Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Wall Street aura de nouveau les yeux rivés sur l'Europe

Reuters04/12/2011 à 19:53

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - L'Europe sera une nouvelle fois déterminante dans la manière dont Wall Street évoluera cette semaine, qui s'achèvera par un sommet européen censé apporter une solution définitive à la crise de la dette qui secoue la zone euro depuis près de deux ans.

La semaine dernière, la place boursière américaine a enregistré sa meilleure performance depuis mars 2009 à la faveur notamment des espoirs de voir cette crise enfin résolue.

Si tout se passe selon les plans concoctés par Paris et Berlin, l'Union européenne aura en effet fait un grand pas vers une union budgétaire vendredi soir, avec un accord sur un changement des traités européens intégrant une plus grande discipline budgétaire des 17 pays de la zone euro.

Auparavant, toujours selon ce scénario idéal, la Banque centrale européenne (BCE) aura, jeudi, une nouvelle fois baissé ses taux d'intérêt pour éviter une retombée en récession et donner un peu d'air à des banques qui éprouvent des difficultés à se refinancer.

Mais, cette issue heureuse à la crise est loin d'être acquise tant Berlin et Paris divergent encore sur le rôle que doit jouer la BCE et sur la manière de contrôler les budgets nationaux des pays de la zone euro.

"La semaine prochaine, tout le monde sera focalisé sur le sommet de vendredi. Mais il ne faut pas oublier que nous en sommes déjà au quinzième sommet depuis (le début de) la crise de la zone euro. A chaque fois, les intervenants du marché s'enthousiasment avant l'échéance et après...c'est la déception", a déclaré Ken Polcari, directeur général chez ICAP Equities.

Wall Street a évolué en dents de scie depuis le début de l'automne au gré de l'évolution de la crise en Europe.

Alors que le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, a rebondi de 7,4% la semaine dernière, la volatilité reste élevée en raison de la sensibilité des investisseurs à toute mauvaise nouvelle en provenance d'Europe.

Mais le sentiment prédominant reste que les dirigeants européens ont pris la mesure de la crise.

L'EUROPE A SON LEHMAN

"Il y a des changements de politique qui suggèrent qu'ils ont enfin pris conscience du fait qu'ils avaient un gros problème", a noté Phil Orlando (Federated Investors)

"Ils réalisent enfin qu'ils vivent une épreuve de type Lehman et qu'il faut prendre des mesures d'une ampleur similaire à celles mises en place par les Etats-Unis au cours de la période 2007-2009."

Du fait, entre autres, des éventuelles conséquences d'une aggravation de la crise de la zone euro sur l'économie mondiale, les entreprises et les analystes financiers ne dressent guère un tableau très rose pour le court terme.

Sur les deux derniers mois, les estimations de croissance des bénéfices des composants du S&P 500 pour le quatrième trimestre ont chuté et le taux annonces négatives sur annonces positives d'entreprises est à un niveau très élevé, selon Thomson Reuters Proprietary Research.

Et même si les dirigeants européens annoncent des mesures susceptibles de plaire aux investisseurs, leur mise en place pourrait présenter des difficultés.

A ce stade, les coûts que doivent supporter des pays comme l'Espagne ou l'Italie pour se financer sont à des niveaux proches de ceux jugés soutenables pendant très longtemps.

"Peut-être que le marché a simplement progressé en raison de l'approche de la fin de l'année car, quelle que soit la solution qui sera trouvée, elle ne sera pas aisée à mettre en oeuvre", a dit Nicholas Colas (ConvergEx Group).

Sur le plan des indicateurs macro-économiques, le calendrier de la semaine est assez léger, avec l'indice ISM des services, les inscriptions hebdomadaires au chômage et la balance commerciale comme données les plus saillantes.

Benoit Van Overstraeten pour le service français


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.