Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Wall Street: prudence en vue, l'Europe inquiète
information fournie par Cercle Finance 10/06/2024 à 15:16

(CercleFinance.com) - La Bourse de New York est attendue en baisse lundi matin à l'ouverture, les résultats surprenants des élections européennes, notamment en France, favorisant un retour de l'aversion pour le risque.

Une demi-heure avant l'ouverture, les contrats à terme sur les principaux indices européens reculent de 0,2% à 0,4%, annonçant un début de séance dans le rouge.

Wall Street devrait ainsi emboîter le pas aux places européennes, qui accusent toutes des pertes au lendemain de la montée des partis nationalistes qui a caractérisé l'issue des élections au Parlement européen.

En France, l'annonce par le président Emmanuel Macron de la dissolution de l'Assemblée nationale, une première depuis 1997, et de la tenue d'élections anticipées vient ouvrir une période d'interrogation concernant l'évolution du panorama politique français.

'Sachant que le RN n'avait remporté que 18,7% des voix lors des élections législatives de 2022 et au vu des derniers sondages, rien n'indique que le parti soit majoritaire cette année à l'Assemblée et que Jordan Bardella soit appelé à devenir premier ministre', soulignent les équipes de Capital Economics.

'Mais le point de souci dans l'immédiat est que les choses pourraient se compliquer en vue d'une réduction du déficit budgétaire, qui avait atteint 5,5% du PIB l'an dernier', explique le bureau de recherche économique.

Signe de la nervosité des investisseurs, l'indice de volatilité du CBOE, surnommé par certains 'l'indice de la peur' gagne près de 8% pour revenir à environ 13,2 points.

Face aux inquiétudes entourant le regain de tension politique en Europe, les investisseurs espèrent être rassurés cette semaine par les annonces de la Réserve fédérale.

Après l'assouplissement de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi dernier, le comité de politique monétaire de la Fed devrait selon toute vraisemblance se solder par un nouveau 'statu quo' sur les taux.

Les investisseurs seront néanmoins attentifs aux prévisions que dévoilera la Fed à l'occasion, et notamment aux 'dot plots', les prévisions en matière d'évolution de taux établies par ses principaux responsables.

Le communiqué de la Fed sera précédé mercredi dans la journée des derniers chiffres des prix à la consommation aux Etats-Unis, qui alimenteront le débat sur la persistance de l'inflation qui anime les marchés financiers depuis des mois.

Des chiffres plus élevés que prévu mettraient la pression sur la Réserve fédérale pour décaler encore ses baisses, avec le risque de faire repartir à la hausse des rendements obligataires qui se sont récemment tendus.

Alors que les taux repartent à la hausse en Europe suite au scrutin de la veille, le rendement des Treasuries à dix ans suit le mouvement et se tend de 3,5 points de base, à plus de 4,46%.

Les cours pétroliers sont également orientés à la hausse alors que les analystes de Goldman Sachs disent tabler sur un baril de Brent à 86 dollars cet été.

Le Brent progresse actuellement de 0,3% à 80,3 dollars tandis que le brut léger américain prend 0,8% à 76,2 dollars.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.