Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Wall Street : la prudence s'impose, plusieurs menaces planent
information fournie par Cercle Finance27/09/2021 à 15:20

(CercleFinance.com) - La Bourse de New York est attendue sur une note de prudence lundi à l'ouverture, une série de signaux passés à l'orange semblant réduire l'appétit des investisseurs.

Une demi-heure avant l'ouverture, le contrat 'future' sur le Dow Jones avance de 0,1%, mais celui sur le Nasdaq lâche 0,7%, annonçant un début de séance contrasté sur fond d'inquiétudes persistantes.

L'affaire Evergrande devrait en particulier jouer un rôle central à Wall Street cette semaine, alors que les investisseurs semblent de plus en plus s'interroger sur une éventuelle poursuite du 'rally' boursier.

Les marchés d'actions américains avaient aligné vendredi une troisième séance de hausse et terminé la semaine globalement dans le vert, à l'issue d'une nouvelle séquence en dents de scie.

Sur la semaine, l'indice Dow Jones a pris 0,6%, le S&P 500 0,5%% et le Nasdaq Composite un peu moins de 0,1%.

Si le suspense autour du dossier Evergrande risque de tenir les investisseurs en haleine pendant un bon moment, beaucoup d'analystes considèrent que le groupe immobilier chinois n'est pas le 'nouveau Lehman'.

'Même si nous pensons que les détenteurs d'actions et d'obligations d'Evergrande supporteront une perte, il nous semble peu probable que cela déclenche une crise mondiale et systémique, étant donné que la nature de ses activités est moins systémique que celle du secteur financier', assurent ainsi les équipes de Generali Investments.

'Les pertes à absorber semblent gérables', ajoute la société de gestion d'actifs.

Les investisseurs écouteront aussi avec attention le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, qui s'exprimera mardi et mercredi via des conférences virtuelles.

Du côté des indicateurs, la confiance des consommateurs du Conference Board puis les dépenses des ménages et l'ISM manufacturier, vendredi, seront surveillés de près.

Ce matin, le Département du Commerce a annoncé une hausse de 1,8% des commandes de biens durables en août, une progression nettement supérieure au consensus, après un gain de 0,5% en juillet.

Sur le marché de l'énergie, les cours du pétrole remontent à des plus hauts de trois ans à la faveur des contraintes qui continuent de s'exercer au niveau de l'offre.

Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) progresse de 1,9% autour de 75,4 dollars.

Les T-Bonds se dégradent encore, aux abords de 1,45%, ce qui correspond à une hausse de 15 points de base sur la semaine écoulée, une tension qui n'affecte pas les marchés boursiers pour l'instant.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.