1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Wall Street devrait profiter des espoirs de relance en Chine et en Allemagne
Reuters19/08/2019 à 13:54

LES BOURSES EN EUROPE DANS LE VERT À MI-SÉANCE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en hausse lundi et les Bourses européennes progressent à mi-séance, la perspective de nouvelles mesures de soutien à l'économie ayant rassuré les investisseurs et atténué les craintes de récession et les incertitudes sur le commerce.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse d'environ 1% pour le Dow Jones et le Standard & Poor's 500 et de 1,2% pour le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40 affiche un gain de 1,39% à 5 374,25 vers 11h40 GMT. À Francfort, le Dax gagne 1,62% et à Londres, le FTSE prend 1,07%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 0,95%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 1,42% et le Stoxx 600 de 1,2%.

L'annonce par la Chine d'une importante réforme de ses taux d'intérêt a renforcé les anticipations de baisse du coût du crédit aux entreprises, apaisant en partie les craintes d'un ralentissement marqué de l'économie mondiale.

Par ailleurs, le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, a déclaré dimanche que l'Allemagne disposait des ressources budgétaires nécessaires pour faire face à une crise économique. Cette annonce fait suite à un article publié vendredi selon lequel Berlin pourrait renoncer à sa politique d'équilibre budgétaire en cas de récession.

Or la contraction de l'économie allemande pourrait s'être poursuivie au cours de l'été avec la baisse de la production industrielle, a fait savoir la Bundesbank, la banque centrale nationale, laissant ainsi entendre que la première économie d'Europe était en récession.

Sur le front de la guerre commerciale, le président américain, Donald Trump, a déclaré qu'il n'était "pas encore prêt" à signer un accord avec la Chine mais son conseiller économique Larry Kudlow a expliqué que de nouvelles discussions auraient lieu d'ici dix jours et qu'une délégation chinoise pourrait venir aux Etats-Unis.

Du côté des indicateurs, le marché a appris que l'inflation dans la zone euro avait ralenti plus qu'attendu en juillet, selon les données définitives publiées par Eurostat.

Si la séance devrait rester calme en l'absence d'autre statistique, la semaine qui débute sera animée entre autres par le compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, mercredi, par celui de la Banque centrale européenne (BCE) le lendemain, puis vendredi par les débats du symposium de Jackson Hole au cours duquel doit notamment s'exprimer Jerome Powell, le président de la Fed.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

A Wall Street, les fabricants de semi-conducteurs sont en hausse en avant-Bourse dans l'attente d'une décision de Washington qui pourrait prolonger les exemptions accordées au géant chinois des télécoms Huawei pour se fournir en composants américains.

AMD, Micron Technology, Nvidia et Intel prennent entre 2,4% et 1,1%.

VALEURS EN EUROPE

L'espoir de nouvelles mesures de relance en Chine et en Allemagne profite avant tout aux secteurs les plus exposés au marché chinois et aux tensions commerciales.

L'indice Stoxx des matières premières prend ainsi 1,7%, celui de l'automobile 1,64% et celui du pétrole et du gaz 1,69%.

A Paris, ArcelorMittal (+3,77%) signe la plus forte hausse du CAC. Egalement dans le peloton de tête, TechnipFMC gagne 2,57%, suivi par Renault (+2,54%).

Valeo perd 0,77%, la plus forte baisse du SBF 120, en raison d'une dégradation de Goldman Sachs, passé à la vente sur la valeur.

TAUX

Les espoirs de mesures de relance des grandes économies mondiales contribuent à la remontée des rendements des emprunts d'Etat.

Celui du papier à 10 ans allemand gagne quatre points de base à -0,638%, s'éloignant du plus bas record atteint vendredi à -0,727%. Son équivalent français monte autour de -0,3551%, gagnant lui aussi quatre points de base.

Aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries à 10 ans grimpe de sept points, au-dessus de 1,61%.

CHANGES

Sur le terrain des changes, le retour de l'appétit pour les actifs jugés plus risqués profite à l'euro qui reprend 0,08%, au-dessus de 1,11 dollar, après quatre séances de repli.

L'indice dollar, qui mesure les fluctuations du billet vert face à un panier de devises de référence, est stable mais le billet vert reprend du terrain contre le yen et le franc suisse.

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont en hausse à la suite de l'attaque d'installations pétrolières saoudiennes par des drones des rebelles yéménites Houthis.

Le baril de Brent gagne 0,49% à 58,93 dollars et celui de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) remonte à 55,01 dollars.

(Édité par Marc Angrand)

Valeurs associées

Tradegate -1.24%
Euronext Amsterdam -1.66%
Euronext Paris -1.99%
Euronext Paris +0.57%
XETRA -2.10%
Swiss EBS Stocks +3728.50%
LSE Intl -1.55%
NASDAQ -1.65%
NASDAQ -1.32%
NASDAQ -2.40%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer