Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Wall Street termine en ordre dispersé, le secteur technologique en retrait
AFP03/05/2021 à 22:43

La Bourse de New York le 23 avril 2021 ( AFP / Angela Weiss )

La Bourse de New York le 23 avril 2021 ( AFP / Angela Weiss )

Les indices de la Bourse de New York, qui avaient commencé la première séance de mai dans le vert lundi, ont conclu en ordre dispersé, les titres industriels tirant vers le haut le Dow Jones tandis que le secteur technologique a affaibli le Nasdaq.

Selon des résultats définitifs, l'indice des valeurs vedette Dow Jones a conclu en hausse de 0,70% à 34.113,23 points. Le Nasdaq, à forte concentration technologique, a perdu 0,48% à 13.895,12 points. Le S&P 500 a avancé de 0,27% à 4.192,66 points.

Une petite moitié des onze secteurs du S&P 500 étaient dans le rouge, à commencer par les produits de grande consommation (-0,66%), le secteur de la communication (-0,39%) et celui des technologies de l'information (-0,22%).

En revanche, les secteurs de l'énergie ont bondi (+2,91%) dans le sillage de la hausse des prix du brut, mais aussi ceux des matériaux (+1,53%) et des industries (+1,03%).

"Il y a eu une modeste sous-performance du Nasdaq" qui concentre davantage d'entreprises du secteur de la technologie, "tandis que les valeurs cycliques se sont bien comportées", a relevé Art Hogan de National Securities.

"J'ignore s'il y avait un facteur déterminant. Si vous regardez les nouvelles économiques, l'indice d'activité manufacturière s'est révélé en dessous des attentes, même s'il est solide, montrant un niveau d'expansion supérieur à 60% pour le quatrième mois de suite", a ajouté l'analyste.

L'indice ISM des directeurs d'achat publié lundi s'est établi à 60,7%, soit une baisse de 4 points par rapport à mars. C'est également bien moins que les attentes qui tablaient sur une petite hausse, à 65,3%.

Un indice supérieur à 50% signifie que l'activité est en expansion.

Le calendrier des résultats d'entreprises sera un peu plus léger cette semaine après la salve de la semaine précédente qui avait vu des chiffres triomphants pour les "Gafa" (Google, Amazon, Facebook et Apple).

Jusqu'ici, 87% des compagnies du S&P 500 ayant annoncé leurs résultats trimestriels ont dépassé de presque 20% les prévisions des analystes pour leurs bénéfices, notait Art Hogan de National Securities.

Mardi le laboratoire Pfizer publiera ses résultats trimestriels, suivi de General Motors (GM) et d'Uber mercredi. 

Sur le front des indicateurs, les investisseurs vont guetter vendredi les chiffres officiels de l'emploi pour avril, après une première estimation mercredi des créations de postes dans le secteur privé, par l'enquête ADP.

Au rang des actions du jour, l'opérateur de télécommunications Verizon a grappillé 0,22% après avoir annoncé qu'il cédait sa branche médias, issue des acquisitions de Yahoo et d'AOL, au fonds d'investissements Apollo pour un total de 5 milliards de dollars.

Le groupe de cosmétiques Estée Lauder a perdu presque 8% malgré des ventes en hausse grâce aux produits de soins. Les ventes de maquillage, plombées par la pandémie, ont toutefois déçu et le chiffre d'affaires a été inférieur aux attentes des analystes.

L'action de Berkshire Hathaway a grimpé de 1,54% après que le milliardaire Warren Buffett a annoncé à la chaîne CNBC le nom de son successeur, Greg Abel, à la tête de l'immense holding lorsque M. Buffett quittera ses fonctions.

Les rendements sur les bons du Trésor à 10 ans se sont un peu , à 1,60%, alors qu'un haut responsable de la Banque centrale américaine --le président de la Fed de New York John Williams-- a encore tenu des propos rassurants sur l'inflation, affirmant qu'il ne fallait pas "surréagir" à la hausse des prix actuelle.

Nasdaq

vmt/jul/esp

Valeurs associées

ADP
Euronext Paris -0.52%
NASDAQ +0.20%
NASDAQ +0.35%
NASDAQ +0.60%
NYSE +0.44%
NYSE -2.38%
NYSE -9.83%
NYSE +0.88%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer