1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Yellen (Fed) évoque une hausse de taux en mars
Reuters03/03/2017 à 21:10

 (Actualisé avec autres déclarations, réactions des marchés, 
commentaires d'analystes) 
    par Lindsay Dunsmuir et Howard Schneider 
    CHICAGO, 3 mars (Reuters) - La Réserve fédérale relèvera 
probablement ses taux d'intérêt ce mois-ci puis à nouveau d'ici 
la fin de l'année, a fortement laissé entendre vendredi Janet 
Yellen, dont le discours n'a fait que confirmer le scénario 
anticipé par les investisseurs. 
    La présidente de la Fed a évoqué à l'appui de son propos un 
contexte économique en partie libéré des craintes qui ont amené 
la banque centrale américaine à maintenir le coût du crédit à un 
niveau quasi-nul pendant une décennie. 
    "Lors de notre réunion ce mois-ci, le comité examinera si 
l'emploi et l'inflation continuent d'évoluer conformément à nos 
anticipations, auquel cas un nouvel ajustement du taux des fonds 
fédéraux serait probablement approprié", a dit Janet Yellen 
devant l'Executives Club de Chicago. 
    Ces propos vont dans le sens de ceux tenus en milieu de 
semaine par plusieurs autres responsables de la Fed, qui ont 
déjà évoqué une possible hausse de taux lors de la prochaine 
réunion du comité de politique monétaire les 14 et 15 mars 
prochains. 
    Pour les observateurs, le doute n'est plus permis et, sur le 
marché des contrats à terme, les traders estiment désormais à 
86% la probabilité d'un resserrement monétaire en mars contre 
35% mardi, selon le baromètre FedWatch de CME Group. 
    "Je pense qu'une hausse de taux fait bien plus que figurer 
sur la table. Je pense que c'est une affaire entendue", dit 
Chuck Carlson, directeur général d'Horizon Investment Services. 
    Janet Yellen a aussi déclaré que le rythme du resserrement 
monétaire aux Etats-Unis devrait être plus rapide cette année 
qu'en 2015 et 2016, deux années au cours desquelles la Fed n'a à 
chaque fois relevé ses taux qu'à une seule reprise. 
    Lors de son dernier tour de vis monétaire en décembre 2016, 
la Fed avait évoqué trois hausses de taux cette année. 
     
    LA FED NE SE DÉTERMINE PAS ENCORE EN FONCTION DE TRUMP 
    Les déclarations de Janet Yellen ont à peine fait réagir les 
marchés actions mais, comme elles ne font que confirmer le 
scénario déjà prévu, elle ont en revanche affaibli le dollar, 
victime de prises de bénéfices. Le billet vert a cédé environ 
0,7% face à un panier de devises de référence  .DXY  et il est 
remonté à 1,06 dollar pour un euro. 
    "Il y a beaucoup d'éléments positifs désormais intégrés dans 
les valorisations sur le marché et je pense que nous allons 
probablement assister à des prises de bénéfices. Je pense donc 
que nous allons voir le dollar faiblir à partir de maintenant", 
commente Douglas Borthwick, directeur exécutif chez Chapdelaine 
Foreign Exchange. 
    Janet Yellen a souligné que l'objectif de la Fed en termes 
d'emploi était largement atteint et que l'inflation se 
redressait. 
    "Dans l'ensemble, les perspectives en faveur d'une poursuite 
de la croissance économique modérée semblent encourageantes, 
particulièrement parce que les risques émanant de l'étranger 
semblent s'être quelque peu amenuisés", a-t-elle dit. 
    Les chiffres de l'inflation publiés mercredi montrent que 
les prix à la consommation ont enregistré en janvier leur plus 
forte progression mensuelle en quatre ans, avec une hausse de 
1,9% sur un an quand l'objectif de la Fed est de 2%. 
    Le prochain rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis sera 
publié le 10 mars. Les dernières données placent le taux de 
chômage à 4,8%. 
    Les responsables de la Fed ont constaté un renforcement de 
l'optimisme des entreprises et des investisseurs depuis la 
victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle du 8 
novembre aux Etats-Unis. 
    Janet Yellen a déclaré vendredi que la Fed se déterminait 
pour l'instant en fonction de l'état de santé de l'économie 
américaine et non pas des éventuelles mesures que prendra le 
nouveau président américain, qui a promis baisses d'impôts, 
dérégulation et relance budgétaire. 
    "Pour le moment, il y a beaucoup d'incertitudes sur les 
changements de politique qui seront mis en oeuvre (...) Nous 
devrions faire preuve de patience pour attendre de voir ce qu'il 
se passe", a dit la présidente de la Fed. 
 
 (Bertrand Boucey pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer