Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Wall Street finit la semaine en demi-teinte

Reuters26/02/2016 à 23:31

LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Abhiram Nandakumar et Noel Randewich

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé la séance de vendredi sur une note étroitement irrégulière, soutenue d'un côté par une statistique de croissance qui s'est révélée être meilleure que prévu mais affectée de l'autre par un souci devenu constant chez les traders à savoir l'évolution des taux d'intérêt américains.

Cette contre-performance n'empêche les trois grands indices de réaliser des gains appréciables sur l'ensemble de la semaine.

Le PIB américain a crû de 1,0% en rythme annualisé au quatrième trimestre, suivant la deuxième estimation publiée vendredi par le département du Commerce. Il confirme ainsi un ralentissement de croissance, après sa hausse de 2% du troisième trimestre, mais la première estimation n'était que de +0,7% et le consensus donnait seulement 0,4% de croissance.

Un net rebond des cours pétroliers a entretenu la résistance de Wall Street une partie de la journée mais ceux-ci ont ensuite fortement réduit leurs gains jusqu'à se retourner à la baisse, ce qui a contribué à alourdir Wall Street par la suite.

Malgré ce fléchissement de l'or noir, c'est bel et bien l'indice sectoriel S&P des ressources naturelles qui a réalisé, et de loin, la meilleure performance de la journée, en dégageant un gain de 1,35%, soit sa troisième hausse d'affilée.

L'indice Dow Jones a perdu 57,32 points (0,34%) à 16.639,97 points. Le S&P-500, plus large, a cédé 3,65 points (0,19%) à 1.948,05 points. Le Nasdaq Composite a gagné 8,27 points (0,18%) à 4.590,47 points.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow inscrit un gain de 1,5%, le S&P de 1,6% et le Nasdaq de 1,9%.

A la suite de son décrochage de janvier et de sa reprise partielle ces deux dernières semaines, le S&P-500 est tout juste au-dessus de sa moyenne mobile de 50 jours pour la deuxième séance consécutive, ce qui, de l'avis de certains traders, témoigne d'une meilleure humeur chez les investisseurs.

Mais, échaudés par une volatilité qui s'est installée semaine après semaine, ces derniers restent prudents, la chute des cours pétroliers, la hausse des taux survenue aux Etats-Unis en décembre et le ralentissement économique chinois ne se laissant pas oublier facilement.

"Je crois qu'on se retrouve une fois de plus au sommet des montagnes russes; tout ce qui a désarçonné le marché en janvier est encore bel et bien là", a dit Brian Battle (Performance Trust Capital Partners).

Deux autres statistiques ont donné des aspects divergents de l'état d'esprit des ménages.

Leur moral s'est un peu altéré ce mois-ci, si l'on en croit l'indice de l'Université du Michigan, mais leurs dépenses avaient augmenté en janvier, et l'indice des prix PCE qui leur est attaché n'a jamais autant augmenté depuis octobre 2014, un élément qui plaide pour une poursuite du cycle de remontée des taux aux Etats-Unis.

Cet indicateur d'inflation, couplé au PIB, a été suffisant pour soutenir le dollar contre un panier de devises, vis-à-vis duquel il a enregistré sa meilleure performance hebdomadaire depuis novembre. Face au yen, le billet vert a inscrit un plus haut de plus d'une semaine.

Les rendements des Treasuries ont eux monté, pour la même cause qui a elle soutenu le billet vert. Malgré cette hausse, le Trésor a dû payer plus cher le placement de 28 milliards de dollars de notes à sept ans, une adjudication qui aurait dû avoir lieu jeudi mais qui avait été repoussée en raison d'un problème technique.

On compte 1.894 hausses contre 1.168 baisses sur le Nyse et 1.780 hausses pour 973 baisses sur le Nasdaq. Le volume a représenté autour de 7,9 milliards de titres échangés, en deçà de la moyenne quotidienne de 8,9 milliards des 20 dernières séances, selon des données de Thomson Reuters.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.