1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Wall Street s'est envolée grâce aux banques centrales

Reuters30/11/2011 à 23:33

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK, 30 novembre (Reuters) - A l'image des Bourses européennes, Wall Street s'est envolée mercredi, gagnant plus de 4% en réaction à l'action coordonnée annoncée par les principales banques centrales pour préserver la liquidité sur des marchés secoués par la crise de la dette, une mesure qui éloigne le spectre d'une récession mondiale.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles .DJI a gagné 4,24%, soit 490,05 points, à 12.045,68. Le S&P-500 .SPX , plus large, a pris 51,77 points, soit 4,33%, à 1.246,96. Le Nasdaq Composite .IXIC a avancé de son côté de 104,83 points (+4,17%) à 2.620,34.

Grâce à cette envolée, le Dow Jones réussit finalement à enregistrer une légère hausse sur l'ensemble du mois de novembre (+0,7%), tandis que le S&P 500 et le Nasdaq accusent des baisses de respectivement 0,5% et 2,4% sur la période.

Le bond de ce mercredi constitue la meilleure performance quotodienne du S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, depuis le mois d'août.

La Réserve fédérale, la Banque centrale européenne (BCE) et les banques centrales du Canada, de Grande-Bretagne, du Japon et de la Suisse ont annoncé mercredi dans un communiqué commun qu'elles avaient convenu d'abaisser d'un demi-point, à compter du 5 décembre, le coût des swaps de liquidité en dollar en cours. (voir ID:nL5E7MU46S )

Cette mesure a apaisé les craintes des investisseurs de voir arriver une nouvelle crise financière, voire une récession, mais la crise de la dette de la zone euro n'est toujours pas résolue et cela est susceptible d'empêcher tout rebond durable des places boursières.

"Je ne vois pas l'économie mondiale tomber en récession. A mes yeux, la decision des banques centrales d'injecter massivement des liquidités devrait soutenir l'économie", a estimé Peter Cardillo, économiste en chef chez Rockwell Global Capital.

Parmi les plus fortes hausses du jour figurent les secteurs les plus sensibles aux cycles économiques, les financières, les industrielles ou encore les valeurs liées aux matières premières.

L'indice S&P financier .GSPF s'est ainsi envolé de 6,58%, celui des matières premières .GSPM de 5,91% et celui de l'énergie .GSPE de 5,50%.

La Banque populaire de Chine (BPC) a également soutenu la cote, en réduisant le ratio des réserves obligatoires (RO), pour la première fois en près de trois ans, afin d'apaiser les tensions du marché du crédit et de redonner de l'allant à une économie qui connaît son rythme de croissance le moins soutenu depuis 2009. ID:nL5E7MU37Z

Les investisseurs sont aussi rassurés par le nombre plus important que prévu de créations de postes dans le secteur privé américain - 206.000 en novembre contre 130.000 attendues -

ID:nL5E7MU3PZ et par un indice PMI des directeurs d'achats de la région de Chicago très supérieur aux attentes.

ID:nL5E7MU5SL . Enfin, les promesses de ventes de logements anciens ont augmenté de 10,4% l'an en octobre, portées par des taux d'intérêt faibles. ID:nL5E7M12Y9

Réunis à Bruxelles, les ministres des Finances de l'UE sont quant à eux restés vagues sur une éventuelle augmentation des ressources du FMI permettant de venir en aide aux pays de la zone euro en difficulté, et divisés sur le soutien public nécessaire pour les banques du continent en vue d'éviter une répétition du "credit crunch" de 2008. ID:nL5E7MU3HY

(Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer