Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Wall Street bien orientée mais à la merci de l'Ukraine

Reuters23/03/2014 à 17:32

LA DYNAMIQUE POSITIVE À WALL STREET SUSCEPTIBLE D?ÊTRE INVERSÉE PAR L?UKRAINE

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Wall Street devrait rester favorablement orientée lors de la semaine à venir à moins de nouveaux rebondissements dans la crise ukrainienne ou de mauvaise nouvelle sur le front des indicateurs économiques.

Les investisseurs continuent d'espérer que les récents indicateurs médiocres étaient dus aux intempéries de l'hiver, sans remettre en cause la tendance de fond de la reprise.

L'annonce par Janet Yellen, la nouvelle présidente de la Réserve fédérale, d'une possible hausse des taux d'intérêt dès le premier semestre 2015, en fonction de l'évolution de la situation économique, a aussi renforcé l'intérêt pour les statistiques.

Mais la Bourse restera à la merci d'une escalade des tensions en Ukraine, souligne Bucky Hellwig, vice-président de la société de gestion BB&T Wealth Management à Birmingham dans l'Alabama. "La tendance est meilleure qu'il y a un mois et restera favorable à moins d'événements mondiaux graves ou de statistiques économiques décevantes aux Etats-Unis ou à l'étranger", dit-il.

Le marché boursier a rebondi la semaine passée après son recul de plus de 2% la semaine précédente sur fond de crise ukrainienne et de ralentissement économique en Chine.

L'indice S&P-500 a atteint un nouveau record à 1.883,97 points pendant la séance de vendredi avant de finir en repli de 0,30% sous la pression de prises de bénéfice. En cinq séances, il a repris 1,4%, soit sa meilleure performance hebdomadaire depuis février, et il affiche une progression d'environ 1% depuis le début de l'année.

LES FINANCIÈRES EN VUE

Après le rattachement de la Crimée à la Russie, le président Vladimir Poutine a rassuré les Occidentaux en disant qu'il n'avait pas de vues sur d'autres parties de l'Ukraine, mais l'Otan a signalé dimanche un important déploiement militaire russe à la frontière orientale du pays et près de la Transnistrie, région séparatiste de Moldavie.

Même si les entreprises américaines sont peu exposées à la région, Wall Street reste vulnérable à une escalade des tensions qui limiterait l'appétit des investisseurs pour les actifs risqués comme les actions.

Du côté des indicateurs, le marché prendra connaissance lundi de l'indice PMI manufacturier de Markit pour le mois de mars, suivi le lendemain des ventes de maisons neuves de février puis mercredi des commandes de biens durables du même mois.

Jeudi sera publié le chiffre définitif de la croissance au quatrième trimestre, attendue à 2,7%.

"On espère que le facteur météo va s'estomper et qu'à partir de là on va avoir des choses plus positives", remarque Cam Albright, responsable de l'allocation d'actifs chez Wilmington Trust Investment Advisors.

Les investisseurs surveillent aussi l'impact de la vague de froid sur les bénéfices des entreprises.

Coup sur coup mercredi, FedEx, le numéro deux mondial de la messagerie, et le groupe agroalimentaire General Mills ont publié des résultats inférieurs aux attentes et averti également sur leurs comptes du premier trimestre en raison de l'hiver rude.

Selon les données de Thomson Reuters, il y a eu à ce jour 108 entreprises du S&P-500 qui ont livré des perspectives négatives pour le trimestre en cours contre seulement 16 qui ont été positives. Ce ratio reste cependant inférieur à celui du quatrième trimestre, qui était le plus mauvais depuis le premier trimestre 1996.

Peu sensibles aux intempéries, les valeurs financières devraient quant à elles rester bien orientées après avoir progressé en réaction aux propos de Janet Yellen laissant entrevoir une hausse de taux au printemps 2015.

La Fed leur a en outre donné un coup de pouce supplémentaire en annonçant jeudi soir que 29 sur 30 avaient passé avec succès les tests de résistance qu'elle organise chaque année.

L'indice S&P du secteur a gagné 4,3% sur la semaine, une performance hebdomadaire sans précédent depuis janvier 2013.

Mercredi, la Fed se prononcera sur les plans des banques en matière de dividendes et de rachats d'actions. "Si les dividendes reçoivent le feu vert du régulateur, la dynamique des valeurs financières s'en trouvera renforcée", conclut Bucky Hellwig.

(Véronique Tison pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.