Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Wall Street : en mode 'pause' en l'absence de catalyseurs
information fournie par Cercle Finance07/09/2021 à 15:21

(CercleFinance.com) - Wall Street devrait ouvrir sans grand changement mardi matin, au sortir d'un long week-end de trois jours et du fait de l'absence d'indicateurs économiques.

Une demi-heure avant l'ouverture, les contrats 'futures' sur les grands indices new-yorkais évoluent tous autour de l'équilibre, annonçant un début de séance stable, ou presque.

Aucun indicateur majeur ne figure à l'agenda en cette journée de reprise suite au week-end à rallonge de 'Labor Day', mais les investisseurs pourraient avoir à coeur de rattraper l'avance prise par Tokyo au cours des derniers jours.

Le Nikkei vient en effet d'aligner trois séances de forte hausse, ce qui lui a permis de franchir les 30.000 points, les investisseurs continuant de s'enthousiasmer de la perspective d'un changement de Premier ministre, qui pourrait s'accompagner de nouvelles mesures de relance.

Les marchés d'actions américains sortent de sept mois consécutifs de progression, une série rare puisque moins d'une séquence haussière sur cinquante à Wall Street dure généralement plus de sept mois.

Si le mois d'août n'a pas offert de grandes surprises sur le plan économique, le S&P 500 a toutefois réussi à s'adjuger près de 3% le mois passée, ce qui porte ses gains depuis le 1er janvier à plus de 20%.

Les statistiques américaines ont pourtant été mitigées la semaine passée, avec notamment un nombre d'emplois crées bien plus faibles que prévu en août, ce qui montre que le variant Delta perturbe l'économie américaine.

Malgré le piètre chiffre pour l'emploi, la hausse du salaire horaire moyen a toutefois concouru à pousser les taux obligataires à la hausse.

Alors que les bonnes surprises économiques se font de plus en plus rares, la perspective grandissante d'un resserrement monétaire semble de nature à justifier une plus grande prudence, estiment les analystes.

Mais les bonnes alternatives aux actions restent particulièrement rares, font aussi remarquer les stratèges, un phénomène désormais bien connu sous l'acronyme 'TINA' (there is no alternative).

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.