1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

WallStreet : parie sur 1 nouveau déluge de $, ignore le reste
Cercle Finance06/04/2020 à 23:41

(CercleFinance.com) - C'est un peu la hausse sortie de nulle part et que personne n'attendait vraiment.

Chacun y va de son explication (baisse du nombre de décès en Europe, aplatissement imminent de la courbe aux USA, Larry Kudlow qui plaide pour le lancement d'un 'grand emprunt' pour soutenir la relance, vague de rachats à bon compte sur les valeurs financières...) mais aucune n'est convaincante, et surtout pas s'il s'agit de justifier +8% de hausse sur le Dow Jones à 2 minutes du coup de cloche final (et +7,7% en clôture, avec Boeing qui prend près de +20%).

Ils n'ont apparemment accordé aucune attention aux propos de Janet Yellen qu s'attend à une récession sans précédent de -30% en 2ème trimestre et estime déjà le taux de chômage voisin de 13%, avec le risque qu'un redémarrage tardif de l'économie n'engendre beaucoup de faillites.

Et le rallye du jour semble d'autant plus surréaliste que le baril de pétrole replongeait de -7%, de crainte que l'OPEP (avec à sa tête l'Arabie) et la Russie tergiversent en matière de réduction de la production pétrolière, ce qui mettrait encore plus en difficulté les groupes pétroliers américains.

Enfin, les investisseurs auraient de surcroît pu être impressionnés par l'information -confirmée- de l'admission de Boris Johnson en soins intensifs, et donc de la suspension de son rôle de 1er Ministre du Royaume Uni (plus surprenant encore, le 'future' du FT-100 prend près de +1%... comme si de rien n'était !).

Puisque cette hausse ne peut être reliée à rien de concret, et surtout pas à la prétendue prédominance des bonnes nouvelles sur les mauvaises, c'est qu'il faut chercher du côté des 'rumeurs' !

Et celle 'qui tient la corde', c'est que les 2.000Mds$ de plan de relance votés il y a 15 jours par le Congrès pourraient être complétés de +1.500Mds$ supplémentaires (toujours par la magie de l'endettement, c'est à dire de la plancher à billet).

L'accélération haussière de la fin de séance (le S&P500 passant en quelques minutes de +6% à +7%, le Nasdaq de +6,1% à +7,3%) était typiquement algorithmique: emballement des programmes d'achat dont la liste des favoris reste quasi identique à celle de l'automne 2019 et du mois de janvier 2020.

Tous les semi conducteurs étaient de nouveau arrachés à la hausse: KLA +16%, Splunk +15,9%, Microchip +15,5%, LAM +14,9%, Western D +13,4%, Micron +12,5%, Workday +12,3%, AMD +11,6%, Applied Materials +9,2%

Les GAFAM ont répliqué la hausse du Nasdaq avec Facebook et Microsoft +7,4%, Apple +8,7%, Alphabet +8,8%... Amazon restant un peu en retrait avec +4,7%.

Journée faste également pour les valeurs financières -sans aucune raison concrète- avec Cap One +16,9%, puis Zions Bancorp, Bank of America ou Wells Fargo, Morgan Stanley (tous de gros prêteurs hypothécaires) qui grimpaient de +8% en moyenne (c'est également la performance de l'indice sectoriel).

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4695.44 -1.59%
33.625 -2.03%
13.232 -4.92%
7.824 -2.15%
20.205 -7.74%

Les Risques en Bourse

Fermer