Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Wall Street : pluie de records absolus tous azimuts, $ 1,207E
Cercle Finance02/12/2020 à 00:22

(CercleFinance.com) - Cette première séance du mois de décembre fut prometteuse à Wall Street: elle a été marquée par un triple record absolu 'intraday' et un double record de clôture.

Le S&P-500 fait coup double avec 1,13% à 3.662,5 et 3.678,45 en séance.

Le Nasdaq Composite engrange 1,28% à 12.355 après avoir culminé à 12.405 (soit +1,7% au plus haut du jour et +38% depuis le 1er janvier (contre +35% en 2019), le Nasdaq-100 affichant +1,5% à 12.455 (et +43% contre +39% en 2019).

Quant à l'indice Dow Jones, il a gagné 0,63% 29.824, non sans avoir établi un nouveau record absolu à 30.116,5... soit un peu plus de 5% annuel à l'ouverture.

Ce sont les financières qui ont dominé le classement avec Lincoln Nal +5,7%, Capital One +4,7%, Regions Fnl +3,9%, Zions +3,8%, Fifth Third +3,5%, +3,8%, Travellers +2,9%, Wells Fargo +2,3%, Bank of America +1,9%, JP-Morgan +1,6%...

Le Nasdaq a été propulsé vers de nouveaux sommets par Western Digital +5,3%, Micron +4,7%, Illumina +3,8%, Facebook +3,5%, Apple +3,1%, Tesla +3%, Intel +2,5%...

A noter le lourd repli de Zoom de -15,1% (le chiffre d'affaire atteint 777Mns$ mais la marge souffre et un vaccin risque de peser sur les ventes de licences en 2021) ainsi que celui de Moderna -7,7%, frappé par un sévère renversement de polarité en séance : après une envolée initiale de +16% et un record à 478$ à l'ouverture, le titre a reperdu -48$ (presque -30% en ligne droite) jusque vers 130$ avant d'en terminer à 141$.

Lourdeur de quelques pétrolières très endettées comme Apache et Occidental -4%, Marathon -1,2%, +1,5%).

Le ratio 'capitalisation actions US/PIB US' dépasse pour la première fois de l'histoire les 180% et la capitalisation mondiale flirte avec les 100.000Mds$, soit 125% du PIB mondial, contre moins de 100% lors du précédent zénith de l'automne 2007.

Les investisseurs ont été rassurés par un indicateur sur l'activité manufacturière en Chine très robuste et qui préfigure une après-crise sanitaire marquée pour une croissance d'une vigueur telle qu'on en avait plus connu depuis 2010/2011.

L'indice PMI Caixin sur l'activité manufacturière en Chine est ressorti à 54,9 en novembre contre 53,6 en octobre, témoignant de la plus forte expansion du secteur depuis 2010.

'Le pays ne connaît pas de résurgence de l'épidémie. La demande domestique se redresse. Les signaux sont apparemment au vert pour la Chine', rappelle-t-on chez Oddo BHF.

L'indice PMI du secteur manufacturier des Etats-Unis -calculé par IHS Markit- a progressé à 56,7 en novembre, contre 53,4 le mois précédent, et atteint ainsi son plus haut niveau depuis septembre 2014.

Mais son 'jumeau', l'ISM manufacturier (calculé par l'Institute for Supply Management) se contracte à 57,5, contre 59,3 en octobre.

La journée restera également marqué par la chute du Dollar (-1,2%) qui pulvérise le plancher des 1,2010/E et s'enfonce jusque vers 1,207/E, au plus bas depuis mai 2018, ce qui n'est guère décisif a priori, mais cela valide une sortie de canal ascendant long terme qui remonte à juin 2011.

C'est un renversement de tendance potentiel majeur, synonyme de bouleversements profonds affectant la compétitivité relative des Etats Unis vis-à-vis de la Chine et de l'Europe notamment.

La cassure des 1,20/E est survenue peu après le début de l'audition de Steven Mnuchin et de Jerome Powell qui assure que la priorité reste au soutien de l'économie, ce qui suppose une action ferme et résolue de la FED qui s'engage à utiliser 'tous ses outils'... mais il tempère en précisant que 'beaucoup a déjà été fait'.

La chute du Dollar s'est accélérée avec la nouvelle d'une proposition de 'package' de soutien financier d'urgence de 908Mds$ par une commission bipartite (Démocrates + Républicains).

Elle permettrait à certaines industrie de passer le cap de la fin d'année avant de discuter ultérieurement d'un plan de 2.000Mds$ que Joe Biden appelle de ses voeux (globalement, il plaide pour 3.000Mds$)... de quoi réjouir Wall Street et envoyer le $ par le fond, sous les 1,25/E d'ici peu.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer