Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Wall Street: moins optimiste que D.Trump sur l'économie US

Cercle Finance14/03/2018 à 21:52

(CercleFinance.com) - Wall Street poursuit sa consolidation, la tentative de réduire les pertes de la mi-séance a échoué: au final, le Dow Jones perd -1% à 24.758, le S&P500 lâche -0,6% à 2.749, et le Nasdaq s'effrite de -0,2% à 7.496.

Wall Street fait grise mine alors que Donald Trump affirme avoir instauré -via sa 'tax reform' et la levée de centaines de contraintes réglementaires les conditions économiques les plus favorables aux Etats Unis depuis plusieurs décennies.

Cela se traduirait par la création de 3 millions d'emplois en 14 mois et la distribution de centaines de $ de pouvoir d'achat pour chaque américain grâce ses baisses d'impôts (même aux 50% d'américains qui n'en payent pas).

Si les américains ont plus d'argent, si les entreprises dégagent le plus de profits (et devraient distribuer plus de bonus), il est assez paradoxal de constater que les ventes au détail aux Etats-Unis ont de nouveau reculé de 0,1% en séquentiel le mois dernier, selon le Département du Commerce, déjouant le consensus de +0,3% (après -0,3% en janvier, chiffre révisé à -0,1%).

Hors automobile, les ventes au détail américaines ont augmenté de 0,2% en février, contre +0,4% anticipé par le consensus, après une progression de 0,1% le mois précédent (chiffre révisé d'une stabilité annoncée initialement).

Alors que la consommation se contracte, les stocks des entreprises augmentent de +0,6% et la FED d'Atlanta revoit drastiquement à la baisse son estimation de la croissance US au 1er trimestre 2018, de +2,5% à +1,9% (début mars) alors qu'elle avait prédit jusqu'à +3,8% au 'T1' il y a 1 mois.

L'indice des prix à la production (PPI) a progressé de +0,2% aux Etats-Unis le mois dernier (tout comme le CPI publié la veille), dépassant ainsi un consensus de +0,1%.

Selon les données du Département du Travail (BLS), l'inflation 'core' (hors alimentation, énergie et services commerciaux) a crû de 0,4% en rythme séquentiel en février, là où les économistes n'anticipaient que 0,2% en moyenne.

En rythme annuel, sur 12 mois, les prix producteurs ont augmenté de 2,8% en données brutes et de 2,7%.

Pour Wall Street, les turbulences politiques à la Maison Blanche ont fini par avoir raison de la tendance haussière affichées durant 7 séances après le limogeage du chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson.

Une semaine plus tôt, c'était Gary Cohn qui quittait l'équipe gouvernementale : c'est bien Larry Kudlow -largement pressenti- qui va le remplacer comme conseiller économique de Donald Trump.

Mr Kudlow déclarait sur CNBC être favorable à encore plus de réductions de taxes, sachant que cette perspective va doper le PIB en entretenant l'optimisme des agents économiques.

Et il précise que la croissance ne crée pas d'inflation, donc Wall Street ne devrait pas s'alarmer à ce sujet.

Il soutient l'établissement de barrières douanières à l'encontre de la Chine et s'alarme que les entreprises partagent trop de leur savoir faire avec les entreprises chinoises qui 'volent leur technologie' pour les réexporter à moindre prix vers les USA.

En ce qui concerne le repli de Wall Street, les secteurs les plus affectés furent l'énergie avec Range -3,5%, Chesapeake -2,9%, Exxon -1,3%.

Le Nasdaq a limité son repli grâce à Paypal +3,9%, Expedia +3,48%, Nexflix +1,8%, Facebook +1,3%, Alphabet +1%.

Le repli l'a emporté dans le sillage de Tesla -4,5%, d'Incyte -2,5%, AMD -2,4%, Activision -2,3%, Paychex -1,2%, Apple -0,9%...

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.