Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Wall Street: un oeil circonspect en attendant les 'minutes'
information fournie par Cercle Finance25/05/2022 à 15:12

(CercleFinance.com) - La Bourse de New York est attendue en baisse mercredi matin, les investisseurs se montrant circonspects dans l'attente de la parution, en seconde partie de séance, du compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale.

Une demi-heure avant l'ouverture, les contrats 'futures' sur les grands indices new-yorkais cèdent autour de 0,4%, annonçant un début de journée pour le moins prudent.

Les intervenants de marché prendront connaissance, à 14h00 (heure de New York), des 'minutes' de la réunion de la Fed des 3 et 4 mai, à l'issue de laquelle l'institution avait décidé sa première hausse de taux de 50 points de base depuis mai 2000.

Les investisseurs sont sur des charbons ardents depuis quelques semaines, à l'affût de la moindre indication qui pourrait leur permettre d'affiner leur appréciation du calendrier qu'adoptera la Fed pour relever les taux.

'Nous devrions continuer à assister pendant quelques temps à des phases hésitantes voire encore défensives sur les marchés actions européens et américains, qui sont désormais beaucoup plus sensibles aux données économiques', souligne Alexandre Baradez, le responsable de l'analyse marchés chez IG France.

Le niveau toujours très élevé de l'inflation aux Etats-Unis est récemment venu alimenter les anticipations de deux nouvelles hausses de taux de 50 points de base lors des prochaines réunions de son comité stratégique.

D'après le baromètre FedWatch du CME Group, les investisseurs évaluent à 93,3% la probabilité d'une hausse des taux de 50 points de base de la banque centrale américaine au mois de juin, les 6,7% restants envisageant un relèvement de 75 points de base.

Certains stratèges se demandent cependant si le cycle de resserrement monétaire ne pourrait pas être freiné par le ralentissement de l'économie américaine, qui se matérialise de plus en plus dans les derniers indicateurs.

Au registre macroéconomique, l'annonce avant l'ouverture d'une baisse moins forte que prévu des commandes de durables n'a que légèrement réduit les pertes accusées par les 'futures' sur indices.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans poursuit son repli en direction de 2,71% après avoir achevé la séance d'hier autour de 2,76%.

La perspective d'un ralentissement de la croissance semble en effet inciter les investisseurs à chercher refuge auprès des obligations à long terme, des actifs considérés comme plus sûrs.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.