1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

WallStreet : aligne les séances de repli, la hausse du $ pèse
Cercle Finance07/03/2019 à 23:59

(CercleFinance.com) - Les principaux indices US ont poursuivi leur consolidation, le Dow Jones et le S&P500 (-0,8%) alignent une 4ème séance de repli consécutif, et une 7ème sur une série de 8, le Nasdaq chute de -1,13%.

Plus spectaculaire encore, l'indice 'DJT' (le Dow Jones Transportation Average) aligne une 10ème séance de baisse consécutive, avec un écart sévère de -1% à 10.150 (contre 10.630 le 22 février)... c'est une première depuis 2009 et même plus loin encore.

Wall Street a pâti de la spectaculaire rechute de l'Euro et de la hausse symétrique du Dollar de +1,1% vers 1,1180.

Un gros mouvement de change consécutif au communiqué diffusé à l'issue de la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) confirme le soutien qu'elle accorde à l'économie.

La BCE a maintenu son directeur inchangé à 0% et devrait garder le cap de l'argent gratuit jusqu'à fin 2019 puisqu'elle revoit à la baisse la croissance de l'Eurozone à +1,1% contre 1,7% en 2019 précédemment.

La BCE abaisse également de +1,7% à +1,6% le PIB pour 2020 et maintient son estimation à 1,5% pour 2021.

La BCE s'engage par ailleurs à écarter toute hausse de taux jusqu'à au moins la fin de l'année (elle ne s'était engagée que jusqu'à l'été dans sa précédente réuion) et les marchés croient deviner que les taux resteront stables jusqu'en avril 2020, voir 2021, ce qui explique la chute libre de l'Euro... ce qui ne va pas arranger les exportateurs américains.

Du côté des statistiques, la productivité non agricole des États-Unis a augmenté de +1,9% en rythme annualisé au quatrième trimestre 2018 (battant un consensus de +1,6%), d'après une estimation du Département du Travail.

Cette hausse un peu plus forte qu'anticipé de la production non agricole par heure travaillée, traduit une augmentation de 3,1% de la production pour une croissance de 1,2% seulement du nombre d'heures travaillées.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage se réduisent de -3.000 à 223.000.

Côté titres, le Nasdaq et le S&P500 ont été plombés par JD Com -4,1%, Regeneron -3,4%, Fedex et Netease -3%, Actiision -2,7%, Amazon -2,6%, Netflix -2,5%, Walgreen -2,1%, Facebook -2%, eBay -1,6%, Qualcomm -1,4%, Apple -et Microsoft -1,2%,

Parmi les rescapés: Electronic Art +4,8%, NXP +2,4%... puis les constructeurs de maisons individuelles qui sauvent la mise avec la baisse des taux : DR Horton et Lennar +3,6%, Kimco Realty +0,9%

Enfin, recul des pétrolières avec Halliburton -3,2%, Range Resource -2,8%, Nal Oilwell -2,7%.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer