1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Zone euro/Indicateurs-La confiance du consommateur stable en juillet

Reuters23/07/2018 à 16:12
 (.)
    BRUXELLES, 23 juillet (Reuters) - Principaux indicateurs
macroéconomiques de la zone euro publiés depuis le début du
mois:
    
    * LA CONFIANCE DU CONSOMMATEUR STABLE EN JUILLET
    23 juillet -  La confiance des consommateurs dans la zone
euro est restée stable en juillet, selon l'estimation flash
publiée lundi par la Commission européenne.
    L'indice ajusté des variations saisonnières est ressorti
inchangé à -0,6, le chiffre de juin ayant été révisé à la baisse
par rapport à une estimation initiale de -0,5.
    L'indice pour l'ensemble de l'Union européenne a progressé
de 0,6 point à -0,7, a ajouté la Commission.
    
    * L'INFLATION CONFIRMÉE À 2,0% EN JUIN
    18 juillet - L'inflation dans la zone euro a encore accéléré
au mois de juin, selon les données définitives publiées mercredi
par l'office de la statistique de l'Union européenne Eurostat,
qui confirment les chiffres avancés en première estimation.
    Les prix dans les 19 pays partageant la monnaie unique ont
augmenté de 2,0% sur un an le mois dernier. 
    L'inflation avait été de 1,9% en mai.
    En juin, les prix des produits alimentaires, de l'alcool et
du tabac ont augmenté de 2,7%. Les prix de l'énergie ont
progressé de 8,0% et ceux des services de 1,3%.
    L'inflation annuelle sous-jacente a aussi été confirmée, à
1,2% hors énergie et produits alimentaires non transformés et à
0,9% hors énergie, alimentation, tabac et alcool.
    La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé le mois
dernier qu'elle mettrait fin à son programme de rachats massifs
d'obligations à la fin de l'année mais qu'elle maintiendrait les
taux à leurs bas niveaux actuels "au-delà de l'été" ("through
the summer" en anglais), ce qui incite les investisseurs à
tabler sur un relèvement de taux en octobre de l'an prochain.   
    Tableau  
    
    * EXCÉDENT COMMERCIAL DE €16,5 MILLIARDS EN MAI
    16 juillet - L'excédent commercial de la zone euro s'est
réduit en mai, en raison d'une baisse des exportations et d'une
hausse des importations, un mois avant l'entrée en vigueur des
droits de douane américains sur l'acier et l'aluminium en
provenance d'Europe.
     Il s'est établi en mai 16,5 milliards d'euros contre 19,3
milliards un an plus tôt, en données non corrigées des
variations saisonnières, a annoncé Eurostat lundi.
    Les exportations ont reculé de 0,8% sur un an tandis que les
importations ont progressé de 0,7%.
    En données corrigées, l'excédent commercial a atteint 16,9
milliards d'euros en mai contre 18 milliards un an plus tôt. En
rythme mensuel, les exportations du bloc des 19 ont augmenté de
0,2% et les importations de 0,9%.
    La balance commerciale pour l'ensemble de l'Union européenne
a été pratiquement à l'équilibre en mai avec un surplus de
seulement 0,2 milliard d'euros contre 2,3 milliards un an plus
tôt.
    L'UE a accru son excédent commercial avec les Etats-Unis,
son principal partenaire commercial, à 54,8 milliards d'euros
entre janvier et mai, contre 48,1 milliards à la même période
2017. 

    * HAUSSE DE 1,3 % DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN MAI
    12 juillet - La production industrielle a augmenté plus que
prévu en mai par rapport à avril, a annoncé jeudi l'institut
européen de la statistique Eurostat.
    La production industrielle a progressé de 1,3% alors que les
économistes attendaient une hausse de 1,2%.
    Sur un an, la hausse atteint 2,4% contre 2,1% anticipés par
le consensus.
    Tous les secteurs industriels ont profité de cette hausse,
notamment les biens de consommation durables et non durables.   
    Par ailleurs, la Commission européenne a revu à la baisse
jeudi sa prévision de croissance pour le bloc des 19 en 2018, à
2,1% contre 2,3% précédemment.      
    Tableau  

    
    * STAGNATION DES VENTES AU DÉTAIL, HAUSSE DES PRIX
PRODUCTEURS 
    3 juillet - Les ventes au détail ont stagné en mai après une
légère baisse le mois précédent, a annoncé Eurostat mardi, signe
d'un ralentissement de la consommation dans les 19 pays
partageant la monnaie unique. 
    Les économistes interrogés par Reuters attendaient une
hausse de 0,1%.
    Les prix à la production de leur côté ont augmenté de 0,8%
en mai, nettement au-dessus de la prévision de 0,4% du marché,
confirmant ainsi la hausse des pressions inflationnistes dans le
bloc.
    Les consommateurs de la zone euro ont dépensé en mai le même
montant qu'en avril, lorsque le volume des ventes avait accusé
un repli de 0,1%. 
    Sur un an, les ventes au détail ont augmenté de 1,4% mais la
hausse est plus faible que le pourcentage de 1,5% anticipé par
le marché et celui de 1,6% enregistré le mois précédent (chiffre
révisé).  
    Sur une base mensuelle, les consommateurs ont dépensé
davantage pour l'alimentation, les boissons et le tabac, tandis
qu'ils ont réduit leurs achats dans l'habillement et les
chaussures, dont les ventes ont diminué de 3,1%. Les achats en
ligne ont fléchi de 1,7%. Les achats dans les stations-services
sont restés inchangés.
    Ce tassement du shopping pourrait en partie être liée à la
hausse des prix, l'inflation ayant atteint 1,9% en mai dans la
zone euro contre 1,3% un mois plus tôt. L'estimation flash
d'Eurostat a montré que l'inflation avait encore augmenté pour
atteindre 2,0% en juin.
    Une tendance similaire a été observée sur les prix
producteurs qui ont augmenté de 0,8% sur le mois de mai après
avoir été stables pendant deux mois consécutifs. Sur l'année,
les prix ont augmenté de 3,0% contre un gain de 2,7% attendu. 
    Tableau des ventes au détail  
    Tableau des prix producteurs  
       
    Les indicateurs économiques publiés en juin  

 (Service économique)
 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.