Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Zone euro-L'inflation accélère plus que prévu avant la réunion de la BCE

Reuters31/08/2017 à 13:33
 (Actualisé avec contexte) 
    BRUXELLES, 31 août (Reuters) - Les prix à la consommation 
ont augmenté plus que prévu en août dans la zone euro montrent 
des données préliminaires publiées jeudi une semaine avant une 
réunion du conseil des gouverneurs de la Banque centrale de la 
Banque centrale européenne (BCE), qui doivent débattre des 
modalités d'un resserrement graduel de la politique 
ultra-accommodante en vigueur depuis deux ans et demi.  
   L'inflation dans les 19 pays utilisant la monnaie unique est 
ressortie ce mois-ci à 1,5% sur un an, après 1,3% en juillet, 
selon Eurostat, l'office de statistique de l'Union européenne. 
    La majorité des économistes interrogés par Reuters 
l'attendait à 1,4%. 
    En faisant abstraction des éléments volatils que sont 
l'énergie et les produits alimentaires non transformés, 
l'inflation dite de base a atteint 1,3% comme le mois précédent 
qui représentait un plus haut depuis août 2013, et 1,2% attendu 
par les économistes. 
    Si ces chiffres sont susceptibles de conforter le camp des 
orthodoxes qui plaident pour un ralentissement des achats 
d'actifs de la BCE à compter de l'année prochaine, la banque 
centrale doit aussi tenir compte de l'appréciation de l'euro qui 
freinera l'inflation avec la baisse des prix à l'import.  
    Lancé au printemps 2015 pour contrer des risques de 
déflation, le programme d'achats massifs d'actifs de la BCE est 
prévu pour durer jusqu'à la fin de cette année et les 
responsables monétaires de la zone euro doivent décider "cet 
automne" s'ils poursuivent leurs achats ou s'ils les réduisent 
voire les arrêtent.  
    Si l'économie de la zone euro connaît son dix-septième 
trimestre consécutif de croissance, les hausses de salaires 
restent très faibles et des excédents d'offre significatifs sur 
certains marchés du travail laisse penser que l'inflation 
salariale, un élément déterminant d'une hausse des prix 
auto-entretenue, n'est pas encore au rendez-vous, un argument de 
poids selon certains responsables monétaires en faveur d'un 
prolongement des mesures de soutien exceptionnelles.  
    Le taux de chômage au sein de la zone euro s'est maintenu à 
9,1% au mois de juillet, selon des données publiées séparément 
par Eurostat et il demeure sensiblement au-dessus de la moyenne 
européenne en France, en Espagne et en Italie.  
    La BCE tiendra une réunion de politique monétaire le 7 
septembre et si aucune décision majeure n'est attendue, son 
président Mario Draghi pourrait à cette occasion préparer le 
terrain pour une nouvelle initiative lors de la réunion du 26 
octobre. 
    L'appréciation de l'euro  EUR=  de 13% contre le dollar 
depuis le début de l'année risque toutefois de freiner le 
redressement de l'inflation et de peser sur la croissance en 
pénalisant les exportations.  
    L'envolée de l'euro par rapport au dollar préoccupe un 
nombre croissant de responsables de la Banque centrale 
européenne (BCE), ce qui augmente les chances de voir cette 
dernière sortir très progressivement de son programme 
d'assouplissement quantitatif, ont dit à Reuters trois sources 
proches du dossier, cette semaine.   
 
 (Francesco Guarascio, Marc Joanny pour le service français, 
édité par Benoît Van Overstraten) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

100.48 +1.68%
29.018 +0.55%
44.76 +0.88%
1.21 +0.25%
1940.55 -0.24%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.