période 2008-2010.

" Les évolutions macroéconomiques récentes nous incitent à laprudence ", a admis Jean-Charles Pauze, président du directoire de Rexel, dans un entretien à Investir publié samedi. Tout en nuançant : " L'impact sur nos comptes doittoutefois être relativisé puisque le ralentissement nord-américaintouche environ 10 % du chiffre d'affaires du groupe. "

Rexel confirme donc son objectif d'une marge opérationnelle " supérieure à 5,8 % ", pour 2007. Unobjectif qui sera atteint au prixde réductions de coûts. À l'instar de Wolseley, Rexel a réduit de 3 % ses effectifs aux États-Unis, au premier semestre.



CHRISTINE LEJOUX

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet HAGEMEYER

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

6104.14 -0.12%
0.0043 -40.28%
0.995 -30.13%
32.555 +2.65%
2.195 -7.66%

Les Risques en Bourse

Fermer