Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Washington va armer les Kurdes syriens contre l'Etat islamique

Reuters10/05/2017 à 12:45
    * Chaque arme livrée aux YPG est une menace pour la Turquie, 
dit Ankara 
    * La milice kurde salue une "décision historique" 
    * Washington se dit conscient des inquiétudes turques 
 
 (Ajoute réactions de la Turquie et des YPG) 
    par Phil Stewart 
    VILNIUS, 10 mai (Reuters) - Malgré la vive opposition de la 
Turquie, les Etats-Unis fourniront de l'armement aux miliciens 
kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) engagés en Syrie 
dans la bataille pour la reprise de Rakka à l'Etat islamique 
(EI), ont annoncé des responsables américains. 
    La Turquie considère les YPG comme l'émanation syrienne du 
Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), les séparatistes 
kurdes turcs en lutte contre Ankara depuis 1984. 
    En visite au Monténégro, le ministre turc des Affaires 
étrangères Mevlut Cavusoglu a déclaré mercredi que chaque arme 
livrée aux YPG constituait une menace pour la Turquie, alliée 
des Etats-Unis au sein de l'Otan et de la coalition 
internationale de lutte contre l'EI. 
    "Le PKK comme les YPG sont des organisations terroristes et 
elles n'ont aucune différence hormis leur nom. Chaque arme dont 
ils s'emparent est une menace pour la Turquie", a-t-il dit, 
filmé par la chaîne TRT Haber.   
    La question sera abordée par le président turc Recep Tayyip 
Erdogan lors de sa visite des 16 et 17 mai à Washington, pendant 
laquelle il sera reçu par son homologue américain Donald Trump, 
a ajouté le chef de la diplomatie turque.  
    De leur côté, les YPG ont assuré que la décision américaine, 
qualifiée d'historique, apporterait rapidement des résultats.  
    "Nous sommes convaincus qu'à partir de maintenant, après 
cette décision historique, (les YPG) joueront un rôle plus 
important, plus influent et plus décisif dans la lutte contre le 
terrorisme", a déclaré le porte-parole de la milice kurde Redur 
Xelil dans un communiqué adressé à Reuters.  
    Commentant cette mesure, le Pentagone s'est empressé de 
souligner qu'il considérait l'armement des forces kurdes "comme 
une nécessité pour assurer une nette victoire" à Rakka, la 
capitale de fait de l'EI et le centre à partir duquel le groupe 
sunnite fondamentaliste prépare ses attentats contre les pays 
occidentaux. 
    "Nous sommes tout à fait conscients des inquiétudes de la 
Turquie, notre partenaire de coalition, en matière de sécurité", 
a déclaré la porte-parole du Pentagone Dana White dans un 
communiqué alors qu'elle se trouvait en Lituanie avec le 
secrétaire à la Défense Jim Mattis. 
    Les Etats-Unis, a-t-elle ajouté, sont "déterminés" à 
protéger leur "allié de l'Otan". 
     
    "FAIRE TOMBER RAKKA" 
    Washington fournit déjà des armes à la composante arabe des 
Forces démocratiques syriennes (FDS), au sein desquelles 
combattent aussi les YPG. Washington cherchera à armer en 
priorité les combattants arabes de ce groupement, a indiqué Dana 
White. 
    Le matériel fourni aux FDS a vocation à être limité, est 
destiné à une mission précise et sera fourni "au fur et à mesure 
que les objectifs seront atteints", a précisé la porte-parole du 
Pentagone. 
    Un responsable de l'administration américaine s'exprimant 
sous le sceau de l'anonymat a précisé que l'équipement militaire 
qui devrait être fourni aux YPG incluait mitraillettes, armes 
légères, munitions et véhicules blindés. 
    L'alliance entre les Etats-Unis et la Turquie s'est révélée 
décisive dans la bataille contre l'Etat islamique en Syrie. Elle 
a fourni à la coalition internationale accès à la base aérienne 
turque d'Incirlik pour mener des frappes contre les islamistes, 
explique-t-on.  
    James Mattis, qui s'exprimait devant les journalistes au 
Danemark avant l'annonce de l'armement des Kurdes, a souligné 
l'importance de l'alliance avec Ankara. 
    "Notre intention est de travailler côte à côte avec les 
Turcs pour faire tomber Rakka. Nous allons régler cela et nous 
allons déterminer la façon dont nous allons le faire", a déclaré 
James Mattis. 
    Le chef du Pentagone a téléphoné mardi à son homologue turc 
Fikri Isik. On ne sait pas précisément ce qu'ils se sont dit. 
Selon le Pentagone, les deux ministres ont "exprimé leur soutien 
à la paix et à la stabilité à la fois en Irak et en Syrie". 
    Ankara a longtemps fait valoir que Washington, en vue de la 
bataille de Rakka, devait transférer son soutien des YPG à des 
rebelles syriens que la Turquie a formés et dirigés contre l'EI 
depuis une année.  
    Mais les Etats-Unis sont dubitatifs sur le degré 
d'entraînement de cette force et le nombre de ses combattants. 
"Les FDS, avec le soutien des Etats-Unis et des forces de la 
coalition, sont la seule force sur le terrain qui puisse 
s'emparer avec succès de Rakka dans l'immédiat", a déclaré Dana 
White. 
 
 (avec Humeyra Pamuk à Ankara et Tom Perry à Beyrouth; Gilles 
Trequesser, Danielle Rouquié et Jean-Stéphane Brosse pour le 
service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.053 -4.01%
5447.44 +0.46%
26.08 +1.95%
1.165 +0.04%
1.567 -0.44%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.