Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet

: Barclays redouble dŽarguments pour sŽof

rene69
25 juil. 200710:48

Arindam Nag,

DOW JONES NEWSWIRES

LONDRES (Dow Jones)--Les derniers développements dans la bataille pour le contrôle dŽABN Amro (30110.AE) placent les actionnaires face à un choix difficile car la rivalité entre les deux acquéreurs potentiels les a amenés à élaborer des stratégies de plus en plus ingénieuses pour parvenir à leurs fins.

Si lŽon adopte une vision à court terme, lŽoffre du consortium mené par Royal Bank of Scotland (RBS.LN), essentiellement en numéraire, est plus intéressante que celle de Barclays (BARC.LN).

En revanche, si lŽon se place dans une une optique de long terme, cŽest lŽoffre de Barclays qui offre le plus de potentiel.

La décision de Barclays de faire de deux investisseurs asiatiques des actionnaires de référence de la banque est difficile à ignorer lorsque lŽon sait que la Chine et lŽAsie dans son ensemble sont au coeur de la stratégie de croissance de toute banque aux ambitions internationales. RBoS a dŽailleurs une joint-venture de plusieurs milliards dŽeuros avec Bank of China.

Les engagements de China Development Bank et de Temasek vis-à-vis de Barclays sont sérieux. Les deux banques vont investir jusquŽà 13,4 milliards dŽeuros et disposeront chacune dŽun siège au conseil.

Cela porte le potentiel de synergies de chiffres dŽaffaires de lŽentité Barclays-ABN Amro à un niveau supérieur, ce qui devrait améliorer la compétitivité de lŽoffre en numéraire et en actions de Barclays par rapport à lŽoffre plus généreuse de RBoS.

La nouvelle offre de Barclays est constituée dŽaction pour le tiers de sa valeur, ce qui donne aux actionnaires dŽABN Amro lŽoccasion de profiter du potentiel de hausse supplémentaire issu de la croissance asiatique. La nouvelle offre de Barclays valorise ABN Amro à 36,63 euros par action, ce qui réduit lŽécart avec lŽoffre de RBoS à EUR38,40.

Les investissements de CDB et Temasek pourraient avoir deux avantages différents à long terme.

Les activités de CDB sont contrôlées par le conseil dŽEtat chinois. Il serait sans doute dans lŽintérêt du conseil de donner accès à Barclays aux entreprises liées à lŽEtat. LŽexpertise de Barclays Capital sur les marchés obligataires et dŽactions est exactement ce dont les entreprises chinoises ont besoin pour accélérer leur développement à lŽétranger.

LŽinvestissement de CDB semble comparable à la récente acquisition par Chinese State Investment Co. dŽune participation dans le géant du capital-investissement Blackstone, qui a conseillé CDB sur la transaction avec Barclays.

La contribution de Temasek donnera sa pleine mesure lorsque Barclays se mettra en quête dŽacquisitions en Asie. Temasek a investi dans plusieurs banques opérant en Asie, notamment Standard Chartered. Du point de vue des actionnaires de Barclays, la nouvelle offre ne semble pas constituer un trop gros effort. Sur les 24,8 milliards dŽeuros en numéraire, seulement 3 milliards dŽeuros proviennent des ressources propres de la banque. Les nouveaux investisseurs stratégiques apporteront le solde après prise en compte du produit de la cession de LaSalle à Bank of America par ABN Amro.

Barclays peut ainsi promettre le même rendement de 13%, supérieur au coût du capital de 9,5%, que celui quŽil offrait dans le cadre de sa précédente offre en actions. La banque britannique nŽest donc pas encore hors de course. Son patron John Varley a gagné de nouveaux actionnaires puissants dont lŽinvestissement nŽest pas soumis au succès de lŽoffre sur ABN Amro. Il espère sans doute que cela fera peser la balance en sa faveur.

-Arindam Nag, Dow Jones Newswires



(END) Dow Jones Newswires

July 24, 2007 10:11 ET (14:11 GMT)

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer