1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Zone euro-L'inflation ralentit encore avec l'énergie
Reuters28/11/2014 à 14:02


(Actualisé avec détails, contexte et chiffres du chômage en octobre) par Robin Emmott BRUXELLES, 28 novembre (Reuters) - L'inflation dans la zone euro a encore ralenti en novembre, à 0,3% en rythme annuel après 0,4% en octobre, loin de l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE) d'un taux légèrement inférieur à 2%. Cette première estimation de la hausse des prix publiée vendredi ramène l'inflation à son niveau de septembre, qui représentait un plus bas de cinq ans. Elle est conforme au consensus des prévisions des économistes interrogés par Reuters. La BCE se fixe comme objectif une inflation légèrement inférieure à 2%, ce qui n'est plus arrivé depuis début 2013, et elle parle de "zone dangereuse" pour une inflation inférieure à 1%. Le chiffre de novembre montre que la menace d'une déflation se précise dans la zone euro, un sentiment déjà renforcé jeudi par la publication d'un taux d'inflation à son plus bas niveau en près de cinq ans en novembre en Allemagne. ID:nL6N0TH3ON Il renforce l'hypothèse du recours par la BCE à des rachats de dettes souveraines pour soutenir l'activité et les prix dans la zone euro, une mesure à laquelle s'opposent plusieurs pays, dont l'Allemagne. Le chiffre publié vendredi ne devrait toutefois pas à lui seul accélérer la mise en oeuvre d'une telle politique d'assouplissement quantitatif, déjà appliquée par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et le Japon. "La pression augmente déjà depuis un moment. Il y a d'autres éléments dans la tableau global, il y a la chute des cours du pétrole, les dynamiques à l'oeuvre au sein du conseil des gouverneurs de la BCE", nuance Greg Fuzesi, économiste chez JPMorgan. "Ce sont des facteurs plus importants que l'inflation en tant que telle." Les prix de l'énergie ont reculé de 2,5% par rapport à octobre et de 1,1% sur un an. L'inflation de base, hors éléments volatils tels l'énergie et les prix alimentaires, est inchangée par rapport à octobre mais reste sur une tendance à la baisse, , souligne Eurostat. Autre indicateur illustrant le malaise général de la zone euro, le taux de chômage est resté à 11,5% en octobre, pour le troisième mois consécutif. Le nombre de personnes sans emploi a augmenté de 60.000 pour atteindre 18,39 millions. * Les indicateurs de la zone euro en temps réel ECONEZ (Patrick Vignal et Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

33.53 -7.58%
34.69 +16.84%
24.735 -5.03%
1.0805 -0.05%
12.8 -8.15%

Les Risques en Bourse

Fermer