Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet

: Explication sur la chute du cours ABN

Profil supprimé
01 sept. 200712:20

Les banques ont accordé massivement des crédits aux fonds de couverture qui financent les placements spéculatifs par des emprunts à court terme. Ces fonds de couverture, à leur tour, sont obligés de liquider leurs placements pour continuer à satisfaire les ratios de garantie(crise du subrime oblige).
Le cas d’ABN Amro illustre bien cette situation. En dépit d’une offre à 38 euros, son cours a chuté jusqu'à 31,85. De nombreuses stratégies (event driven = mues par les événements) achètent des actions qui font l’objet d’une offre et qui sont sous-cotées (ABN Amro fluctuait entre 35 et 37 euros). Pour ce faire, elles vont même jusqu’à emprunter, la plus-value assortie à une offre étant supérieure au tauaux d’intérêt. Voyant leur indice de solvabilité menacé, ces fonds ont mis fin à leurs emprunts, la seule possibilité étant pour eux de vendre leurs positions mutuelles (à n’importe quel prix).

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer