1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Wall Street: nuages géopolitiques, $ trop vigoureux à 1,207E
Cercle Finance30/04/2018 à 23:35

(CercleFinance.com) - Le mois d'avril se termine de façon décevante à Wall Stree: les indices US ont évolué à contre courant de leurs homologues européens, accroissant leurs pertes au fin des heures.

Au final, le Dow Jones cède 0,6% à 24.163 (mais gagne +1,3% sur avril), le S&P500 perd -0,8% à 2.648 et le Nasdaq -0,75% à 7.066 (il affiche tout de même +1,7% sur le mois écoulé).

Alors que près de la moitié des trimestriels sont maintenant connus, on mesure mieux l'impact de la 'tax reform' sur les profits des entreprises: la hausse s'avère légèrement supérieure à 23% au premier trimestre (contre +21% après la 1ère salve mi-avril): tout semble 'meilleur que prévu'... et l'un des 'drivers' associé à l'amnistie fiscale, c'est la vague de rachats massifs de titres qui dépasse désormais 250Mds$ (tous les records historiques seront pulvérisés cette année).

La lourdeur s'est renforcée vers 19H avec le resurgissement d'inquiétudes géopolitiques alors que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu affirme -dans un allocution TV- détenir une grande quantité de preuves (sous forme de 183 disquettes présentées à la télé israélienne) de l'existence d'un programme secret iranien de développement d'un arsenal nucléaire, ce qui rendrait caduc l'accord sur le nucléaire en vigueur depuis 2015 (Donald trump n'attendait qu'un prétexte pour le déchirer).

Par ailleurs, les marchés attendent mercredi le résultat de la réunion de politique monétaire (FOMC) de la FED : elle devrait se solder par un statu quo mais la FED devrait prendre acte de la hausse de l'indice PCE (inflation hors alimentation et énergie) qui atteint enfin l'objectif des 2% que les 2 autres grandes banques centrales (BCE, BoJ) poursuivent en vain.

Les chiffres d'un jour ne semblent avoir eu une grosse influence sur la tendance: les revenus (+0,3%) et les dépenses (+0,4%) des ménages américains au mois d'avril sont ressorties conformes aux attentes, le PMI de Chicago ressort en légère baisse à 57,6 (contre 58,3 attendu), enfin les promesses d'achat de logements neufs ressortent en hausse de +0,4% (au lieu de +0,8% anticipé).

Bonne surprise du côté des résultats de 'Mac-Do' (+5,8%) avec 1,73$ de profit par titre (1,67$ attendu) et un C.A en hausse à 5,14Mds$ (4,95Mds anticipé).

Le Nasdaq a été plombé par T-Mobile -6,2%, Micron -3,2%, Seagate -3%, Microsoft -2,4%, Intel et AMD -2,1%...

Les 'biotechs'/Pharmas ont le plus lourdement chuté avec Allergan -5,2%, Celgene -4,5%, Alexion -3,1%, Regeneron -3%, Gilead -2,2%.

L'exception qui confirmait la règle fut Tenet Healthcare qui bondissait de +5,3% en 'after hour'.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer