1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Wall Street : repli contenu, la détente des taux inquiète
Cercle Finance27/03/2019 à 22:29

(CercleFinance.com) - Bis repetita, avec un peu moins d'allégresse que la veille mais le coup de 'moins bien' de la mi-séance à de nouveau été rattrapé au cours de la dernière heure.

Ce n'est certes pas 'du vert' mais ça consolide les gains de la veille: le Dow Jones s'effrite de 0,13% à 25.625, le S&P500 d e-0,46% à 2.805, le Nasdaq lâche 0,63% à 7.643 dans le sillage des semi-conducteur (suite au Warning de l'allemand Infineon), les autres secteurs ont mieux résisté.

Certains opérateurs se montrent méfiants car l'effondrement des rendements obligataires dépassée de très loin les anticipations formulées au lendemain de l'annonce d'une attitude plus 'colombe' de la FED : on est clairement passé à autre chose... et la structure de la courbe (inversée) équivaut à un avertissement sur un risque de récession.

Sur le front des statistiques, le 'chiffre du jour' est plutôt rassurant (mais il est biaisé).

Le déficit de la balance commerciale américaine s'est contracté de 59,9 vers 51,1Mds$ en janvier, bien plus qu'attendu (57,5) mais cela devrait n'être que temporaire, les échanges avec la Chine devraient se normaliser (passé le mois de février) et le coût des importations énergétiques ayant repris son ascension en février (et ça continue en mars avec un baril de WTI au zénith à 60$), le déséquilibre devrait s'amplifier à nouveau.

Selon, l'Energy Information Administration, les stocks de pétrole américains ont augmenté de 2,8 millions de barils du 15 au 22 mars (le consensus tablait sur -2,2 millions de barils).

Mais c'est compensé par une contraction de -2,9Mns barils des stocks d'essence et de 2,1 millions de barils des stocks de fioul (distillats).

Ces chiffres viennent de tomber alors que l'or noir teste ses sommets annuels à Londres (68,1$/baril) et à New York (le 'WTI' se hisse au-delà des 60$).

Le 'fait du jour', comme indiqué en préambule, c'est l'effondrement des rendements obligataires: les T-Bonds US affichent leur plus faible rémunération à 2,37/2,38% contre 2,465% la veille (et 2,55% après la publication d'un déficit commercial US réduit).

Le rendement des T-Bonds 2022 s'est même contracté sous les 2,14%, c'est à dire 10Pts sous le loyer de l'argent de la FED: l'inversion de la courbe 1/10 ans confirme l'anticipation d'une récession avec une probabilité d'au moins 30% d'ici 2020.

Le Nasdaq a été plombé par la chute de Western Digital -3,6%, Microchip -3,4% (dans le sillage d'Infineon), Micron perdait -2,7%, Analog Device -2%, Qualcomm et Align techno -1,9%,

La baisse des taux longs soutient encore les constructeurs de maisons haut de gamme comme Pulte +5,1%, Lennar +4%, DR Horton +2,3%...

Bonne tenue également de la distribution.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer