Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Wall Street dans le flou sur les valorisations et les taux

Reuters07/06/2015 à 17:48

WALL STREET DANS LE FLOU SUR LES VALORISATIONS ET LES TAUX

par Noel Randewich et Ryan Vlastelica

SAN FRANCISCO/NEW YORK (Reuters) - Wall Street se prépare à une nouvelle semaine dans le flou, les spéculations sur le moment que choisira la Réserve fédérale pour relever ses taux venant s'ajouter aux inquiétudes sur les niveaux de valorisation.

Depuis ses derniers records il y a deux semaines, le marché boursier américain se cherche une direction. Vendredi, la publication de chiffres de l'emploi meilleurs que prévu a fait baisser les indices Dow Jones et Standard & Poor's, les investisseurs en déduisant que la Fed pourrait amorcer dès avant la fin de l'été son cycle de hausse des taux.

Le Dow a cédé 0,31% et le S&P-500 0,14%, portant leurs reculs respectifs à 0,90% et 0,69% sur la semaine.

La dernière enquête de l'Association américaine des investisseurs individuels (AAII, American Association of Individual Investors) illustre bien le manque d'orientation des investisseurs. Interrogés sur leur sentiment pour les perspectives du marché à un horizon de six mois, 48% des investisseurs particuliers interrogés ont une opinion neutre, 27% ont une opinion positive et 25% une opinion négative.

La proportion d'avis positifs est inférieure à 30% depuis maintenant cinq semaines, une série sans précédent depuis 2003, alors que les avis neutres ont dépassé les 45% depuis neuf semaines maintenant, du jamais vu depuis 28 ans qu'existe l'enquête.

LES APPELS DE MARGE INQUIÈTENT

Un motif d'inquiétude est l'augmentation régulière des investisseurs qui empruntent pour acheter des actions. Les appels de marge ont atteint un montant record de 507 milliards de dollars (456 millions d'euros) à la mi-avril, selon les dernières données disponibles du New York Stock Exchange, évoluant alors de pair avec la hausse du S&P-500.

"Il y a trop de complaisance, à un niveau qui me rend nerveux", confie Leo Grohowski, directeur des investissements chez BNY Mellon Wealth Management à New York. "Les intervenants de marché ne semblent pas prêts à affronter une volatilité accrue, qui est souvent le corollaire de niveaux élevés d'appels de marge."

Des niveaux élevés de dette de marge ne signifient pas forcément qu'un courant vendeur se prépare, mais ils le rendent d'autant plus violent s'il se déclenche car les investisseurs cherchent alors à couper leurs pertes en vendant au plus vite puisque l'effet de levier joue contre eux.

"Les appels de marge sont souvent à des niveaux records quand les marchés atteignent un pic, mais c'est aussi souvent le cas dans les mois et les années qui mènent à ces pics", tempère Paul Hickey de Bespoke Investment Group.

La volatilité accrue pourrait rapidement entraîner une détérioration du sentiment de marché, qui serait alors amplifiée par le niveau des appels de marge, estiment les professionnels. Le marché est confiné dans un corridor depuis plusieurs semaines mais une sortie par le bas pourrait être brutale, avertissent-ils.

Les 280.000 créations d'emplois annoncées pour mai, un chiffre bien meilleur que prévu et qui est au plus haut depuis décembre, ont relancé la perspective de voir la Réserve fédérale relever ses taux d'intérêt en septembre.

"Le marché est drogué aux liquidités de la Fed, et ces chiffres lui donnent des munitions pour commencer à relever ses taux en septembre. Logiquement, cela devrait faire baisser le marché", reconnaît Mark Luschini, en charge des investissements chez Janney Montgomery Scott à Philadelphie.

(Véronique Tison pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.