Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Wall Street : une tendance toujours affectée par le pétrole
Cercle Finance21/04/2020 à 15:18

(CercleFinance.com) - La Bourse de New York devrait essuyer un nouveau repli mardi matin, les investisseurs restant ébranlés par la violente dégringolade des cours du pétrole hier.

Une demi-heure avant l'ouverture, les contrats à terme sur les grands indices américains cèdent entre 1% et 2%, annonçant une poursuite du reflux de lundi.

Les intervenants de marché s'inquiètent des répercussions du krach pétrolier de la veille, notamment au niveau du marché du crédit, fortement exposé au secteur de l'énergie, et des spécialistes du pétrole de schiste, dont l'avenir semble compromis aux cours actuels.

Les prix du pétrole restaient orientés à la baisse mardi sur le marché new-yorkais NYMEX, avec un baril de brut léger américain - livraison juin - actuellement en chute libre de plus de 30% à 14,2 dollars.

Hier, pour son dernier jour de cotation, le contrat à terme du mois de mai sur le pétrole WTI s'était effondré pour atteindre le prix négatif de 37 dollars, du jamais vu dans l'histoire du secteur.

En cause, les craintes entourant la saturation des installations de stockage de l'industrie pétrolière aux Etats-Unis.

'Les opérateurs cherchent à se désengager à tout prix, faute de solution ou d'acheteurs pour prendre livraison ou pour stocker cette production devenue trop encombrante, sur fond de crise sanitaire et d'effondrement de la demande', expliquent les équipes de Kiplink Finance.

Pour la banque privée suisse Pictet, l'effondrement des prix pétroliers est venue rappeler aux investisseurs la dure réalité économique imposée par l'épidémie de coronavirus.

'Les annonces monétaires et gouvernementales ont été massives mais le ralentissement est cruel', fait valoir Frédéric Rollin, conseiller en stratégie d'investissement chez Pictet AM.

'Le récent rally sur les actions pourrait être remis en cause', estime-t-il.

Apre?s leur rebond des deux dernières semaines, les marchés d'actions pourraient être tentés par l'attentisme en attendant de pouvoir se faire meilleure idée de la crise e?conomique actuelle et de ses re?percussions a? terme.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer