Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Wall Street-La saison des résultats démarre sur fond de campagne électorale

Reuters10/10/2016 à 06:00
 (Répétition sans changement d'une dépêche diffusée dimanche) 
    par Caroline Valetkevitch 
    NEW YORK, 9 octobre (Reuters) - Wall Street se prépare à une 
semaine délicate avec le coup d'envoi des résultats des 
entreprises au troisième trimestre qui se succéderont pendant un 
bon mois, coïncidant ainsi avec la dernière ligne droite avant 
l'élection présidentielle américaine du 8 novembre. 
    Depuis juillet, la Bourse américaine fait largement du 
surplace dans l'attente à la fois des résultats de sociétés et 
de la fin de la joute électorale entre la démocrate Hillary 
Clinton, perçue comme plus favorable aux marchés, et le 
républicain Donald Trump. L'indice Standard & Poor's-500  .SPX  
a bien tenté un mouvement à la hausse en août, atteignant un 
nouveau record, mais il a depuis reflué de 1,6%. 
    L'incertitude politique y est beaucoup, les marchés 
s'inquiétant du protectionnisme d'un Donald Trump alors que les 
positions de Hillary Clinton sont mieux connues. 
    Les investisseurs sont d'autant plus sensibles aux résultats 
des entreprises que les valorisations sont élevées à Wall 
Street. 
    "Ils seront spécialement attentifs aux perspectives des 
entreprises car c'est la variable la plus importante", souligne 
Hugh Johnson, fondateur de Hugh Johnson Advisors à Albany, dans 
l'Etat de New York. 
    "Il nous faut de bonnes perspectives qui donneraient 
l'impression que le marché serait sous-valorisé." 
    Le ratio cours-bénéfices (PER) du S&P-500 est actuellement à 
17, à comparer à une moyenne de long terme de 15. 
     
    UN TOURNANT AU T3 ? 
    Cela fait un an que les résultats des entreprises 
américaines baissent d'un trimestre sur l'autre mais le 
troisième trimestre pourrait marquer un tournant. 
    Les analystes prévoient un recul moyen de 0,7% des bénéfices 
par rapport au troisième trimestre 2015, mais ce chiffre a 
toutes les chances d'être révisé à la hausse compte tenu du 
nombre habituellement élevé de sociétés qui battent le 
consensus, montrent les données de Thomson Reuters. 
    Depuis 2002, la prévision pour les résultats du S&P-500 a 
été relevée de 3,4 points de pourcentage en moyenne. 
    Si cette statistique se vérifie, les résultats du troisième 
trimestre pourraient augmenter au bout du compte de 2,7%, ce qui 
serait la meilleure performance depuis le quatrième trimestre 
2014. 
    Une telle hausse pourrait toutefois ne pas suffire à 
convaincre les investisseurs de l'imminence d'un rally de fin 
d'année. "Je m'attends à ce que les sociétés fassent mieux que 
prévu, comme toujours, mais jamais on n'aura la croissance qu'on 
espérait au printemps dernier", nuance ainsi Brad McMillan, 
directeur des investissements chez Commonwealth Financial à 
Waltham (Massachusetts). 
    Les chiffres d'affaires, eux, sont attendus en hausse de 
2,5%, ce qui serait leur première progression depuis les trois 
derniers mois de 2014. Là encore la prévision moyenne des 
analystes devrait être revue à la hausse au fur et à mesure que 
les sociétés battent le consensus. 
    Beaucoup devrait dépendre des résultats des entreprises du 
secteur de l'énergie, qui devraient une fois de plus être le 
mauvais élève de la classe. 
    Le brut léger américain  CLc1  s'est établi à près de 45 
dollars le baril en moyenne au troisième trimestre, pas loin de 
sa moyenne de la même période de 2015. Il est actuellement 
autour de 50 dollars et, s'il se maintient à ce niveau, les 
prévisions de résultats pourraient s'en trouver améliorées. 
    Comme le veut la tradition, le producteur d'aluminium Alcoa 
 AA.N  ouvrira la saison des résultats mardi puis sera suivi 
vendredi par les banques Citigroup  C.N , JPMorgan Chase  JPM.N  
et Wells Fargo  WFC.N . Le rythme des publications commencera à 
accélérer seulement les jours suivants. 
 
 (Véronique Tison pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.