Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Zone euro/Indicateurs-Nouveau recul de l'inflation à 0,3% annuel

Reuters28/11/2014 à 12:49

BRUXELLES, 28 novembre (Reuters) - Principaux indicateurs macroéconomiques de la zone euro publiés en novembre : * L'INFLATION ESTIMÉE À 0,3% SUR UN AN EN OCTOBRE 28 novembre - L'inflation dans la zone euro a encore ralenti en novembre, à 0,3% en rythme annuel après 0,4% en octobre, en raison notamment de la baisse des prix de l'énergie. La première estimation de la hausse des prix publiée vendredi est conforme au consensus des prévisions des économistes interrogés par Reuters. Elle montre que la menace d'une déflation se précise et renforce l'hypothèse du recours par la Banque centrale européennes à des mesures non conventionnelles dans les prochains mois afin de soutenir les prix. Les chiffres de l'inflation pour la zone euro suivent d'un jour ceux de l'Allemagne, où l'inflation a chuté en novembre à son plus bas niveau en près de cinq ans. ID:nL6N0TH3ON * LE TAUX DE CHÔMAGE STABLE À 11,5% EN OCTOBRE 28 novembre - Le taux de chômage dans la zone euro est resté inchangé en octobre à 11,5% de la population active, le niveau auquel il évolue depuis août, montrent les statistiques publiées vendredi par Eurostat. Le nombre de demandeurs d'emploi dans l'ensemble des 18 pays ayant adopté la monnaie unique a augmenté de 60.000 en octobre, à 18,39 millions. Parmi les pays pour lesquels les chiffres d'octobre sont disponibles, c'est l'Espagne qui affiche le taux de chômage le plus élevé, à 24,0%. Tableau ID:nB5N0MS00U * L'INDICE DU SENTIMENT ÉCONOMIQUE EN HAUSSE EN NOVEMBRE 27 novembre - L'indice du sentiment économique a légèrement progressé en novembre, comme en octobre, et dépassé le consensus, a annoncé la Commission européenne jeudi. Un meilleur sentiment dans l'industrie a compensé un pessimisme accru des consommateurs, semblant signaler que la zone euro peut éviter la stagnation. Cet indice ressort à 100,8 contre 100,7 en octobre, 99,9 en septembre, et 100,3 attendu. "A la suite de la hausse d'octobre, la tendance baissière de l'indice observée depuis juin a stagné pour le deuxième mois d'affilée", explique l'exécutif européen. L'indice du climat des affaires a lui aussi progressé, à 0,18 en novembre contre 0,06 révisé en octobre. La confiance du consommateur, plombée par un chômage qui reste proche de niveaux record, est tombée à un plus bas de neuf mois en novembre mais, traditionnellement, elle ne se redresse pas au tout début d'un cycle de reprise. Au contraire, le sentiment de l'industrie s'est amélioré pour le deuxième d'affilée en novembre. La distribution s'est bien comportée, tandis que les services ont stagné et que la construction a rétrogradé. * LE CREDIT AU SECTEUR PRIVÉ CONTINUE DE DIMINUER 27 novembre - Les prêts aux entreprises et aux ménages sont restés orientés en baisse en octobre mais ce recul a été un peu moins prononcé que le mois précédent, malgré les nouvelles mesures de la Banque centrale européenne (BCE) pour relancer la production de crédit et soutenir la croissance. La BCE propose aux banques des prêts à quatre ans à des taux très bas et rachète des obligations sécurisées et des titres adossés à des actifs (asset-backed securities, ABS) pour alléger leurs bilans et les inciter à prêter plus. Mais ces mesures n'ont pas d'impact immédiat et la BCE pourrait renforcer encore son arsenal de soutien début 2015, avec notemment des rachats de dette souveraine. ID:nL6N0TG3LB En octobre, les prêts au secteur privé ont diminué de 1,1% par rapport au même mois de l'an dernier, après une contraction de 1,2% en septembre, montrent les statistiques publiées jeudi par la Banque centrale européenne (BCE). Le consensus Reuters donnait un recul de 1%. De son côté, le rythme de croissance de la masse monétaire M3 est resté inchangé en octobre, à 2,5% en rythme annuel, comme en septembre, alors que les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 2,6%. Tableau ID:nF9N0RK01O * CHUTE DE LA CONFIANCE DES CONSOMMATEURS EN NOVEMBRE 20 novembre - La confiance des consommateurs dans la zone euro a reculé contre toute attente en novembre, à -11,6 contre -11,1 le mois précédent, montrent les données en première estimation publiées jeudi par la Commission européenne. Les économistes interrogés par Reuters attendaient -10,70, selon la prévision médiane du consensus. Les données de la Commission européenne: http://ec.europa.eu/economy_finance/db_indicators/surveys/index_en.htm * BOND DE L'EXCÉDENT COMMERCIAL EN SEPTEMBRE AVEC L'EXPORT 17 novembre - L'excédent commercial de la zone euro a nettement progressé en septembre grâce à un bond des exportations, selon les chiffres publiés lundi par Eurostat. Le solde des échanges des Dix-Huit a atteint 18,8 milliards d'euros contre 10,8 milliards un an plus tôt et 8,6 milliards le mois précédent, ce dernier montant étant révisé par rapport au chiffre préliminaire de 9,2 milliards annoncé il y a un mois. Les exportations ont augmenté de 9% sur un an en données brutes, à 171,9 milliards d'euros, dépassant nettement la croissance de 4% des importations à 153,4 milliards. En données corrigées des variations saisonnières, la hausse des exportations ressort à 4,2% et celle des importations à 3,0%. Tableau ID:nB5N0N700W * CROISSANCE DE 0,2%, PLUS QUE PRÉVU, AU 3E TRIMESTRE 14 novembre - L'économie de la zone euro a connu un troisième trimestre 2014 moins pénible que prévu, la France dépassant les prévisions et l'Allemagne évitant la récession, mais sa croissance reste si faible qu'elle pourrait nécessiter de nouvelles mesures de soutien. Eurostat a annoncé vendredi que le produit intérieur brut (PIB) des 18 pays membres de la zone euro avait augmenté de 0,2% au troisième trimestre par rapport au précédent, là où les économistes s'attendaient à 0,1% comme en avril-juin. Sur un an, la croissance de la zone euro est de 0,8%, comme au deuxième trimestre. "L'économie de la zone euro continue de croître mais à un rythme d'escargot", commente Nick Kounis, économiste chez ABN AMRO. "Il semble que nous ayons devant nous un lent rétablissement plutôt qu'une troisième récession." Développement ID:nL6N0T44QW * TAUX D'INFLATION CONFIRMÉ À 0,4% EN OCTOBRE 14 novembre - L'inflation dans la zone euro a légèrement accéléré à 0,4% en rythme annuel en octobre, après 0,3% en septembre, montrent les statistiques publiées vendredi par Eurostat. Ce chiffre correspond au consensus des estimations d'économistes recueillies par Reuters. Hors énergie et produits alimentaires de base, les prix à la consommation ont augmenté de 0,7% sur un an, alors que le consensus donnait un chiffre de 0,8%, précise Eurostat. L'inflation des 18 reste très éloignée de l'objectif que s'est fixé la Banque centrale européenne (BCE), à savoir un taux d'inflation inférieur à mais proche de 2%. Tableau ID:nB5N0LC02R * LA PRODUCTION INDUSTRIELLE AUGMENTE MOINS QUE PRÉVU 12 novembre - La production industrielle a augmenté en septembre, portée par les secteurs des machines et de l'énergie, mais pas autant que ce que les économistes avaient prévu, selon des données publiées mercredi par Eurostat illustrant une nouvelle fois la fragilité de la reprise. Cette production, dont les deux tiers proviennent du trio composé de l'Allemagne, de la France et de l'Italie, a progressé de 0,6% d'un mois sur l'autre contre -1,4% en août et une hausse de 0,7% anticipée par les économistes. La production de biens durables, comme par exemple les téléviseurs et réfrigérateurs, a baissé de 2,6%, recul sur un mois le plus marqué depuis août 2011. Rare point positif, la production de machines utilisées pour fabriquer des biens, un indicateur de l'activité à venir, a augmenté de 2,9% en septembre après avoir plongé de 4,5% en août. Tableau ID:nB5N0MS00Q * LE MORAL DES INVESTISSEURS UN PEU MEILLEUR EN NOVEMBRE 10 novembre - Le moral des investisseurs dans la zone euro a légèrement progressé en novembre en raison de nouvelles rassurantes sur la solidité de la reprise aux Etats-Unis et de messages bien accueillis provenant de la Banque centrale européenne et de la Banque du Japon. L'indice du sentiment des investisseurs calculé par le cabinet d'études Sentix a rebondi après trois mois de baisse consécutifs. Il est ressorti à -11,9 après -13,7 en octobre. Le chiffre de novembre est meilleur que le consensus de -13,5 établi par une enquête Reuters. "Le déclin des attentes en matière de croissance depuis le mois d'août s'est interrompu en novembre", écrit Sentix dans un communiqué. "Les déclarations de la Banque du Japon et de la Banque centrale européenne ont aidé à éclaircir l'horizon des investisseurs pour les six prochains mois". Le président de la BCE, Mario Draghi, a déclaré la semaine dernière que l'institut d'émission se tenait prêt à mettre en oeuvre de nouvelles mesures de stimulation si nécessaire. La Banque du Japon a annoncé pour sa part le prolongement de sa politique d'assouplissement monétaire. * LES VENTES AU DÉTAIL BIEN PLUS FAIBLES QUE PRÉVU 5 novembre - Les ventes au détail ont été plus faibles que prévu en septembre et la hausse d'août a été revue à la baisse, signalant une faible demande des ménages au troisième trimestre. Les ventes au détail ont reculé de 1,3% au mois de septembre par rapport au mois précédent et augmenté de 0,6% sur un an, montrent les statistiques publiées mercredi par Eurostat. Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une baisse mensuelle de 0,8% et sur une hausse de 1,2% en glissement annuel. Eurostat a également revu à la baisse son estimation mensuelle d'août de 1,2% pour la ramener à 0,9%, et a confirmé une augmentation annuelle de 1,9%. Les ventes au détail sont un indicateur de la demande des ménages. Elles confirment les prévisions de la Commission européenne selon lesquelles l'économie de la zone euro stagnera sur le trimestre juillet-septembre après une progression de 0,3% au premier trimestre et de 0,1% au deuxième. Tableau ID:nB5N0LC02N * PRIX À LA PRODUCTION EN HAUSSE DE 0,2% EN SEPTEMBRE 4 novembre - Les prix à la production industrielle ont augmenté de 0,2% en septembre, effaçant leur recul d'août, à la faveur d'un rebond de 1,0% des prix de l'énergie, selon les données publiées mardi par Eurostat. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient un indice stable. Hors énergie, les prix dans l'ensemble de l'industrie ont reculé de 0,1% avec des reculs dans tous les compartiments. Sur un an, les prix producteurs marquent une baisse de 1,4%, comme en août, là encore, mais en sens inverse, sous l'influence du secteur de l'énergie où la baisse atteint 4,3%. Tableau: ID:nB5N0LC02J Les indicateurs de la zone euro en temps réel ECONEZ Le site d'Eurostat: http://epp.eurostat.ec.europa.eu/portal/page/portal/eurostat/home/ Les indicateurs des mois précédents EZ-Indicateurs-FA

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.