Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

WallStreet : seconde séance de hausse sans catalyseur évident
Cercle Finance28/09/2020 à 22:43

(CercleFinance.com) - Les indices US ne déçoivent pas et ont maintenu ou amplifié leurs gains initiaux : le Dow Jones engrange +1,5%, le S&P500 +1,6% et le Nadsaq est venu coiffer tout le monde sur le poteau avec +1,85% (qui s'ajoutent aux +2,2% de vendredi, soit plus de 4% en 48H).

La Bourse de New York ne pouvait s'appuyer sur aucun ' market mover ' ce lundi (pas plus que vendredi d'ailleurs) : le rebond résulte peut-être de rachats de 'short' à 3 jours de la fin du 3ème trimestre, dans le cadre d'habillages de bilans trimestriels, alors que le S&P500 venait de tester un palier technique important (3.200) puisqu'il évolue par ' marches ' de 200Pts à la hausse comme à la baisse depuis la mi-mai.

Pourtant, les chiffres d'infections aux Etats-Unis ne reculent pas autant que prévu', s'inquiète Danske Bank, et Loretta Mester, une des membres de la FED (Cleveland) rappelle que la reprise US demeure fragile.

Wall Street témoigne d'une confiance retrouvée à la veille du premier débat présidentiel entre Donald Trump et Joe Biden... le candidat démocrate qui est souvent victime de ' petites absences ' lors de ses meetings.

Trump sera de son côté handicapé par la révélation de l'absence de paiement d'impôts durant une dizaine d'année (sur les 15 précédent son élection) grâce à l'imputation de pertes subies au début des années 2000 (faillites immobilières, notamment de casinos à Atlantic City)... alors qu'il s'était fait élire en 2016 en vantant ses nombreux 'succès' en tant qu'homme d'affaire (il fut sauvé de la banqueroute par son père à maintes reprises).

Les intervenants de marché s'intéresseront aussi à l'enquête d'ADP mercredi, aux indices manufacturiers PMI d'IHS Markit, qui tomberont plus tard dans la semaine, ainsi qu'aux chiffres officiel de l'emploi aux Etats-Unis, attendus vendredi.

Du coté des valeurs, le secteur pétrolier a dominé le classement sectoriel (le baril ne fait pourtant pas grand chose, il grappille +0,7% vers 40,5$) avec Devon +11,6%, Diamondbak +5,3%, Technip +5,1%, Marathon +4,6%, Mohawk +4,4%, Apache +4,3%, Chevron +2,9%.

Le Nasdaq a refranchi les 11.000 dans le sillage de Incyte +4,4%, Skyworks +4,3%, Microchip +4,1%, Qualcomm +3,5%, Tesla +3,4%, Intel +3%, Amazon +2,5%, Apple +2,4%...

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer