Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Zone euro-Vers des émissions souveraines nettes positives en 2018

Reuters07/12/2017 à 16:26
    * Le ralentissement des achats de la BCE influera sur 
l'équilibre 
du marché 
    * L'offre nette de dettes souveraines à +3 mds en 2018-ABN 
Amro 
    * Elle a été négative au cours des trois années précédentes 
    * De fortes divergences entre Etats 
 
    par Dhara Ranasinghe 
    LONDRES, 7 décembre (Reuters) - Les émissions de dettes 
souveraines au sein de la zone euro pourraient dépasser l'année 
prochaine les montants achetés par la Banque centrale européenne 
(BCE) pour la première fois depuis le lancement de son programme 
d'assouplissement quantitatif en 2015 et ce sera entre autres le 
cas pour la France, qui prévoit d'augmenter ses appels au 
marché. 
    La BCE a annoncé qu'elle réduirait de moitié, à 30 milliards 
d'euros, le montant de ses achats mensuels d'actifs à compter du 
mois de janvier tout en les prolongeant jusqu'en septembre.  
    Au cours des trois années écoulées, les interventions de la 
BCE se sont traduites par une baisse du volume d'émissions 
souveraines nettes de ses achats pouvant atteindre jusqu'à 400 
milliards d'euros, selon certains estimations. La pénurie de 
titres qui en a résulté a précipité une grande partie de la 
courbe des taux dans les différents pays de la zone euro en 
territoire négatif.  
     "Cette année, les achats de la BCE sont bien plus 
importants que les émissions nettes. L'année prochaine, les 
achats de la BCE seront à peu près équivalents aux émissions 
nettes", a dit Seamus Mac Gorain, gérant obligataire chez 
JPMorgan Asset Management.  
    ABN Amro s'attend à des émissions souveraines nettes 
positives pour la première fois depuis le lancement du programme 
d'assouplissement quantitatif de la BCE, au printemps 2015.  
    La banque anticipe un montant d'émissions nettes ajusté en 
hausse de trois milliards l'année prochaine, contre un solde 
négatif de près de 300 milliards cette année.  
    Même les établissements qui anticipent que la demande de la 
BCE dépassera les nouvelles émissions prévoient une nette 
réduction de cet excédent.  
     
     
     
     
    DE FORTES DIVERGENCES 
    "Le marché de la dette souveraine de la zone euro sera bien 
soutenu en 2018 avec une BCE qui absorbera pratiquement tout le 
flux des nouvelles émissions", a dit Kim Liu, stratégiste 
obligataire d'ABN Amro.  
    "Cela s'ajoutera au stock existant de dettes souveraines 
déjà au bilan de la BCE. Mais cela restera moins favorable qu'en 
2017." 
    Les stratégistes obligataires s'attendent aussi à de fortes 
divergences dans l'offre et par conséquent dans les conséquences 
des achats de la BCE au sein de la zone euro.  
    Les émissions souveraines de la France et de l'Italie 
devraient en particulier excéder les achats attendus de la BCE 
l'année prochaine.  
    Paris a d'ores et déjà expliqué, à l'occasion de la 
présentation du projet de loi de Finances pour 2018, que ses 
émissions de dette à moyen et long terme atteindraient 195 
milliards d'euros l'année prochaine contre 185 milliards cette 
année en raison de la hausse des tombées et du déficit 
budgétaire.  . 
    L'Agence France Trésor (AFT), qui gère la dette de l'Etat, 
détaillera son programme d'émission le 14 décembre.  
    "Nous estimons que les émissions nettes des achats de la BCE 
devraient atteindre 32 milliards d'euros, le premier montant 
positif depuis 20134", a dit Antoine Bouvet, stratégistes taux 
chez Mizuho.  
    En revanche, les émissions nettes de l'Allemagne ou des 
Pays-Bas devraient demeurer en territoire négatif.  
    Aux Pays-Bas, les rentrées fiscales liées à la reprise 
économique et les produits de cessions d'actifs devraient 
réduire le besoin de financement de l'Etat et se traduire par 
des émissions nettes négatives pour la troisième année 
consécutive.  
    La contraction du marché de la dette souveraine dans ces 
deux pays du "coeur" de la zone euro explique que les achats de 
la BCE favorisent le maintien des taux long à de très bas 
niveaux.  
    "En rapprochant nos prévisions d'émissions du montant 
anticipé des achats de la BCE, il devient clair que le flux des 
interventions ce cette dernière demeure un facteur important, 
même après une division par deux des montants", a dit Benjamin 
Schroeder, stratégiste taux chez ING.  
    L'accélération de la reprise économique au sein de la zone 
euro devrait se traduire par une diminution globale du montant 
des émissions souveraines.  
    Commerzbank, ING et ABN Amro s'attendent ainsi à une 
diminution du montant des émissions brutes de 40 à 75 milliards 
à l'échelle de la zone euro l'année prochaine.  
     
     
 
    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ 
Euro zone bond supply after ECB purchases    http://reut.rs/2jq8YY7 
Euro zone government finances improve    http://reut.rs/2jo13u5 
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^> 
 (Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.