1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Washington et Pékin signent des accords commerciaux
Reuters12/05/2017 à 14:02

    WASHINGTON/PEKIN, 12 mai (Reuters) - Les Etats-Unis et la 
Chine vont développer le commerce de viande bovine et de 
volailles entre les deux pays, tout en facilitant l'accès des 
entreprises américaines de paiement au marché chinois, dans le 
cadre de leur plan visant à réduire massivement le déficit 
commercial américain vis-à-vis de la Chine, a déclaré le 
secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross. 
    Ces accords représentent le premier résultat concret des 
négociations entamées en avril, pour une durée prévue de 100 
jours, à la suite de la rencontre entre le président américain 
Donald Trump et son homologue Xi Jinping en Floride pour 
discuter de la coopération entre les deux plus importantes 
économies mondiales.   
    Les deux pays se sont mis d'accord pour que la Chine 
autorise les importations américaines de boeuf au plus tard le 
16 juillet, a précisé le secrétaire au Commerce jeudi soir à 
Washington. 
    A cette même date, les Etats-Unis ont annoncé qu'ils 
autoriseraient les importations de volaille cuisinée chinoise, 
a-t-il précisé à la presse. 
    Pékin a accepté de prévoir des directives permettant aux 
services américains de paiement par carte "de commencer le 
processus d'obtention de licence" dans un secteur où le système 
de paiement du chinois UnionPay est en position de 
quasi-monopole. 
    "Cela va nous aider à réduire le déficit, c'est sûr. Vous 
verrez", a dit Wilbur Ross. 
    La Chine a levé sous condition l'an dernier son interdiction 
d'importations de boeuf américain, en vigueur depuis 2003 à la 
suite d'un cas de maladie de la vache folle dans l'Etat de 
Washington, mais peu d'achats ont été réalisés depuis.  
    Visa  V.N  et MasterCard  MA.N  doivent encore obtenir des 
licences pour accéder au marché chinois malgré un jugement de 
l'Organisation mondiale du Commerce exigeant que Pékin ouvre ses 
frontières.  
 
 (Ayesha Rascoe et Michael Martina, Juliette Rouillon pour le 
service français, édité par Bertrand Boucey) 
 

Valeurs associées

NYSE -3.82%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer