1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Washington demande à l'Opep d'augmenter sa production-sources
Reuters05/06/2018 à 17:49

 (Actualisé avec sources, citations, détails)
    DUBAI/LONDRES, 5 juin (Reuters) - Les Etats-Unis ont demandé
officieusement à l'Arabie saoudite et à d'autres membres de
l'Opep d'augmenter leur production de pétrole, sans toutefois
réclamer un volume précis, selon trois sources proches de
l'organisation et du secteur.
    Dans la matinée, l'agence Bloomberg, citant des sources
proches du dossier, avait rapporté que la hausse demandée était
d'environ un million de barils par jour.
    Cette demande fait suite à une envolée des prix à la pompe
aux Etats-Unis au plus haut depuis plus de trois ans et aux
déclarations de Donald Trump qui s'est plaint sur Twitter de la
politique de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et
de la hausse des cours. 
    Elle intervient par ailleurs après la décision des
Etats-Unis d'imposer à nouveau des sanctions contre l'Iran, une
décision qui se traduira par une réduction des exportations de
la République islamique.
    Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a déclaré
le 8 mai que certains pays étaient prêts à accroître leur
production pour compenser les pertes liées au rétablissement des
sanctions contre l'Iran. 
    La demande des Etats-Unis d'augmenter la production a été
adressée officieusement de Washington aux pays producteurs
individuellement et non à l'Opep elle-même, ont précisé les
sources, ajoutant qu'aucun chiffre précis n'a été mentionné.
    "En admettant que les Etats-Unis aient demandé un million
(de bpj), cela signifie-t-il que l'Opep et ses alliés
augmenteront d'un million?", s'est interrogée une source de
l'Opep.
    "Toute décision doit être collective et prise après débat.
Mais le plus important pour l'Opep est de préserver ce groupe
uni".
    L'Opep et des pays extérieurs au cartel, dont la Russie, ont
signé fin 2016 un accord afin de réduire leur production cumulée
de 1,8 million de barils par jour et stabiliser ainsi le marché.
Cet accord, entré en vigueur en janvier 2017, a été prolongé en
novembre dernier jusqu'à fin 2018.
    Avec un baril de Brent  LCOc1  désormais proche de 80
dollars, une première depuis 2014, l'Opep et la Russie discutent
à présent de l'opportunité d'accroître la production, ce qui
reviendrait à assouplir leur accord d'encadrement de l'offre.
    Le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, a déclaré
mardi à Vienne après une rencontre avec le secrétaire général de
l'Opep, Mohammed Barkindo, que la Russie et l'organisation
partagaient un "point de vue commun" sur la situation actuelle
du marché pétrolier.
    Il a refusé d'étayer ses propos.  
    Reuters a rapporté le 25 mai que l'Arabie saoudite et la
Russie discutaient d'une augmentation de la production d'environ
un million de barils par jour et qu'une décision serait prise
lors de la prochaine réunion ministérielle de l'Opep et de ses
partenaires les 22-23 juin à Vienne.  
    Le prix du baril Brent  LCOc1  perdait 0,98% à 74,54 dollars
vers 15h25 GMT. 

 (Laharee Chatterjee à Bangalore, Juliette Rouillon et Claude
Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

16.02 0.00%
CGG
1.445 -4.37%
56.13 -1.32%
12.32 -1.83%
1.7865 -0.50%

Les Risques en Bourse

Fermer