Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Worldline décroche de plus de 40% après son avertissement
information fournie par AOF 25/10/2023 à 09:53

(AOF) - Le secteur du paiement traverse une passe difficile. Deux mois après la publication de résultats décevants par Adyen, dont le titre avait alors enregistré une chute historique, Worldline a lancé un avertissement sur ses résultats. En Bourse, l’action Worldline dévisse de 45,02% à 12,70 euros. Le spécialiste du paiement vise désormais une baisse de 150 points de base de sa marge d'excédent brut d'exploitation (EBO) pour 2023 alors qu'il avait annoncé précédemment une augmentation de 100 points de base.

Il table par ailleurs sur une croissance organique du chiffre d'affaires entre 6 et 7% contre une estimation précédente de 8-10%.

Ces " objectifs 2023-24 fortement abaissés vont soulever beaucoup de questions, surtout au regard de la confiance affiché par le management fin juillet sur son plan moyen terme " a commenté Invest Securities.

" Au cours du troisième trimestre 2023, certains de nos pays coeurs ont connu un ralentissement macroéconomique, en particulier le marché Allemand. Dans ces pays, les consommateurs ont commencé à allouer leurs dépenses de façon plus prononcée dans les secteurs non discrétionnaires au détriment des secteurs discrétionnaires, impactant ainsi notre croissance et notre rentabilité " a expliqué la société.

Avant d'ajouter : " Face à la montée générale de la cybercriminalité, à l'émergence de nouveaux comportements frauduleux et au durcissement des directives réglementaires et contraintes de marché, nous avons resserré notre politique d'appétence aux risques. Par conséquent, nous avons arrêté de manière ordonnée nos services auprès de certains commerçants pour lesquels les couts associés et les risques potentiels n'étaient pas compatibles avec nos exigences révisées ".

Le périmètre d'activité de ces marchands online pourraient représenter un montant maximum d'environ 130 millions d'euros de chiffre d'affaires 2023.

Dans ce contexte, Worldline a annoncé " l'accélération de son ambition de transformation post intégration ". Le groupe prévoit 200 millions d'euros d'économie de coûts cash en année pleine pour 2025, avec une montée en puissance rapide au cours de 2024.

Worldline anticipe une accélération de la croissance des revenus à partir du second semestre 2024 et de l'ordre de 100 millions d'euros d'amélioration d'EBO dès 2024.

Le chiffre d'affaires de Worldline au troisième trimestre 2023 a atteint 1,182 milliard d'euros, soit une croissance organique de 4,8%. Cette performance a été principalement portée par la division des Services aux Commerçants en croissance organique de 7,6% (+10,0% excluant l'Allemagne), impactée par des éléments temporaires. Les Services Financiers ont baissé de 2,9%, en raison des retards dans la signature de nouveaux contrats. Le chiffre d'affaires des Services aux Commerçants sur ce trimestre s'est élevé à 868 millions d'euros, représentant une croissance organique de 7,6%.

Enfin, la division Mobilité & Services Web Transactionnels est restée globalement stable, soutenue par la bonne dynamique commerciale dans le e-Ticketing, mais ne bénéficiant pas encore de la montée en puissance des contrats nouvellement signés.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés

- Numéro un européen des services de paiements et des transactions électroniques ;

- Revenus de 4,4Mds€ centrés sur l'Europe et générés par 3 pôles -les services aux commerçants (70 %), les services financiers (22 %), la mobilité et services web transactionnels (8 %) ;

- Modèle d'affaires pour une Paytech internationale de 1er plan, fondé sur la maîtrise de la chaîne de valeur des services de paiements, sur une plateforme unique et modulaire, sur sa présence auprès des commerçants et des banques sur un positionnement fort sur les lignes de service et sur les investissements technologiques ;

- Capital ouvert avec 2 positions fortes –SIX Group (10,6 %des actions et 18,4 %des droits de vote) et BPI France (4,4 % et 7,6 %), Gilles Grapinet étant directeur général et Bernard Bourigeaud présidant le conseil d’administration de 17 membres ;

- Situation financière maîtrisée avec une dette nette ramenée à 2,2 Mds€, soit un effet de levier de 1,7, un autofinancement libre de 545 M€.

Enjeux

- Stratégie Ambition 2024 : croissance externe soutenue, progression annuelle de 9 à 11 % des revenus et marge opérationnelle vers 30 % ;

- Stratégie d'innovation déclinée entre la sécurité des systèmes d’information propres au groupe, l’incrémentation et la rupture, avec un focus sur la sécurité des centres de données et sur la propriété et un portefeuille de 120 brevets :

- en interne : réseau Win, incubateur Lit ou Worldline Labs, communauté de 300 experts…,

- en externe : partenariats et liens avec les start-ups dans les domaines des services de confiance, l’expérience client et la performance & intelligence ;

- focus sur les solutions inclusives et open-innovation : intégration dans la plateforme technologique des fournisseurs les plus innovants –APMs, crytomonnaies, BNPL..;

- Stratégie environnementale TRUST 2025 :

- réduction de 20 % des émissions de CO2 par rapport à 2020 ;

- inclusion des critères de durabilité dans les offres de solutions ;

- soutien aux fintechs dédiées (l’africaine InTouch) ;

- Poursuite de la forte dynamique commerciale ;

- Après les acquisitions de l’italiens Axepta,, des activités de services aux marchands d’ANZ en Australie (20 % du marché local), celles d’Eurobank en Grèce et de Banco Desio, et les prises de participation dans Online Payment Platform (à 40 %) et la fintech SoftPos.eu (à 55 %), vers de nouvelles opportunités dans la consolidation du marché européen.

Défis

- Interrogations sur une sortie du capital de SIX Group ;

- Exécution du partenariat stratégique avec le Crédit Agricole sur le marché commerçant en France, opérationnel à partir de 2025 (300 M€ de revenus attendus);

- Après une croissance de 9,2 % des revenus au 1 er trimestre, objectifs 2023 : 8 % à 10% de hausse du chiffre d’affaires et Plus de 100 points de base d’amélioration de la marge opérationnelle supérieure à 27 % ;

- Absence de service de dividende depuis 3 ans, priorité étant donnée à la croissance de l’entreprise.

Valeurs associées

10,00 EUR Euronext Paris -0,25%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.