Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Wall Street: le cauchemar de l'inflation se poursuit
information fournie par Cercle Finance10/06/2022 à 15:12

(CercleFinance.com) - Wall Street devrait ouvrir dans le rouge vendredi matin suite à la publication de nouveaux indicateurs confirmant les préoccupations des investisseurs concernant le niveau élevé de l'inflation.

Une demi-heure environ avant l'ouverture, les contrats à terme sur les grands indices new-yorkais lâchent de 0,8% à 1,4%, annonçant un début de séance en territoire négatif.

Les investisseurs s'inquiètent toujours un peu plus de l'accentuation des tensions inflationnistes, qui ne donnent aucun signe d'apaisement, loin s'en faut, comme le montre la dernière statistique du Département du Travail.

Après une hausse de 0,3% en avril, les prix à la consommation ont bondi de 1% en rythme séquentiel au mois de mai, une progression bien plus forte que celle de 0,7% attendue par les économistes.

Au-delà de l'énergie et de l'alimentation, les prix flambent désormais sur un large front, incluant entre autres le logement, les billets d'avions et les voitures d'occasion.

En rythme annuel, l'indice des prix américain affiche une augmentation de 8,6% à la fin du mois de mai - un plus haut depuis décembre 1981 et un niveau quatre fois plus élevé que la cible de 2% fixée par la Fed.

'Il devient de plus en plus évident que la banque centrale a amorcé son revirement de politique monétaire trop tardivement', réagissent ce matin les économistes de Commerzbank.

Ces chiffres viennent donc alimenter le cauchemar récurrent des investisseurs, qui craignent que l'accélération de l'inflation conduise la Réserve fédérale à accélérer le rythme de son durcissement monétaire.

A la suite de cette statistique, le rendement de l'emprunt à 10 ans atteint d'ailleurs 3,07%, un nouveau plus haut en presque quatre ans, nourrissant les anticipations d'une remontée soutenue des taux de la Fed.

Cet indicateur semble en tout cas définitivement acter le scénario de hausses de taux de 50 points de base à l'issue des deux prochaines réunions de la banque centrale afin de tenter de limiter l'envolée de l'inflation

La remontée des taux sur le marché obligataire devrait se traduire par le repli des valeurs technologiques, dont les valorisations jugées élevées étaient jusqu'ici dues à l'abondance de liquidités créée par les banques centrales.

A l'inverse, les grandes banques telles que JPMorgan, Bank of America, Goldman Sachs, Morgan Stanley ou Wells Fargo pourraient profiter de la perspective de nouvelles hausses de taux.

3 commentaires

  • 10 juin15:35

    Bientôt en France aussi. Les américains ont toujours de l'avance sur nous, et on fait toujours les mêmes erreurs.Merci le quoi qu'il en coûte.


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.